La Mort à marée basse

Il y a longtemps que la balustrade aurait dû être réparée. C'est une chance d'avoir un avocat respectable sur place, qui a vu l'accident.
John Boulting - Brighton Rock
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 15 juillet

Contenu

Roman - Policier

La Mort à marée basse

Énigme MAJ lundi 08 novembre 2010

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18 €

Pieter Aspe
Dood Tij - 2000
Traduit du flamand (Belgique) par Emmanuèle Sandron, Marie Belina-Podgaetsky
Paris : Albin Michel, novembre 2010
304 p. ; 22 x 15 cm
ISBN 978-2-2262-1860-5
Une enquête du commissaire Van In, 7

Actualités

  • 02/11 Édition: Parutions de la semaine - 2 novembre
    Les habitués des séries littéraires trouveront sûrement leur bonheur auprès du couple Jean-Pierre Alaux-Noël Balen ou de Pieter Aspe. Celui qui est assurément attendu, c'est bien James Lee Burke. Après, il y a les inconditionnels d'Andrea Camilleri, ceux de Deborah Crombie ou même de Clive Cussler. Enfin, il reste pour les plus forcenés James Patterson (accompagné de Maxine Paetro). Mais pour ceux en recherche d'originalité, cette semaine risque fort d'être particulièrement inféconde. Peut-être cet obscur roman de l'étrange Orso Sinedy (chez Pascal Galodé) ou Raymond Castells (chez Rivages). Sûrement pas en région où la Bretagne se pare d'un noir habituel.
    La bande dessinée est quelque peu au diapason de la littérature policière. Bien sûr, il y a ce satané Largo Winch qui refait surface, et puis ce troisième volet de Sienna, et puis Mako sans compter cette incursion chez les super-héros en compagnie de Butcher Baker, pour nous dire qu'il y a quelque peu démarque...
    Le reste des publications fait la part belle à l'agent secret 007 (au cas ou vous auriez loupé et Skyfall et les cinquante ans cinématographiques - sacré Sean Connery, sacrée Ursula Andress et satané Dr No), mais la jeunesse fait une immersion dans le conte (Charles Perrault) et le roman social (Charles Dickens) tandis que pour les plus mordus des lettres pas très digestes, nous avons remarqué la première partie d'un séminaire de Jacques Derrida...
    À vous de choisir !

    Fictions adulte grand format :
    Médoc sur ordonnance, de Jean-Pierre Alaux & Noël Balen (Fayard, "Policier")
    Le Messager du pendu, de Pieter Aspe (Albin Michel, "Romans étrangers")
    Le Soleil noir de Thulé, de Raphaël Aurillac & Philip O'Gyer (De la Hutte)
    La Moitié du paradis, de James Lee Burke (Rivages, "Thriller")
    Lignes de sang, de Gilles Caillot (Le Toucan, "Toucan noir")
    Le Coup du filet, d'Andrea Camilleri (Fayard, "Littérature étrangère")
    La Loi du sang, de Deborah Crombie (Albin Michel, "Spécial suspense")
    Méduse bleue, de Clive Cussler & Paul Kemprecos (Grasset, "Grand format")
    La Peur à fleur de peau, de Lori Foster (Mosaïc)
    Une question de principes, de Nick Gardel (Édilivre, "Coup de cœur")
    Feed 1, de Mira Grant (Bragelonne)
    Cherche jeunes filles à croquer, de Françoise Guérin (Le Masque)
    Ce que cachent les murs, de Lisa Jackson (Mosaïc)
    La Conspiration Romanov, de Glenn Mead (City, "Thriller")
    10e anniversaire, de James Patterson & Maxine Paetro (Jean-Claude Lattès)
    La Sage-femme de Venise, de Roberta Richs (Ma, "Pôle noir")
    Ordo ab chao, de Orso Sinedy (Pascal Galodé)

