k-libre - auteur - Jacques Bablon

J'ai tué Amy Stanton le soir du samedi 5 avril 1952, quelques minutes avant neuf heures.
Jim Thompson - L'Assassin qui est en moi
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 19 avril

Contenu

Jacques Bablon

MAJ vendredi 03 avril 2015
© Jérémy Soudant

Biographie Jacques Bablon


Naissance à Paris le 11 février 1946.
Enfant d'une mère native de Saint-Petersbourg, Jacques Bablon passe son enfance dans le 93 à taper dans un ballon sur un terrain vague triangulaire. Adolescent, il décide de devenir guitariste et de chanter du Dylan pour pouvoir draguer les filles, mais devant le peu de succès récolté il préfère s'acheter une pile de disques – les Stones, Mozart, les Beatles et compagnie – et un Teppaz tout neuf. Plus tard l'exaltation artistique lui tombe dessus par hasard grâce à la peinture. Après avoir dessiné des bols, des cafetières, des pommes et des femmes nues, il devient professeur à l'École supérieure des arts appliqués Duperré. Parallèlement à sa carrière officielle d'enseignant heureux, il publie des BD chez Casterman et devient scénariste dialoguiste de courts et longs métrages. Il a toujours eu besoin de voir loin pour survivre, c'est pourquoi il habite en haut d'une tour. Mais le pire, c'est que des années après, il ne sait toujours pas où est passé son Teppaz...



Présence à un festival :

2015 : Rencontre autour du polar d'Eaubonne

Bibliographie*

Romancier :

Actualité

  • 25/06 Prix littéraire: Sélections 2015 des GPLP
    La liste officielle des GPLP vient tout juste d'être dévoilée. Fortes de onze romans francophones et de dix-sept étrangers, ces sélections sont marquées sous le sceau des éditions Rivages, Actes Sud, Le Seuil et Gallimard. On repère ci et là quelques perles venues d'ailleurs, et l'on se demande d'ailleurs si elle ne servent pas d'alibi. C'est ainsi que l'on peut joyeusement s'étonner de retrouver le romancier stylé suisse Joseph Incardona pour un petit ouvrage aux éditions Finitude. Étrangement, on ne voit pas comment la palme étrangère pourrait ne pas revenir au Perfidia de James Ellroy, mais quand on débusque le dernier mauvais opus de Don Winslow, on se dit aussi que tous les (dés)espoirs sont permis. Il est dommage que l'un des prix les plus ancestraux et respectés n'offre pas de choix plus osé et opte pour un classicisme forcené. Rendez-vous le 23 septembre afin de connaître les noms des deux lauréats.

    Sélection 2014 du Grand prix de la littérature policière - roman français :
    - Trait bleu, de Jacques Bablon (Jigal, "Polar") ;
    - Une valse pour rien, de Catherine Bessonart (L'Aube, "L'Aube noire") ;
    - Les Initiés, de Thomas Bronnec (Gallimard, "Série Noire") ;
    - Personne n'en saura rien, de Sylvie Granotier (Albin Michel, "Spécial suspense") ;
    - Derrière les panneaux il y a des hommes, de Joseph Incardona (Finitude) ;
    - Hors la nuit, de Sylvain Kermici (Gallimard, "Série Noire")
    - Au fer rouge, de Marin Ledun (Ombres noires) ;
    - Trabadja, de Jean-Paul Nozière (Rivages, "Noir") ;
    - L'Alignement des équinoxes, de Sébastien Raizer (Gallimard, "Série Noire") ;
    - Adieu Lili Marleen, de Christian Roux (Rivages, "thriller") ;
    - Des forêts et des âmes, de Éléna Piacentini (Au-delà du raisonnable).

    Sélection 2014 du Grand prix de la littérature policière - roman étranger :
    - La Vérité et autres mensonges, de Sascha Arango (Albin Michel, "Les Grandes traductions") ;
    - Toutes les vagues de l'océan, de Victor del Árbol (Actes Sud, "Actes noirs") ;
    - À mains nues, de Paola Barbato (Denoël, "Sueurs froides") ;
    - Trame de sang, de William Bayer (Rivages, "Thriller") ;
    - Perfidia, de James Ellroy (Rivages, "Thriller") ;
    - Jackpot, de George Dawes Green (Le Livre de poche) ;
    - L'Enfer de Church Street, de Jake Hinkson (Gallmeister, "Neonoir") ;
    - Ne reste que la violence, de Malcom MacKay (Liana Levi, "Policier") ;
    - Le Moineau rouge, de Jason Matthews (Le Cherche midi, "Thriller") ;
    - Les Assassins de la 5e B, de Kanae Minato (Le Seuil, "Seuil policiers") ;
    - Ratlines, de Stuart Neville (Rivages, "Thriller") ;
    - Linda, de Leif G. W. Persson (Rivages, "Thriller") ;
    - Le Bourreau de Gaudí, de Aro Sáinz de la Maza (Actes Sud, "Actes noirs") ;
    - Finsterau, d'Andrea Maria Schenkel (Actes Sud, "Actes noirs") ;
    - Retour à Watersbridge, de James Scott (Le Seuil, "Seuil policiers") ;
    - Missing: New York, de Don Winslow (Le Seuil, "Seuil policiers") ;
    - Dernier meurtre avant la fin du monde, de Ben H. Winters (Super 8).
    Liens : Trait bleu |Une valse pour rien |Trabadja |Adieu Lili Marleen |Toutes les vagues de l'océan |Perfidia |L'Enfer de Church Street |Le Moineau rouge |Finsterau |Missing : New York |Dernier meurtre avant la fin du monde |Des forêts et des âmes |L'Alignement des équinoxes |À mains nues |Catherine Bessonart |Sylvie Granotier |Joseph Incardona |Marin Ledun |Jean-Paul Nozière |Sébastien Raizer |Christian Roux |Éléna Piacentini |Victor del Árbol |James Ellroy |Jake Hinkson |Malcom Mackay |Jason Matthews |Stuart Neville |Leif GW Persson |Andrea Maria Schenkel |Don Winslow |Ben H. Winters |Paola Barbato

  • 27/02 Édition: Parutions de la semaine - 27 février
* Bibliographie actuellement recensée sur le site



Pied de page