Le Voleur de morts

Le temps semble filer plus vite à mesure qu'on vieillit. C'est comme une émission qui passerait en boucle, tous les soirs de la semaine. Mon métabolisme n'a jamais le temps de récupérer entre deux cuites. On s'en fout, je bois surtout du vin, et le vin, c'est bon pour la santé.
Laura Hird - Nouvelles d'Écosse
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

L'Ange rouge
Le nouveau roman de François Médéline nous emmène à Lyon il y a une vingtaine d'années. Une brigade p...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 22 janvier

Contenu

Roman - Thriller

Le Voleur de morts

Tueur en série - Médical MAJ mardi 19 février 2013

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Tess Gerritsen
The Bone Garden - 2007
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Jacques Martinache
Paris : Presses de la Cité, novembre 2012
409 p. ; 22.5 x 14 cm
ISBN 978-2-258-08442-1
Coll. "Sang d'encre"

Actualités

  • 24/01 Édition: Parutions de la semaine - 24 janvier
    Hommage au grand Elmore Leonard, disparition oblige, Raylan est le roman de cette semaine de parutions qui se démarque avec des publications en masse et en grands caractères. L'on pourra toujours regretter que les personnes mal-voyantes soient encore plus que les autres assujetties à des ouvrages basiques, voire bien pires (raaaahhh ! Pitié, pas Danielle Steel...), même si les présences de Jean-François Parot et de Dulle Griet amoindrissent quelque peu le choc de la banalité. Une semaine creuse, donc, et deux Elmore Leonard pour le prix d'un chez Rivages : c'est toujours ça de gagné. Si vous ne connaissez pas l'auteur, lisez ce qu'en dit Laurent Chalumeau dans le dernier numéro de la revue 813. Après ça, vous devriez vous précipiter chez votre libraire sans passer par la case Amazon. À noter que dans les documents figurent un ouvrage sur la littérature policière italienne, un essai sur New York Police District et les mémoires de Conan Doyle sur les trois fronts de la Première Guerre mondiale. Sinon, il y a de jolies nouveautés en pagaïe chez Urban comics dont une adaptation BD de Django Unchained. Mais comme toujours : faites votre choix !

    Fictions adulte grand format :
    Et de deux..., de Lawrence Block (Calmann-Lévy, "Robert Pépin présente")
    Le Stratagème de Carcassonne, de Pierre-Jean Brassac (TDO, "Histoire du Sud")
    Un monde sous influence, de Sylvain Cavaliéri (ABM)
    L'Inconnu de la Saint-Blaise, d'Alain Delage (De Borée, "Roman")
    La Vie infernale, d'Émile Gaboriau (Pascal Galodé)
    Red flag, de Mira Grant (Bragelonne, "Feed")
    Le Chevalier Coën et le mystère de la parole perdue, de Édouard Guimel & Thomas Dalet (Pascal Galodé, "Univers roman. Grands romans")
    L'Assassin du pôle Nord, de Christian Jacq (J)
    Louise..., de Yvon Le Roy (Le Riffle, "Riffle noir")
    L'Homme qui a vu l'homme, de Marin Ledun (Ombres noires)
    Raylan, de Elmore Leonard (Rivages, "Thriller")
    Ce qui n'est pas écrit, de Rafael Reig (Métailié, "Bibliothèque hispanique")
    Du sang sur Abbey Road, de William Shaw (Les Escales, "Noires")
    Le Sang des morts, de Gilles Vidal (Asgard, "Zones d'ombre")
    L'Équarisseur, de Bernard Vitiello (Le Horsain, "Noir de suiTe")
    L'Herve noire, de Pierre Willi (Nouvelles éditions Krakoen, "Forcément noir")
    Le Boss de Boulogne, de Johan Zarca (Don Quichotte)

    Fictions adulte poche :
    La Règle de trois, d'Agatha Christie (Le Livre de poche, "Policier")
    Autopsie d'un mariage blanc, de Mireille Lanteri (J'ai lu, "Thriller")
    Le Cercle celtique, de Björn Larsson (Folio, "Policier")
    Le Kid de l'Oklahoma, de Elmore Leonard (Rivages, "Noir")
    Voilà l'aurore, de Damien Ruzé (Rouge Sang)
    Date limite, de Duane Swierczynski (Rivages, "Noir")
    Thalasso-crime, de Janine Teisson (Chèvre feuille étoilée)
    La Mort en deux clics, de Henri Terres (Les Presses littéraires, "Crimes et châtiments")
    Le Spectre du tocard, de Gordon Zola (Le Léopard démasqué, "Les Aventures de Saint-Tin et son ami Lou")

