Rennes-le-Château : tome sang

Elle essayait d'y voir plus clair, notamment sur l'âge des cognacs et leurs règles compliquées. Un VSOP devait compter quatre ans, un XO six ans au moins. En revanche, les instances professionnelles laissaient libre cours au propriétaire pour donner à sa production des noms de cuvées spéciales : Réserve, Prestige, ou encore le patronyme d'un ancêtre. Dans l'optique de créer une nouvelle gamme, c'était très intéressant.
Martine Delomme - La Mémoire des anges
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 21 avril

Contenu

Roman - Noir

Rennes-le-Château : tome sang

Fantastique - Disparition MAJ mercredi 20 juin 2012

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 13,8 €

Éric Maneval
Dinan : Terre de brume, mai 2012
224 p. ; 20 x 12 cm
ISBN 978-2-84362-483-4
Coll. "Polars & grimoires"

Actualités

  • 11/09 Prix littéraire: Sélection 2013 du Prix marseillais du polar
    Sous la direction artistique du romancier Gilles Del Pappas, la sélection du Prix marseillais du polar 2013 a été dévoilée. En partenariat avec l'association Cours Julien, le Barreau de Marseille, la Société générale Marseille-La Plaine et Mativi, ce sont dix romans et dix auteurs qui vont être défendus par des avocats chevronnés et enthousiastes au cours d'un procès, sobrement intitulé "le procès du siècle", présidé par Gilles Del Pappas, son assesseur Nicole Bargigli et le Bâtonnier de Marseille le samedi 28 septembre entre 15 heures et 17 heures en marge de la Semaine noire et de ses Terrasses du polar. Les dix prévenus et leurs défenseurs seront écoutés de près par les sept jurés-lecteurs dument choisis par l'association Cours Julien. Selon les rapports qui nous sont parvenus, chaque avocat bénéficiera de cinq minutes pour assurer une plaidoirie que l'on espère convaincante. Notons que le Bâtonnier de la ville de Marseille attribuera en marge du Prix Marseillais du Polar un Prix de l'éloquence à l'avocat qui se sera distingué par sa verve et sa flamme pour la défense des lettres policières. Sera jugé coupable, le meilleur roman de la sélection. Il sera enfin temps de libérer les romanciers-prévenus non sans passer par les formalités libératoires : une séance de dédicaces.

    Sélection 2013 :
    - Rennes-le-Château, d'Éric Maneval (terre de brume, "Polars & grimoires") ;
    Éric Maneval sera défendu par Maître Olivier Le Mailloux.

    - Sous la ville rouge, de René Frégni (Gallimard, "Blanche") ;
    René Frégni sera défendu par Maître Lucas Montagnier.

    - La Somnambule de la villa aux loups, de Jean Contrucci (Jean-Claude Lattès, "Les Nouveaux mystères de Marseille") ;
    Jean Contrucci sera défendu par Maître Christelle Santiango.

    - Un léger bruit dans le moteur, de Jean-Luc Luciani (L'Écailler, "Le Petit écailler") ;
    Jean-Luc Luciani sera défendu par Maître Sébastien Salles.

    - Un petit jouet mécanique, de Marie Neuser (L'Écailler, "Noir & polar") ;
    Marie Neuser sera défendu par Maître Ophélie Kirsch.

    - Mais délivrez-nous du mal, de Maurice Gouiran (Jigal, "Polar") ;
    Maurice Gouiran sera défendu par Maître Mélody-Angélique Desvaux.

    - Au temps pour moi, de Serge Scotto (L'Écailler, "Pulp") ;
    Serge Scotto sera défendu par Maître Stéphanie Spiteri.

    - Consulting, de François Thomaeau (Au-delà du raisonnable) ;
    François Thomazeau sera défendu par Maître Emmanuel Gili.

    - Brasil, de Jean-Paul Delfino (Le Passage, "Littérature") ;
    Jean-Paul Delfino sera défendu par Maître Emilie Lombard.

    - Smog, de Jérôme Harlay (Belfond, "Littérature française") ;
    Jérôme Harlay sera défendu par Maître Julien Cazeres.
    Liens : La Somnambule de la Villa aux Loups |Un léger bruit dans le moteur |Un petit jouet mécanique |Au temps pour moi |Consulting |Éric Maneval |Jean Contrucci |Jean-Luc Luciani |Marie Neuser |Maurice Gouiran |Serge Scotto |Anne-Marie Thomazeau |Jérôme Harlay |Gilles Del Pappas |Association cours Julien |Semaine noire

Songes et mensonges

Le Da Vinci code a été l'un des grands succès de ces dernières décennies. Il soulevait cependant quelques questions, parmi lesquelles celle de l'utilisation d'ouvrages jamais cités et détournés (c'est ainsi que Dan Brown reprenait toute l'histoire de l'abbé Saunière sans jamais évoquer Rennes-le-Château) et, surtout, avec le souci majeur des écrivains de thrillers : comment ne pas décevoir le lecteur lorsque l'on va lui révéler des secrets cruciaux qui apparaissent à une fois le roman terminé assez fades. Éric Maneval qui s'est fait connaître avec Retour à la nuit, un premier roman noir exigeant paru aux éditions Écorces, décide à son tour de s'attaquer au mythe que fut le trésor caché de l'abbé Saunière. Mais c'est un écrivain intelligent, et il va réussir à faire monter la sauce du suspense en jouant subtilement.

L'intrigue se situe donc à Rennes-le-Château autour d'un bouquiniste qui vivote tranquillement. L'arrivée d'un couple un peu paumé va bouleverser la donne. Luc Schaeffer, quoique jeune homme est un ancien militaire devenu garde forestier qui commence à chercher le trésor et se persuade qu'il sait des choses. Sa compagne, Aurore Saintal, professeur de français en dépression, disparaît. Un faux noble voisin semble tirer les ficelles. Le "Dahu", un vieil hippie qui a perdu sa femme et sa fille depuis des années, erre dans le coin. La demeure du bouquiniste est vandalisée : il n'y a pas à dire, on cherche le secret ! Mais tout le talent d'Éric Maneval va consister à renverser doublement son intrigue. Il y a d'une part des encarts documentaires qui restituent la réalité derrière le mythe et, d'autre part, des éléments fantastiques ou criminels qu'il dévoile et qui se contrebalancent régulièrement. Par exemple, si Aurore Saintal a disparu c'est avec une simplicité telle que l'on est en droit de se demander si elle n'a pas regagné le domicile de ses parents. Mais Éric Maneval laisse le champ libre à d'autres théorise : c'est peut-être une succube ou une fée. Peut-être aussi une fille violée dans son enfance.

En s'appuyant sur des réalités qu'il connait, car Éric Maneval a été bouquiniste dans la région, il offre un roman dense qui ouvre des pistes, louvoie, manipule son lecteur avec un art consommé, pour montrer le besoin de croire, y compris à l'incroyable, contre la réalité et l'évidence, la facilité de plier le quotidien à sa perception faussée du monde, de voir des signes cachés derrière les interprétations déjà masquées comme une vaste donnée psychologique humaine. Bref un roman noir...


On en parle : L'Indic n°12

Nominations :
Prix marseillais du polar 2013

Citation

Puis il se retourne et voit le dessin de Nathalie. Au dessus du village, en pleine ciel, un visage domine la fresque. Un drôle de visage. Difforme, inquiétant, démoniaque.

Rédacteur: Laurent Greusard vendredi 10 décembre 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page