    Fictions adulte poche :
    La Mort à marée basse, de Pieter Aspe (LGF, "Policier")
    Toxines sur Nantes, de Jean-Claude Belfiore (Alain Bargain, "Enquêtes & suspense")
    Maître vengeur en pays rennais, de Nelly Boisnard (Astoure, "Breizh noir")
    Le Rôdeur, de Tania Carver (LGF, "Thriller")
    Hôpital psychiatrique, de Raymond Castells (Rivages, "Noir")
    Instinct de survie, de Jeffery Deaver (LGF, "Thriller")
    L'Année du rat, de Régis Descott (LGF, "Thriller")
    Meurtres sans bruit dans le Landerneau, de Gérard-Henri Hervé (Astoure, "Breizh noir)
    Il fait si bon mourir en Catalogne, de Henri Labaum (Les Presses littéraires, "Crimes et châtiments")
    Hors circuit à Chateaulin, de Firmin Le Bourhis (Alain Bargain, "Enquêtes & suspense")
    Bons baisers du tueur, de James Patterson & Liza Marklund (LGF, "Thriller")
    Le Cinquième Évangile, de Philipp Vandenberg (City, "Poche thriller")

    Bandes dessinées :
    Butcher Baker : le redresseur de torts, de Joe Casey & Mike Huddelston (Ankama, "Label 619")
    Le Jeune Albert, de Yves Chaland (Les Humanoïdes associés)
    Sienna. 3, de Stephen Desberg, Philippe-Emmanuel Filmore& Chetville (Bamboo, "Focus")
    Les Aventures de Loupio. 9, L'Incendie : et autres récits, de Jean-François Kieffer (Mame)
    L'Agent 212. 28, Effet monstre, de Daniel Kox & Raoul Cauvin (Dupuis)
    La Cellule Prométhée. 1, L'Escouade 126, de Patrice Larcenet & James (Treize étrange)
    Mako, de Lionel Marty & Boris Beuzelin (Treize étrange)
    La Victime de Beauvillage, de Marine de Sailly (R. Rils)
    Largo Winch. 17, Mer Noire, de Jean Van Hamme & Philippe Franco (Dupuis, "Repérages")
    Largo Winch. 18, Colère rouge, de Jean Van Hamme & Philippe Franco (Dupuis, "Repérages")

    Mangas :
    Arago. 1, de Takahiro Arai (Pika)

    Cinéma, télévision, radio :
    James Bond : le dossier secret, de Kevin Bertrand Colette (Le Rocher)
    James Bond : 101 voitures de légende, de Jean-Antoine Duprat (L'Opportun)
    James Bond girls : l'album des 50 ans d'un mythe (Premium)

    Criminologie, prison :
    La Peine de mort : séminaire. 1, 1999-2000, de Jacques Derrida (Galilée)
    Les Résistances carcérales, du comment au pourquoi : une approche juridique et pluridisciplinaire, de Loup Noah (L'Harmattan, "Logiques juridiques")

    Littérature (théorie et études) :
    Pleins feux sur le polar, d'Isabelle Casta (Klincksieck)

    Littérature jeunesse :
    Qui a tué Charles Perrault ?, de Jean-Pierre Duru (Art et comédie, "Côté cour")
    Les Aventures de Kamo : l'idée du siècle, de Daniel Pennac (Gallimard jeunesse, "Bibliothèque Gallimard jeunesse")
    Oliver Twist, de Juliette Saumande & Daniel Volpari d'après Charles Dickens (Auzou)
    Lisa et le mystère des traboules, de Marie Schoepfer (Les Presses du Midi)
    Liens : Bons baisers du tueur |Cherche jeunes filles à croquer |Hôpital psychiatrique |10e anniversaire |La Loi du sang |Ordo ab chao |Jean-Pierre Alaux |Pieter Aspe |James Lee Burke |Gilles Caillot |Deborah Crombie |Clive Cussler |James Patterson |Maxine Paetro |Jeffery Deaver |Régis Descott |Liza Marklund |Stephen Desberg | Filmore | Chetville |Boris Beuzelin |Charles Dickens |Françoise Guérin

  • 05/11 Édition: Parutions de la semaine - 5 novembre

Ce qu'il faut savoir sur la série

Pieter Aspe a signé, en 2008, la vingt-deuxième aventure du commissaire Van In. Ce personnage, iconoclaste, à l’humour caustique, avec ses désillusions et ses blessures, est le flic imparfait que ses faiblesses assumées à défaut d’être reconnues, rendent attachant. Les enquêtes qu’il mène dans Bruges et sa région le font évoluer entre luttes politiques et d’influence, prises d’intérêts, guerre entre police municipale et gendarmerie, et approcher les lourds secrets confinés entre les murs séculaires.

