Dépêche | Bob se livre.. aux jeunes lecteurs

Il hurle. Ses cris rebondissent follement entre les parois de sa prison si étroite, alors que son esprit vacille au bord d'un vide cosmique empli de néant.
Patrick Eris - Ceux qui grattent la terre
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 23 février

Contenu

télévision

MAJ vendredi 23 février

Bob se livre.. aux jeunes lecteurs
29/06/2010

Bob se livre.. aux jeunes lecteurs
Dans son émission "Bob se livre" du lundi 14 juin - accessible ici sur le site de Canal Coquelicot 77, la télévision de proximité du département de Seine-et-Marne - et toujours aussi bien accompagné dans ses propos par l'image (avec une mention spéciale pour le superbe montage réalisé autour du personnage de James Bond et de son créateur Ian Flemming), Bob Garcia s'attarde sur trois romans pouvant êtres lus à partir de treize ans. Tous sont publiés chez Gallimard jeunesse, tous ont été écrits par des auteurs britanniques - et tous trois l'ont pareillement enthousiasmé. Belle homogénéité bibliographique - même s'il s'agit de livres très différents.
Bob Garcia présente d'abord Le Crime parfait de Franck Cottrell Boyce, en digressant assez longuement sur le parcours de l'auteur qui, il est vrai, mérite bien le détour. Se destinant à la prêtrise, Franck C. Boyce entre au séminaire. Pendant ses études il rencontre une "jeune et jolie nonne" qu'il va épouser après que tous deux eurent renoncé à entrer dans les ordres. Ils eurent de nombreux enfants... et c'est ainsi que Franck C. Boyce en est venu à écrire des livres pour enfants qui tout de suite eurent du succès. Quant aux louanges que Bob Garcia adresse à ce Crime parfait, dont l'intrigue implique une famille modeste d'un petit village d'Angleterre ayant pour chef de famille un ado débrouillard, elles tiennent en cette phrase : "Le roman est tout à fait croustillant, avec un côté Piem-Petit Nicolas, mais c’est aussi une réflexion sur la façon dont l’art peut changer la vie des gens."
Sur ordre de Sa Majesté est le quatrième roman d'une série évoquant la jeunesse de James Bond que l'éditeur anglais de Ian Flemming, prenant sans doute modèle sur la série retraçant la jeunesse de Sherlock Holmes, a confiée à Charlie Higson. L'on découvre un jeune garçon de treize ans pensionnaire au célèbre collège d'Eton et dont les parents ont péri dans un accident. La série "Young Bond" compte à ce jour cinq volets, le cinquième restant à paraître en France.
"La Voie du couteau" de Patrick Ness emprunte, avec bonheur semble-t-il, à plusieurs genres - science fiction, thriller, roman d'aventure à reflets initiatiques. Le narrateur est Todd Hewitt, un jeune adolescent qui vit dans un monde bien étrange dont toutes les femmes ont été décimées, dit-on, par un virus mystérieux. Et les habitants de ce monde ont la faculté de lire dans les pensées d'autrui - de fait, chacun a l'esprit encombré d'une sorte de brouhaha permanent. Ce roman, qui ouvre une trilogie intitulée Le Chaos en marche, a tenu Bob Garcia en haleine jusqu'au bout, au point de le rendre impatient, tout adulte qu'il soit, de "connaître la suite de cette série extraordinaire". -

Les livres de l'émission
- Le Crime parfait, Franck Cottrell Boyce (traduit de l'anglais par Catherine Gibert), Gallimard coll. "Folio junior", avril 2010, 345 p. - 6,00 €.
- Sur ordre de Sa Majesté, Charlie Higson (traduit de l'anglais par Julien Ramel) Gallimard jeunesse coll. "Young Bond", avril 2010, 395 p. - 9,90 €.
Les autres romans de la collection sont Opération SilverFin, La Mort est contagieuse et Poker fatal, tous traduits par Julien Ramel.
- Le Chaos en marche - Tome 1 : "La Voie du couteau" (traduit de l'anglais par Bruno Krebs) Gallimard jeunesse, avril 2009, 440 p. - 15,00 €.
Ce premier tome est sorti en juin en édition de poche tandis que le tome 2, "Le Cercle et la flèche", est paru en avril dernier en grand format, toujours traduit par Bruno Krebs.


Liens : Bob Garcia

Par Isabelle Roche

Pied de page