Vérité

- Un mystère à débrouiller. C'est mon affaire. J'étais né pour être policier, et j'en remonterais aux plus malins agents de la Sûreté.
Fortuné du Boisgobey - Le Crime de l'omnibus
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 05 décembre

Contenu

Roman - Policier

Vérité

Ethnologique - Assassinat - Procédure MAJ vendredi 11 mai 2012

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 23,5 €

Peter Temple
Truth - 2009
Traduit de l'anglais (Australie) par Simon Baril
Paris : Rivages, mai 2012
448 p. ; 24 x 16 cm
ISBN 978-2-7436-2352-4
Coll. "Thriller"

Actualités

  • 10/07 Prix littéraire: Sélections GPLP 2012
    Les Grands prix de la littérature policière en sont à leur 64e édition. Si la délibération finale n'est prévue que pour le mardi 25 septembre, le jury n'en a pas moins arrêté ses listes. Alors... Qui pour succéder à D.O.A. et à Dominique Manotti, tous deux primés dans la catégorie "Romans français" pour L'Honorable société (Gallimard, "Série noire"), et à Yishaï Sarid dans la catégorie "Romans étrangers" pour Le Poète de Gaza (Actes sud, "Actes noirs") ? Les lauréats sont à débusquer parmi les huit auteurs français et les seize étrangers de ces sélections de juin. Ce que l'on peut d'ores et déjà dire, c'est que s'agissant des auteurs français, il y a une disparité évidente des éditeurs puisque les huit ouvrages sélectionnés sont issus de huit maisons différentes. Les éditions Rivages tirent leur épingle de ces sélections puisque dans la catégorie "Romans étrangers", elles placent cinq de leurs romans. Une mention spéciale à Moisson rouge-Alvik. Peu de parutions cette année, mais une présence dans les deux sélections. Cela méritait d'être souligné. Il sera sans doute aucun possible fort difficile d'élire le lauréat de la catégorie "Romans étrangers". Storyteller a été fort remarqué mais non encore primé tout au long de cette année. L'ouvrage de Donald Ray Pollock a beaucoup fait parler de lui. Certains des éditions Rivages seront assurément bien placés. "Actes noirs" avec trois titres n'a pas dit son dernier mot. Les autres maisons non plus. Il ne nous reste plus qu'à attendre !

    Sélection "Romans français" :
    - Le Jour du fléau, de Karim Madani (Gallimard, "Série noire") ;
    - Je tue les enfants français dans les jardins, de Marie Neuser (L'Écailler) ;
    - Samedi 14, de Jean-Bernard Pouy (La Branche, "Vendredi 13") ;
    - Des chiffres et des litres, de Rachid Santaki (Moisson rouge-Alvik) ;
    - Un avion sans elle, de Michel Bussi (Presses de la Cité, "Romans Terres de France")
    - Une guerre de génies, de héros et de lâches, de Barouk Salamé (Rivages, "Thriller") ;
    - Les Hamacs de carton, de Colin Niel (Le Rouergue, "Rouergue noir") ;
    - Arab jazz, de Karim Miské (Viviane Hamy, "Chemins nocturnes").

