Malo de Lange et le fils du roi

Le docteur lui dit : - J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle… La mauvaise, c'est que vous avez 24 heures à vivre. - Euh… Et la bonne ? - Vous voyez la belle fille à l'accueil ? - Oui. - Eh bien, je me la tape.
Nash Edgerton - The square
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 21 octobre

Contenu

Roman - Aventure

Malo de Lange et le fils du roi

Historique MAJ mercredi 15 février 2012

Note accordée au livre: 5 sur 5

Poche
Inédit

À partir de 9 ans

Prix: 11 €

Marie-Aude Murail
Yvan Pommaux (illustrateur de couverture)
Paris : L'École des loisirs, janvier 2012
266 p. ; 19 x 13 cm
ISBN 978-2-211-20806-2
Coll. "Neuf"

Mystères parisiens savoureux

Dernier volume de la trilogie des aventures de Malo de Lange, Malo de Lange et le fils du roi nous replonge dans le Paris interlope des années 1830, monde de saltimbanques et de grinches (autrement dit voleurs), de comploteurs de tout poil et de toute catégorie sociale. On retrouve le parler teinté d'argot de Malo et de ses amis. Dans cet opus, il est confronté à plusieurs mystères : l'intérêt qu'éveille le cœur d'un enfant conservé dans de l'esprit-de-vin, la disparition de chiens, le surgissement d'un fantôme d'enfant maladif, le magicien Wizzard capable de scier en deux les jeunes filles sans qu'à la fin il n'y paraisse rien. Malo, le plus jeune agent de la Sureté sous les ordres de son père Monsieur Personne reste fidèle à son grand amour, Léonie qu'on veut marier de force pour éviter la ruine familiale. Et comme si ce n'était pas déjà assez, on l'oblige à surveiller les enfants du roi de France Louis-Philippe menacés par un complot. Ce sera l'occasion de nouer des liens amicaux étonnants tout en apprenant quelques mots de latin et quelques citations utiles.
Marie-Aude Murail construit une fresque historique saisissante mêlant personnages historiques et fiction avec habilité. La série rappelle aussi Les Mystères de Paris d'Eugène Sue qui avait éveillé les passions de ses lecteurs. Mais même si les références nous manquent, le roman se lit avec un grand plaisir et une saveur sans égale. On rit des bons mots et on frémit à chaque rebondissement de l'intrigue. On conseille donc vivement cette lecture dont il serait vraiment dommage de se priver.

Citation

Les affaires de cœur ne sont pas toutes des histoires d'amour.

Rédacteur: Valérie Sebag lundi 13 février 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page