    Fictions adulte grands caractères :
    Le Mystère des gentianes, de Mary Alistair (Encre bleue, "Facilire")
    Le Message du pendu, de Pieter Aspe (Libra diffusio, "Policier")
    Contre toute attente, de Linwood Barclay (Feryane Livres en gros caractères, "Policier")
    L'Âge du doute, de Andrea Camilleri (Feryane Livres en gros caractères, "Policier")
    Vent de glace, de Patricia Cornwell (Libra diffusio, "Policier")
    Le Cachot de Hautefaille, de Marie-Bernadette Dupuy (Libra diffusio, "Policier")
    La Mauvaise élève, de Alessia Gazzola (Libra diffusio, "Policier")
    Le Voleur de morts, de Terri Gerritsen (Libra diffusio, "Policier")
    Le Vol des cigognes, de Jean-Christophe Grangé (Libra diffusio, "Roman")
    Petits meurtres chez ces gens-là, de Dulle Griet (Libra diffusio, "Policier")
    Jeu de crash-crash, de Jacques Juillet (Encre bleue, "Largevisioçn")
    Opération Fritham, de Monica Kristensen (Libra diffusio, "Policier")
    La Dame blonde, de Maurice Leblanc (Encre bleue, "Largevision")
    Les Joyaux du paradis, de Donna Leon (Libra diffusio, "Policier")
    Brumes de sang, de Jacques Mazeau (Libra diffusio, "Policier")
    Petits goûters entre amies, de Louise Millar (Libra diffusio, "Roman")
    L'Année du volcan, de Jean-François Parot (Libra diffusio, "Policier")
    En dépit des étoiles, de Michel Quint (Libra diffusio, "Policier")
    Un cœur en flammes, de Nora Roberts (Libra diffusio, "Policier")
    Trahie, de Danielle Steel (Feryane Livres en gros caractères, "Détente")
    Je pars demain pour une destination inconnue, de Maud Tabachnik (Libra diffusio, "Policier")

    Bandes dessinées :
    La Dynastie Donald Duck. 13, La Caverbe d'Ali Baba et autres histoires, de carl Barks (Glénat, "Intégrale Carl Barks")
    Batman : Knightfall. 5, La Fin (Panini comics, "DC classiques")
    La Loi de Murphy, de Benec & Thomas Legrain (Le Lombard, "Troisième vague")
    Violette Nozière, vilaine chérie, de Camille Benyamina & Eddy Simon (Casterman)
    Au nord-est d'Arzew : une enfance algérienne, de Alain Bonet & Paco Sales (Steinkis, "Roman graphique")
    Bombes humaines, de Patrice Buendia, Frédéric Zumbiehl & Gilles Laplagne (Zéphyr BD, "Unité Félin")
    Before Watchmen. 1, Minutemen, de Darwyn Cooke (Urban comics, "DC deluxe")
    Vocations forcées, de Sylvain Cordurié & Alessandro Nespolino (Soleil, "Sherlock Holmes : Crime Alleys")
    Golden dogs. 1, Fanny, de Stephen Desberg & Griffo (Le Lomard)
    Black op : saison 2. 7, de Stephen Desberg & Hugues Labiano (Dargaud)
    Fraternity : intégrale, de Juan Diaz Canales & José Luis Munuera (Dargaud)
    The Black Beetle. 1, Sans issue, de Francesco Francavilla (Urban comics, "Urban indies")
    Le Maître voleur. 2, À l'aide !, de Robert Kirkman, James Asmus & Shawn Martinbrough (Delcourt, "Contrebande")
    Batman : des ombres dans la nuit, de Jeph Loeb & Tim Sale (Urban comics, "DC essentiels")
    Noxolo, de Jean-Christophe Pol (La Boîte à bulles, "Contre-jour")
    Sin Titulo, de Cameron Stewart (Ankama, "Hostile Holster)
    Midnight nation, de J. Michael Straczynski & Gary Frank (Delcourt, "Contrebande")
    Before Watchmen. 2, Compagnon, de J. Michael Straczynski, Len Wein & John Higgins (Urban comics, "DC deluxe")
    Django unchained, de Quentin Tarantino, R. M. Guéra & Jason Latour (Urban comics, "Vertigo deluxe")
    Le Théorème de Karinthy : Berlin, 1981, de Jörg Ulbert & Jörg (Des ronds dans l'O Promotion gangsters, de Védrines (Glénat, "Grafica")
    Calamity Jane, de Sophie de Villenoisy & Jeanne Goullier (Jungle)
    Billy the Kid, de Willem (Apocalypse)
    La Mondaine. 1, de Zidrou & Jordi Laferre (Dargaud)

