k-libre - auteur - Michel Pisano

Rodrigue fait peut-être le mauvais choix, mais au moins, il choisit. Il ne se défile pas. Des siècles après, je ressens la même chose.
Benjamin Guérif & Julien Guérif - Le Petit sommeil
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tu entreras dans le silence
Lorsque les soldats français partirent au combat, en 1914, c'était avec la certitude de rentrer rapid...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 07 avril

Contenu

Michel Pisano

MAJ mercredi 11 septembre 2013
© D. R.

Biographie Michel Pisano


Naissance à Hyères le 31 mars 1948.
Bien que né dans midi, Michel Pisano passé une partie de sa jeunesse dans divers endroits du centre de la France et ensuite à Alger au gré des changements de domicile de ses parents. Son père est alors cuisinier-pâtissier et sa mère et ses deux sœurs le suivent dans ses pérégrinations gastronomiques.
Revenu dans sa ville d'origine vers douze ans, il comprend assez vite qu'il n'est pas fait pour l'école. Aux alentours de ses quinze ans, il est placé en apprentissage chez un mécano mais c'est la photographie qui l'intéresse. Il finit donc par aller apprendre le métier chez un photographe hyèrois à la fin des années 1960. À cette belle époque, on passe beaucoup d'heures en prises de vue certes, mais aussi en laboratoire car l'ère du numérique n'est encore que du domaine du rêve. Il reste de nombreuses années chez ce photographe, à faire des photos tous azimuts. Mariages, communions, filmage sur les plages etc. Comme tout photographe, il rêve de reportage. Grâce à Mic (l'artisan chez qui il travaille), il commence à collaborer avec Var Matin et Nice Matin en tant que photo-reporter dans les années 1970. Le statut de pigiste étant très aléatoire, il abandonne la photo professionnelle par obligation, car elle ne nourrit pas son homme.
Entre 1978 et 1981, après un passage classique et obligatoire pour un provincial par Paris peu couronné de succès, il part travailler pour une société de catering en URSS, en RDA, au Gabon, en Pologne et enfin en Irak.
Michel Pisano revient en France pour à nouveau collaborer avec les journaux cités plus haut, mais la fonction de pigiste n'a pas changée et financièrement c'est difficilement supportable. Il est pompier volontaire pendant trois ans au CSP de Hyères, il travaille également comme ambulancier pendant deux ans en parallèle avec mes piges photos, puis il intègre en 1989 Le Provençal en qualité de photo-reporter à l'agence d'Arles pour sept ans. En 1996, muté à Marseille - où Le Provençal, après sa fusion avec Le Méridonial est devenu La Provence -, il écume toutes sortes de reportages (des fait divers aux remises de médailles, en passant par les spectacles, portraits, les sports etc. Il suit surtout l'OM sur tous les terrains de France et d'Europe, puis il terminé sa carrière comme chef adjoint du service photo avant de partir à la retraite en 2008. Il n'en a pas arrêté pour autant les photos pour son plaisir et aussi en collaboration avec des magazines.
Il commence à écrire dans les années 1990, mais son travail ne lui laisse pas assez de temps. La retraite lui permet de passer beaucoup plus de temps devant son ordinateur et d'écrire des romans policiers.
Amoureux de l'Italie et de sa langue, fan intégral de Steve McQueen, adepte du footing et du roller, il aime les voitures qui font "Vroum, vroum", le cinéma et l'opéra.
Amateur des romans d'Ed McBain, d'Émile Zola et de Marcel Pagnol, outre Gdansk, des morceaux choisis (2002), où l'on suit les déambulations d'un tueur psychopathe peu avant la chute du mur de Berlin, et Le Complot des nantis (2013), dont l'intrigue débute dans l'ancienne Russie soviétique pour aboutir à Marseille, Michel Pisano a fait paraitre en 1995 Tauromachie en noir et blanc.


* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page