Choquée

Ta carte de visite était dans la poche de la victime. J'ai pensé la laisser à portée de mes hommes mais je me suis rappelé mes dettes envers toi et j'ai décidé de t'épargner un mauvais moment. Je t'estime malgré tes insolences.
Ramon Díaz-Eterovic - L'Obscure mémoire des armes
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 26 août

Contenu

Roman - Thriller

Choquée

Enlèvement - Disparition MAJ mardi 15 janvier 2013

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22,9 €

Tania Carver
Choked - 2011
Traduit de l'anglais par Mélanie Carpe
Bruxelles : Ixelles, octobre 2012
462 p. ; 23 x 15 cm
ISBN 978-2-87515-165-0

Actualités

  • 05/12 Édition: Parutions de la semaine - 5 décembre
  • 26/10 Édition: Parutions de la semaine - 26 octobre
    Nous élargissons cette semaine les parutions à l'ensemble des livres susceptibles de vous intéresser. De la jeunesse à la criminologie en passant par la bande dessinée et le manga. Et, cette semaine, alors que tout doucement nous nous approchons de Noël et de la période des beaux livres, les parutions de fictions adulte se font plus rares, et celles présentes, pour l'essentiel, sont plus confidentielles hormis Michael Crichton chez Robert Laffont. Même les livres poche sont au diapason. Quelques parutions inédites chez Riffle et Ravet-Anceau, mais rien qui n'attire fondamentalement l'œil.
    Ce qui n'est, avouons-le, pas le cas en bande dessinée où paraissent deux monstres amenés à se retrouver empilés en librairie : XIII mystery et Largo Winch. Sans compter qu'il y a deux petites curiosités qui sont Habibi, de Craig Thompson, et Le Klondike, de Zack Worton.
    La littérature jeunesse est vampirisée par les romans de Robert Muchamore. Distrayants, mais guère novateurs, et nous avons inséré un roman de Henning Mankel qui est plus de l'aventure que du noir, mais bon, c'est quand même Henning Mankell !
    Dans la rubrique criminologie, un ouvrage du très prolifique et précieux Bruno Fuligni chez L'Iconoclaste, et quelques essais pointus mais non dénués d'intérêt.

    Fictions adulte grand format :
    Au fil de la Cozanne, de Lucie Annot-Rose (Presses du Midi)
    Au rendez-vous du hasard, de Pierre Bassoli (Le Masque d'or, "Adrénaline")
    Règlements de contes, de Jérémy Bouquin (Pavillon noir)
    Par trois fois ta vigne saignera, de Pierre-Jean Brassac (CPE, "Roman policier du terroir")
    Bois sacré, de Patrice Bréna (L'Harmattan, "Écritures")
    Choquée, de Tania Carver (Ixelles)
    L'Œuvre au rouge, de Benoît Chavaneau (Juste pour lire)
    Micro, de Michael Crichton (Robert Laffont, "Best-sellers")
    Les Châtiments d'Apophis : Lille aux serpents, de Dauthie-Cherruel (Riffle noir)
    Des croix sur la route, de Jeffery Deaver (Les 2 terres)
    L'Ultime secret, de Anton Gill (City, "Thriller")
    Mort sous cape, de Caroline Graham (Pygmalion, "Policiers")
    41, de Rogelio Guedea (Ombres noires)
    Origine étrangère, de Olav Hergel (Gaïa, "Polar")
    Derrière les remparts, de Anna Jansson (Le Toucan, "Toucan noir")
    Les Poètes morts n'écrivent pas de romans policiers, de Björn Larsson (Grasset)
    Une ressemblance à taire, de Fatima Mana (Apogée)
    Liquidations à la grecque, de Pétros Márkaris (Le Seuil, "Policiers")
    De glace et de sang, de P. J.  Parrish (Calmann-Lévy, "Robert Pépin présnte")
    Au service secret de Sa Sainteté, de Patrick Raynal (L'Écailler, "Pulp")
    Par le sang de l'ermite, de Martín Solanes (Flammarion, "Noir")

    Fictions adulte poche :
    Quatre à la suite, de Richard Albisser (Riffle Nord)
    Lys, morne plaine, de Philippe Declerck (Ravet-Anceau, Polars en Nord")
    Embrouilles lilloise, de Blandine Lejeune (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Série noire à l'abattoir, de Bernard Nuse (Le Verger, "Les Enquêtes rhénanes")
    Le Tueur de minuit, de James Swain (City, "Thriller")
    Le Prédateur de Saint-Quentin, de Gilles Toulet (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Lune de glace, de Jan Costin Wagner (Babel, "Noir")

    Bandes dessinées :
    Les Déserteurs héroïques, de Guillaume Carreau (Vide-Cocagne)
    La Trilogie du Mal. 01, Le Bourreau de Portland, de Maxime Chattam & Michel Montheillet (Jungle, "Thriller")
    La Grande évasion. 03, Void 01, de Herik Hanna & Sean Phillips (Delcourt, "Conquistador")
    Les Gendarmes. 14, L'Imitation de vitesse, de Henri Jeanfaivre, Olivier Sulpice & Christophe Cazenove (Bamboo, "Humour")
    Tif et Tondu : Intégrale. 12, Crimes ordinaires, de Denis Lapière & Alain Sikorski (Dupuis, "Les Intégrales")
    Spider-Man : l'intégrale. 7, 1969, de Stan Lee, John Romita & John Buscema (Panini Comics, "Marvel Classic")
    L'Unité noire. 01, La Nuit des gitans, de Lobel & Katz (Physalis)
    XIII mystery. 05, Steve Rowland, de Fabien Nury & Richard Guérineau (Dargaud)
    The Crow, de James O'Barr (Delcourt, "Contrebande")
    Habibi, de Craig Thompson (Casterman, "Écritures")
    Largo Winch. 18, Colère rouge, de Jean Van Hamme & Philippe Franco (Dupuis, "Repérage")
    Le Klondike, de Zack Worton (Cambourakis)