    Mangas :
    Hayate, the combat butler. 19, de Kenjiro Hata (Kana, "Shonen Kana")
    Wet moon. 1, de Atsushi Kaneko (Casterman, "Sakka")
    Deadman wondeland. 12, de Jinsei Kataoka & Kazuma Kondo (Kana, "Dark Kana")
    Peacemaker. 10, de Ryôji Minagawa (Glénat, "Seinen manga")
    Tiger & Bunny. 9, de Mizuki Sakakibara & Masafumi Nishida (Kaze Manga)

    Fictions jeunesse :
    On est de vrais espions !, de Arnaud Alméras & Zelda Zonk (Nathan Jeunesse, "Premières lectures")
    Enquête aux Seychelles, de Christophe Cassiau-Haurie & Henry Koombes (Vizavi)
    La Société de la terreur, de Glenn Dakin (Bayard Jeunesse, "Millézime")
    Mystère à la citadelle, de Joëlle Écormier & Henry Koombes (Vizavi)
    Black Friday, de Robert Muchamore (Casterman)
    Le Clan Aramov, de Robert Muchamore (Casterman, "Poche")

    Biographiess & généalogie :
    Visite sur les trois fronts : aperçu des lignes britanniques, italiennes et françaises, de Arthur Conan Doyle (Belles lettres, "Mémoires de guerre")

    Littérature (théorie & études) :
    Histoire et réalités dans le roman policier italien, de Maria Pia de Paulis-Dalembert (Presses universitaires du Mirail-Toulouse, "Interlangues")

    Cinéma & télévision :
    Law and order : la justice en prime time, de Barbara Villez (PUF)

    Criminologie & prisons :
    Jamais je ne te pardonnerai : le combat d'une fille contre son père : témoignage, de Sandra Brown (Libra diffusio, "Histoire vécue") Livre en grands caractères
    Rien n'emprisonne la vérité, de Florence Cassez & Éric Dussart (Michel Lafon, "Témoignage")
    La Piraterie maritime : droit, pratiques et enjeux, de Philippe Chapleau & Jean-Paul Pancracio (Vuibert)
    Espaces et sociétéss. 155, Espaces notoires de trafic, coordonné par Thomas Sauvadet & Jérôme Monnet (Erès)
    Les Grandes affaires criminelles de Haute-Saône et du Territoire de Belfort, de Bernard Hautecloque (De Borée, "Histoire et documents")
    Guantanamo : l'erreur d'Obama, de Anne-Marie Lizin (La Boîte à Pandore, "Témoignage & documents")

    Problèmes sociaux & sécurité publique :
    Enfants perdus : enquête à la brigade des mineurs, de Claire Berest (Plein jour)
    Liens : Le Message du pendu |Contre toute attente |L'Âge du doute |Le Cachot de Hautefaille |Petits meurtres chez ces gens-là |Les Joyaux du paradis |L'Année du volcan |L'Année du volcan |Je pars demain pour une destination inconnue |Cherub - 13 : Le Clan Aramov |Lawrence Block |Émile Gaboriau |Marin Ledun |Elmore Leonard |Gilles Vidal |Bernard Vitiello |Pierre Willi |Agatha Christie |Björn Larsson |Duane Swierczynski |Gordon Zola |Pieter Aspe |Linwood Barclay |Marie-Bernadette Dupuy |Tess Gerritsen |Maurice Leblanc |Donna Leon |Jean-François Parot |Michel Quint |Maud Tabachnik |Darwyn Cooke |Sylvain Cordurié |Stephen Desberg |Robert Muchamore |Arthur Conan Doyle |Laurent Chalumeau |Monica Kristensen |813

