Frontière mouvante

Roschmann a déchargé ses trois dernières balles au ras de son visage, lui faisant jaillir le sable dans les yeux.
Frederick Forsyth - Le Dossier Odessa
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 23 juillet

Contenu

Roman - Policier

Frontière mouvante

Assassinat - Trafic MAJ jeudi 03 mai 2012

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 7,9 €

Knut Faldbakken
Grensen - 2005
Traduit du norvégien par Hélène Hervieu
Paris : Points, avril 2012
84 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-7578-2801-4
Coll. "Policier"

Pas loin de la frontière américano-mexicaine

Arne Vatne, menuisier norvégien, a pris l'habitude d'aller voir Vlasta, une prostituée – dont il est plus ou moins amoureux – dans un camping non loin de la frontière entre la Norvège et la Suède, et c'est le bonheur. Sauf ce soir où il apprend qu'elle n'est plus là. Dépit, frustration, colère, Vatne repart. C'est l'hiver, la route est dure, les conditions de circulation effroyables. Dans un fossé, une voiture accidentée. Sur le bord de la route, une femme qui demande de l'aide, elle ressemble à Vlasta. Vatne n'est pas sûr, il lui fonce dessus, ne peut l'éviter, c'est le choc... Vatne ne s'arrête pas pour voir les dégâts...
Valmann, commissaire norvégien est assez débordé en ce moment (un camion accidenté transportant poulets congelés et came !), va hériter de l'affaire et en faire une de ses priorités. Mais on ne lui demande pas d'en faire sa priorité, il est appelé pour une coordination policière entre là aussi la Norvège et la Suède demandée car, sur cette frontière, finis les temps idylliques, aujourd'hui ce ne sont que trafics : armes, filles, drogues... et un gros convoi de drogue est attendu…. Avec ce nouveau roman policier, Knut Faldbakken nous offre une excellente sociologie de cette frontière qui, loin d'être aussi dure que celle entre le Mexique et les États-Unis, n'en est pas moins un excellent lieu de polar. La criminalité organisée est partout "un potentiel économique incommensurable. Un potentiel de souffrance humaine incommensurable", et Faldbakken la dissèque parfaitement. Les personnages sont bien travaillés, tout comme leurs relations et l'histoire habilement construite, même si un peu longue à se mettre en route.

Citation

Ici, dans la zone frontalière, on était anonyme. Ici, on satisfaisait ses besoins primaires et on poursuivait sa route.

Rédacteur: Christophe Dupuis dimanche 29 avril 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page