Dépêche | Du noir... dans la langue de Shakespeare (à Belfast)

J'ai pensé aux huit ans écoulés, aux nuits sans sommeil, aux terreurs sans commencement et sans fin ; j'ai pensé à Edwina parce que, de toute façon, je pense à elle sans arrêt ; j'ai pensé que la justice immanente était un concept mystérieux, qu'elle ne se vend pas, ne s'achète pas, mais parfois on aimerait que la grande roue cosmique s'arrête au bon endroit - faute de quoi il faut l'aider un peu. Je suis né à Cataract City, et on sait ce que c'est, la vengeance, ici. On paie ce qu'on doit, sinon on vous le fait payer.
Craig Davidson - Cataract City
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 20 septembre

Contenu

société

MAJ vendredi 20 septembre

Du noir... dans la langue de Shakespeare (à Belfast)
13/12/2010

Du noir... dans la langue de Shakespeare (à Belfast)
Les 17 et 18 juin 2011 se tiendra à la Queen's University de Belfast le quatrième colloque interdisciplinaire du groupe de recherche sur le roman policer de l'Atlantic Alliance of Universities (union d’universités situées sur la côte atlantique de l'Irlande : NUI Galway, University of Limerick, University College Cork, et Queen's University Belfast). Les deux professeurs organisateurs sont Dominique Jeannerod, du département d'études françaises de la Queen’s University, et son collègue du département d'études anglaises Andrew Pepper. Tous deux lancent un appel à contribution auprès des chercheurs intéressés qui devront envoyer un résumé de leur intervention avant le 31 janvier 2011. Ce résumé ne devra pas excéder trois cents mots et la durée de l'intervention ne pas dépasser la vingtaine de minutes. À l'intention des participants potentiels à ce colloque, en voici les très grandes lignes directrices :
Les débats concerneront le statut de l'État et des institutions gouvernementales dans les fictions policières. La perspective chronologique est vaste qui embrasse toute l'histoire du genre depuis "La Lettre cachée" d'Edgar Allan Poe. Les organisateurs entendent aborder cette présence de l'État dans la fiction autant comme toile contextuelle - notamment dans les romans engagés qui lient l'intrigue au contexte économique et social - que comme protagoniste à part entière du récit – quand les crimes et délits sont en rapport direct avec des affaires, voire des secrets d'État et l'on peut alors être proche du roman d'espionnage. Le personnage du détective sera aussi étudié, qu'il soit un policier officiel – et donc agent du gouvernement – ou bien "privé", auxiliaire de justice individuel : dans l'un et l'autre cas le détective traque les contrevenants et agit comme un restaurateur d'ordre.
Les pistes de recherche sont extrêmement nombreuses en dépit d'un thème bien défini – parmi celles suggérées dans le descriptif du colloque : "Roman policier et démocratie", "La politisation du roman policier", "Anarchie, gauchisme et politiques réactionnaires", "Le noir comme genre engagé", "Intérêts privés, intérêts publics", "Le roman policier à l'époque du capitalisme de haute finance", etc. La liste originelle des suggestions d'origine est beaucoup plus longue et il est spécifié qu’elle n'est pas exhaustive.
Deux auteurs de romans policiers seront invités, Eoin McNamee (écrivain irlandais dont on peut lire, en français, Le Trépasseur et Tango bleu, tous deux publiés aux éditions Gallimard dans la collection "Série noire") et David Peace.

Pour toute information complémentaire, ou pour envoyer le résumé d'une contribution, une seule adresse électronique.

PS - Investiguer pour en savoir un peu plus sur ce colloque m'a fait découvrir cet événement dans le calendrier de la Queen's University de Belfast : le 12 mars 2011 se tiendra une conférence sur la fameuse héroïne d'Agatha Christie, Miss Marple – qui a, rappelle-t-on, résolu à elle seule quelque quarante-sept crimes !
Voir ici l'annonce de la conférence.

Queen's University Belfast
University Road
Belfast
Northern Ireland
BT7 1NN


Liens : David Peace | Agatha Christie | Edgar Allan Poe | Dominique Jeannerod

Par Isabelle Roche

Pied de page