    Mangas :
    Reverend D. 1, de Tooru Fujisawa (Pika, "Pika seinen")
    Kyôko Karasuma, inspecteur à Asakusa. 10, de Ôhji Hiroi & Yûsuke Kozaki (Taifu comics, "Taifu seinen")
    The Sherlock Holmes story. 2, de Kyu-Jeong (Kwari)

    Criminologie, prison :
    Entre nos lignes : lettre à Hank, de Sandrine Ageorges-Skinner (Stock, "Crème")
    Archives de politique criminelle. 34, Les Violences sexuelles (Pédone)
    Au cœur de la mafia : l'histoire de la Cosa Nostra, de Catherina Bartoldi (Jourdan, "Curieuses histoires")
    Dans les secrets de la police : quatre siècles d'histoire, de crimes et de faits divers dans les archives de la Préfecture de polic, sous la direction de Bruno Fuligni (L'Iconoclaste, "Mémoires")
    Condamné à vivre : le cri du cœur d'un détenu qui préfèrerait la mort à la prison, de Omar Top El Hadj & Pierre Lumbroso (Flammarion, "Pop culture")
    Les Hommes de la prison, de Jean Hincker (Le Bord de l'eau)
    Le Condamné, de René Nivois (La Manufacture de livres)
    Un pouvoir invisible : les mafias et la société démocratique : XIXe-XXIe siècle, de Jacques de Saint-Victor (Gallimard, "L'Esprit de la cité")
    Territoires de l'illicite, ports et îles : de la fraude au contrôle (XVIe-XXe siècles), sous la direction de Marguerite Figeac-Monthus & Christophe Lastécouères (Armand Colin, "Recherches")
    La Route de la Kolyma : voyage sur les traces du goulag, de Nicolas Werth (Belin)

    Littérature jeunesse :
    Au voleur ! de Jungsub Park (Cambourakis)
    Engrenages, de Christophe Léon (Oskar, "Polar")
    Les Ombres grandissent au crépuscule, de Henning Mankell (Le Seuil jeunesse)
    Qui veut paner le piranh ? de Frédéric Martin (Milan jeunesse, "Polar")
    HB Henderson's boys. 01, L'Évasion, de Robert Muchamore (Casterman, "Poche")
    HB Henderson's boys. 05, de Robert Muchamore (Casterman, "Les Grands formats")
    Soleil noir, de Robert Muchamore (Casterman, "Cherub")
    La Fugitive, de Cathy Ribeiro (Oskar, "Court métrage")
    Liens : De glace et de sang |Les Châtiments d'Apophis : Lille aux serpents |Règlements de contes |41 |Les Ombres grandissent au crépuscule |Liquidations à la grecque |Michael Crichton |Jeffery Deaver |Pétros Márkaris |Patrick Raynal |Richard Albisser |Philippe Declerck |Maxime Chattam |Denis Lapière |Fabien Nury |Robert Muchamore |Jan Costin Wagner |Patrice Dauthie |Maryse Cherruel |Tania Carver |James Swain

Fais-moi mal Johnny

Il existe des auteurs qui n'ont peur de rien et surtout pas d'en rajouter une couche. L'élément de départ du roman aurait pu créer une tension suffisante : lors d'un incendie, une jeune femme est sauvée des flammes mais alors qu'elle se réveille à l'hôpital, elle reçoit un coup de fil. Sa fille qui n'a pas été retrouvée dans les décombres de la maison est l'otage d'un groupe qui a besoin d'elle. La course contre la montre, la pression mise par les kidnappeurs : voilà de quoi se contenterait un écrivain pour balancer un roman rude et au suspense haletant. Mais Tania Carver - pseudonyme d'un couple d'écrivains - a d'autres objectifs : elle aime la surenchère. Elle accumule les figures gothiques du roman-feuilleton avec un tueur psychopathe insensible à la douleur, des relations sadomaso entre les personnages, des relations incestueuses, des personnages plus que perturbés qui montent des plans d'une complexité folle.

Stylistiquement, on sent à quel point Tania Carver prend un plaisir évident - presque aussi coupable que celui des monstres qui parcourent son roman -, assorti d'une complaisance, à décrire les douleurs, les tortures et les déviances. Le soin maniaque apporté à ces détails, les allers-retours entre les différents protagonistes, les logiques si perverses mises en œuvre qu'elles en deviennent un peu incompréhensibles pour un humain normal, tout cela crée une atmosphère un peu spéciale, lourde, qui déteint sur l'intrigue. Du coup, le lecteur est pris dans cette atmosphère très pesante là où sur des sujets proches des auteurs comme Carl Hiaasen manient un humour ou une ironie qui préservent le lecteur, sans grande échappatoire, sans bouffée d'oxygène mais sans la puissance visionnaire de James Ellroy ou de David Peace.

Citation

À son poing luisait du métal lourd taché de sang. Sa poitrine se soulevait au rythme de son souffle et une lueur primitive enflammait son regard.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 17 janvier 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page