Le juron qu'il pousse ferait saigner le tympan d'un charretier ivre. Aussi, lorsqu'il se retrouve en équilibre stable sur le ponton, l'hydraviateur laisse-t-il tomber d'un ton cinglant : – Si toutes les bonnes femmes se comportent comme des julots, moi je vais finir par embroquer des vaches !
San-Antonio - Certaines l'aiment chauve
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 24 juin

Contenu

-

MAJ jeudi 01 janvier 1970

Note accordée au livre:  sur 5



Age du Public

Prix: €

,
p. ; x cm

Rédacteur: jeudi 01 janvier 1970
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page