Dépêche | Bruno Cremer casse sa pipe et celle de Maigret

Il fournissait en hommes et en armes toutes les parties belligérantes. Ses soldats luttaient les uns contre les autres. Les vaincus continuaient à toucher leur misérable solde, les vainqueurs gagnaient des sommes supérieures.
Bernard Pasobrola - Mortelle hôtesse
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 16 septembre

Contenu

nécrologie

MAJ lundi 16 septembre

Bruno Cremer casse sa pipe et celle de Maigret
08/08/2010

Bruno Cremer casse sa pipe et celle de Maigret
Né le 6 octobre 1929 à Saint-Mandé, dans le Val-de-Marne, Bruno Cremer monte sur les planches dans des pièces de William Shakespeare ou encore de Jean Anouilh au milieu des années 1950. Malgré quelques apparitions au cinéma - Noce blanche (1989, réal. Jean-Claude Brisseau) et Sous le sable (2000, réal. François Ozon) -, ses traits restent indéniablement liés à ceux du commissaire Maigret, qu'il a représenté au petit écran dans plus de cinquante épisodes entre 1991 et 2005. Pendant ces quinze années, il a su parfaitement s'approprier le personnage créé par Georges Simenon, mais aussi lui donner sa propre patte. Regard pénétrant, apparence de géant débonnaire, voix posée des fois chaleureuse des fois emportée. Observateurs patentés des petites gens, Bruno Cremer et Jules Maigret ont à nouveau cassé leur pipe en ce dimanche 8 août 2010.


Liens : Georges Simenon

Par Julien Védrenne

Pied de page