Dépêche | Décès de Jean Vautrin

Mais où est Bérénice à présent ? Vespasien est mort, non ?
Caroline Lawrence - Les Mystères romains T.04 : les assassins de Rome
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 25 juin

Contenu

nécrologie

MAJ mardi 25 juin

Décès de Jean Vautrin
16/06/2015

Décès de Jean Vautrin
Selon le blog de l'association 813 - Les Amis des littératures policières, qui se fait l'écho d'un message de Claude Mesplède, le romancier Jean Vautrin est mort. Jean Vautrin, de son vrai nom Jean Herman, prix Goncourt en 1989 pour Un grand pas vers le Bon Dieu, était à la fois un brillant conteur d'histoires et un merveilleux styliste. Amateur de la grande histoire, celle qui s'écrit avec un grand H, il avait bâti une œuvre impressionnante dont Le Cri du peuple, adapté par Jacques Tardi en bande dessinée, est une pierre angulaire graphique qui relate la commune de Paris. Emmanuel Moynot avec L'Homme qui assassinait sa vie, Baru avec Canicule ou encore Eugénie Lavenant avec Le Pogo aux yeux rouges avaient donné ampleur et relief à ses intrigues noires classieuses. Les amateurs de romans policiers se rappeleront Billy-Ze-Kick (1974), Typhon gazoline (1977) et donc Canicule (1982), adapté au cinéma par Yves Boisset. C'est d'ailleurs au cinéma que Jean Vautrin avait débuté sa carrière étant tour à tour assistant réalisateur, réalisateur et scénariste (de renom). Il aura collaboré avec Georges Lautner, Claude Miller, Yves Boisset et Gilles Béhat. Jean Vautrin est décédé à l'âge de quatre-vingt-deux ans ce mardi 16 juin dans sa maison de Gradignan. Adieu l'ami.


Liens : Canicule | Canicule | Canicule | L'Homme qui assassinait sa vie | Le Pogo aux yeux rouges | Claude Mesplède | Baru | Jacques Tardi | Emmanuel Moynot | Eugénie Lavenant | 813 | Prix Goncourt

Par Julien Védrenne

Pied de page