    Sélection "Romans étrangers" :
    - La Tristesse du Samouraï, de Victor del Árbol (Actes sud, "Actes noirs") ;
    - Gangrène, de Julia Latynina (Actes sud, "Actes noirs") ;
    - Je reste roi d'Espagne, de Carlos Salem (Actes sud, "Actes noirs") ;
    - Le Diable, tout le temps, de Donald Ray Pollock (Albin Michel, "Terres d'Amérique") ;
    - Storyteller, de James Siegel (Le Cherche midi) ;
    - Le Champ du potier, d'Andrea Camilleri (Fleuve noir, "Thriller") ;
    - La Mauvaise femme, de Marc Pastor (Jacqueline Chambon, "Roman policier") ;
    - Triple crossing, de Sebastian Rotella (Liana Levi, "Policier") ;
    - De loin on dirait des mouches, de Kike Ferrari (Moisson rouge-Alvik, "Semana negra") ;
    - Question d'éthique, de Bill James (Rivages, "Noir") ;
    - Un voyou argentin, d'Ernesto Mallo (Rivages, "Noir") ;
    - Les Fantômes de Belfast, de Stuart Neville (Rivages, "Thriller") ;
    - Vérité, de Peter Temple (Rivages, "Thriller") ;
    - Le Prix de mon père, de Willy Uribe (Rivages, "Noir") ;
    - Au lieu-dit Noir-Étang, de Thomas H. Cook (Le Seuil, "Policiers") ;
    - Gel nocturne, de Knut Faldbakken (Le Seuil, "Policiers").
    Liens : Le Poète de Gaza |Le Jour du fléau |Je tue les enfants français dans les jardins |Un avion sans elle |Une guerre de génies, de héros et de lâches |Les Hamacs de carton |Arab jazz |La Tristesse du Samouraï |Gangrène |Je reste roi d'Espagne |Le Diable, tout le temps |Storyteller |Le Champ du potier |La Mauvaise femme |Un voyou argentin |Les Fantômes de Belfast |Le Prix de mon père |Au lieu-dit Noir-Étang... |Gel nocturne |Triple Crossing | D.O.A. |Dominique Manotti |Karim Madani |Marie Neuser |Jean-Bernard Pouy |Michel Bussi |Colin Niel |Karim Miské |Carlos Salem |Donald Ray Pollock |Marc Pastor |Bill James |Ernesto Mallo |Stuart Neville |Peter Temple |Willy Uribe |Thomas H. Cook |Knut Faldbakken |Rachid Santaki

Chaleur intense

Melbourne, été, canicule et une importante vague d'incendies, "un monde en flammes".
South Melbourne, Tour Prosilio, un building dernier cri, quelque milliers de dollars le mètre carré, prestations grand luxe, sécurité maximale, un ilot de protection dans une ville de plus en plus violente. Pourtant, au trente-sixième étage, une femme est retrouvée morte "étendue dans une baignoire en verre dans une pièce en verre très haut au-dessus de la souillure du monde". Villani, chef de la brigade des homicides, récupère l'affaire. Rien ne va : personne ne connaît cette femme, on ne sait pas à qui appartient l'appartement, la vidéosurveillance n'a pas fonctionné, et le patron de la tour – homme très influent au bras long comme il le prouvera – ne veut pas entendre parler de meurtre, ce qui pourrait très vite gâcher la prestigieuse réputation de sa tour à peine encore habitée. Villani, plutôt buté et vieille école, sent que l'affaire est mal engagée mais n'est pas du genre à se défiler. "Cette croix-là, je la porte." Il devra panacher son enquête avec un triple homicide beaucoup plus violent découvert dans un hangar pourri. Au milieu, de sombres questions politiques.
Peter Temple, auteur d'une dizaine de romans multi-récompensés en Australie, dresse avec ce nouveau roman (et le dernier publié chez lui) un portrait très saisissant de l'Australie. Au travers du micro de Paul Keogh, il laisse ce dernier et les auditeurs commenter la vie politique du pays, et ça tape sec. Entre-temps, Villani mène ses deux enquêtes, entrecoupées de flashbacks sur sa vie, son couple, sa carrière. Le livre, parfaitement construit, est prenant de bout en bout, entre Villani et ses doutes, ses collègues, les pressions hiérarchiques (pressions et manipulations politiques), les incendies qui ravagent le pays et se rapprochent dangereusement de la maison du père de Villani.
C'est dense, chaud et sec comme le climat, une belle réussite.

Nominations :
Grand prix de la littérature policière - roman étranger 2012

Citation

La responsabilité qui serait la sienne du fait d'avoir fait un boulot où des bêtes sauvages vous haïssaient, rêvaient de se venger de vous, étaient prêts à massacrer votre famille.

Rédacteur: Christophe Dupuis jeudi 19 décembre 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page