Et Van In se confronte au viol...

Une femme, à la merci d'un monstre, doit subir régulièrement ses assauts. Dans Bruges, Miriam et Steven ont fêté les résultats aux examens de fin d'année. Alors que Steven, qui n'a pas eu de bons résultats doit rentrer, la jeune fille, passablement éméchée, poursuit la fête et entre dans un nouveau bar... C'est dans le branle-bas du déménagement de son service que Van In doit instruire une affaire de viol. Avec Guido Versavel, pour des raisons différentes, ils sont bouleversés par ce crime. Miriam, la victime, est la fille d'Antoon Dobbelaere, l'huissier qui possède la principale étude de la ville. Ce dernier arrive en vociférant et n'entend pas laisser sa fille entre les mains de la police. Van In, qui a noté que la jeune fille avait un mouvement de recul face à son père, doit céder, il n'y a pas de plainte. Cependant, il entend bien coincer le salopard de violeur pour gommer un souvenir vieux de trente-deux ans. Toutefois, les deux enquêteurs doivent se mobiliser sur une nouvelle affaire de meurtre. Un homme a été retrouvé sur la plage de Zeebrugge, enterré vivant dans le sable à marée basse. Mais l'affaire se corse quand Beekman, son supérieur, lui annonce qu'il va devoir collaborer avec le commissaire adjoint Eddy Bultinck de la Police Judiciaire. Miriam, brutalisée par son père, est hospitalisée. Malgré des marques de strangulation, elle évoque une chute et confirme à Van In, venu lui rendre visite, qu'elle ne veut pas porter plainte pour le viol. Antoon commence à paniquer. Le viol de sa fille, le mort de la plage sont des alertes. Il retrouve des membres du petit groupe impliqué dans des affaires frauduleuses et Van In poursuit ses investigations coûte que coûte...
Pieter Aspe reprend, dans cette nouvelle enquête de son commissaire fétiche, une thématique similaire à celle de ses romans précédents. Il stigmatise la bourgeoisie, l'affairisme, les hommes politiques véreux. Il les implique dans des affaires sordides, les mêle à des opérations relevant du banditisme. Ceux-ci, comme dans la réalité, font jouer toutes leurs relations, utilisent tous les moyens pour étouffer les affaires et échapper à la découverte de leurs malversations ou de leurs crimes. Van In, qui a tout du "Chevalier Blanc" n'entend pas laisser impunis de tels délits et s'emploie, avec les moyens légaux et d'autres moins... convenables, à traquer les coupables et les faire condamner. Mais Pieter Aspe ne fait pas spécialement de son héros un être exemplaire. Van In, après quelques essais de sa compagne pour l'amener à une vie plus saine, a retrouvé ses habitudes d'épicurien, fumant, mangeant et buvant, à chaque occasion, force boissons très alcoolisées. Il aime les jolies femmes et ne sait pas résister à des manœuvres de séduction malgré quelques conséquences cuisantes. Mais son créateur sait le rendre si humain, avec ses faiblesses, ses doutes, ses interrogations, ses révoltes, ses coups de gueule et son insubordination qu'on ne peut que l'apprécier.
L'auteur aborde, également, nombre de problématiques et de faits de sociétés. Il multiplie les annotations sociétales et familiales. Le viol, et ses conséquences, révolte son héros, au point d'en faire une affaire personnelle entre lui et le criminel. Il évoque ces souvenirs de situations peu glorieuses, ces sentiments de culpabilité qui reviennent en mémoire et occupent tout l'espace au point que : "... il aurait vendu son âme au diable pour revenir en arrière et trouver le courage d'intervenir". L'auteur lance, de temps à autre, une remarque acide sur les architectes et leur incompétence. Il fait de multiples réflexions sur le vieillissement et sa cohorte de défaites. Il cite Victor Hugo, fait référence à Edgar Poe et aborde les multiples soucis familiaux. Et Pieter Aspe maitrise si bien l'art du récit, le sens de l'intrigue que La Mort à marée basse se dévore d'une traite. Et on en redemande !

Citation

Titulaire de la principale étude d'huissier de la ville, Antoon Dobbelaere appartenait au carré des plus grosses légumes du fertile potager brugeois...

Rédacteur: Serge Perraud lundi 17 décembre 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page