k-libre - en marge - Sharko

Et les fidèles venaient de plus en plus nombreux écouter leur coryphée débitant son message d'apocalypse, louant la gloire du Seigneur et se réfugiant dans la prière comme les habitants d'une ville bombardée se terrent dans les caves.
Maryse Cherruel & Patrice Dauthie - Les Châtiments d'Apophis : Lille aux serpents
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sous ses yeux
C'est l'histoire d'une femme, Lily Gullick, qui regarde les oiseaux avec des jumelles et qui ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 17 novembre

Contenu

Livre sonore - Thriller

Sharko

Assassinat - Complot - Crépusculaire MAJ vendredi 22 septembre 2017

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 24,9 €

Franck Thilliez
Michel Raimbault (lecteur)
Paris : Audiolib, juin 2017
19 x 14 cm
ISBN 9782367624099

Sharko et Lucie sont en bateau...

Sharko et Lucie sont deux époux qui travaillent au Quai des Orfèvres tous deux. Avec leur deux enfants - des garçons tout ce qu'il y a de plus recommandables et bien éduqués -, ils forment une famille modèle ou peu s'en faut. Sauf que Lucie vient de tuer un homme dans une cave : elle l'a abattu hors de toute procédure légale. Sharko n'y était pas. Il l'apprend et maquille la scène de crime, invente un meurtre sur mesure, que la hiérarchie va leur confier. Alors les voilà tous deux qui plongent dans les abysses, pris entre des tueurs sataniques et la peur de voir leur mensonge dévoilé. Sur la corde raide avec du sang partout qui gicle, bouillonne, s'offre à la gourmandise des uns, la terreur des autres... Le goût du sang... rayonnant dans tout le récit, au sens propre de ce que savourer veut dire. À s'en lécher les babines pour les uns. En vomir pour les autres. Sharko et Lucie en équilibristes, sous la hantise de voir percé leur complot. À l'aplomb du vide qu'ils ont creusé sous leurs pieds, en danger partout, même au plus intime de leurs vies. Ça risque bien de saigner, pour eux. Ça saigne du reste. Beaucoup, dans ce déséquilibre qu'ils ont inauguré. Alors pour compenser, Michel Raimbault lit ce roman avec componction. La voix est presque exagérément posée dans ce trop plein de déséquilibre. Elle surplombe le récit, prend sans cesse ses distances, neutre, elle semble accueillir avec une hauteur toute bienveillante toutes les péripéties de l'intrigue. Comme si au fond, tout cela ne tenait que par sa grâce. Avant que tout ne s'effondre, se glace, nous pétrifie.

NdR - 2 CDMP3, 17 h 11 d'écoute.

Citation

Cette fois le gibier, c'était eux.

Rédacteur: Joël Jégouzo lundi 12 juin 2017
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page