Vengeance à coup de bistouri

Tess Gerritsen utilise avec habileté ses connaissances de docteur pour mettre en place son histoire en mêlant l'une à l'autre deux énigmes sur deux époques. La première se déroule dans le Boston du XIXe siècle, à l'époque où la médecine semblait n'être encore que balbutiements dans sa possibilité à guérir des malades. La volonté des hommes était peut-être là pour soigner au mieux mais les moyens étaient tout simplement très limités à cette époque où les clivages sociaux étaient tellement importants. En cas de maladie, il valait mieux être aisé si on voulait espérer avoir un minimum de chance de rétablissement. Les plus démunis mourraient chez eux ou dans des hôpitaux assez souvent infestés de virus contagieux et mortels. L'hygiène n'était pas encore la base essentielle des soins aux malades. Il était courant qu'un médecin fasse le tour de tous les lits sans se laver les mains à chaque fois avant d'ausculter, transportant ainsi d'un patient à l'autre des microbes très féroces.

Alitée parmi toutes les femmes en couches rassemblées dans une grande chambrée, Aurnia est arrivée au terme de sa grossesse. Mais la délivrance tarde et l'accouchement est pénible. Il semble long à venir pour la jeune femme de si faible constitution. Le vieux médecin et ses jeunes disciples ne lui sont pas d'un grand secours. Il faut dire que le remède miracle de l'époque est la saignée, méthode sensée soulager les femmes de beaucoup de leurs maux. La péridurale n'est pas encore prête d'être inventée, le travail se fait donc dans la douleur et les cris. Aurnia est assistée de sa jeune sœur, Rose. Celle-ci est très inquiète de voir les souffrances d'Aurnia s'amplifier. Petit à petit, la vie quitte son corps meurtri. Il ne lui reste que les forces nécessaires à la naissance de son enfant, une fille. Heureusement, Rose est là pour veiller sur ce petit être et elle ne sait pas encore que sa nièce va être le point de départ d'une longue série d'ennuis. Elle va être obligée de fuir et de cacher l'enfant sans comprendre pourquoi elles sont pourchassées et sans savoir de qui viennent les menaces. En même temps démarre une série de crimes atroces. Ces meurtres violents touchent au départ des infirmières qui se sont occupées d'Aurnia et, autre coïncidence, Rose sera la première à voir le tueur en série ressemblant à un ange de mort au visage blafard se dissimulant derrière une longue cape noire.
Les rues de Boston semblent remplies de mystères et de danger. Il n'est pas rare de croiser d'étranges convois accomplissant de drôles de livraisons. Certains hommes n'hésitent pas à aller déterrer des corps fraîchement ensevelis. Contre quelques pièces, les pilleurs de sépulture fournissent en cadavres des médecins souhaitant approfondir leurs notions d'anatomie humaine. Ces éminents clients ne sont pas très regardants sur la provenance des corps du moment que les chairs et les organes soient encore exploitables.

La seconde partie du roman se passe de nos jours. Julia, pour tourner la page de son divorce, emménage dans une vieille demeure un peu délabrée. Elle vient d'en faire l'acquisition et, à peine les travaux de rafraichissement commencés, elle découvre un squelette enterré dans le jardin. Cette vieille demeure semble renfermer bien des mystères. L'ancienne propriétaire a été retrouvée morte dans ce même jardin le corps déchiqueté par les corbeaux, maintenant viennent s'ajouter ces ossements d'un autre temps ensevelis. Julia se décide à fouiller dans les documents soigneusement rangés dans des caisses. Cette recherche va la ramener dans ce Boston de 1830, à l'époque où Rose vivait et que son chemin lui a fait rencontrer de jeunes étudiants en médecine, mais également le Faucheur, cet abominable tueur en série.

L'intérêt du roman de Tess Gerritsen réside surtout dans sa fantastique reconstitution de l'univers médical du XIXe siècle américain, période où il valait mieux être riche et nanti pour pouvoir briguer la profession de médecin. C'est très documenté et semble surtout d'une grande véracité dans l'explication des traitements de l'époque. Les leçons d'anatomie sont d'un réalisme saisissant. Il est encore facile de comprendre les réactions de la population qui considéraient ces recherches comme une abomination.
Le Voleur de morts, dans son style, peut ressembler à un roman à la "Dickens" avec les différences de classe sociale, le manque de considération pour les émigrés d'origine irlandaise. Il est facile de voir des similitudes entre l'Angleterre et l'Amérique de ce siècle rempli de révolutions sociales et industrielles.
Les deux époques du roman sont savamment entremêlées, renforçant l'intrigue en faisant grandir l'intérêt de l'histoire à coup de révélations et de nouvelles pistes.
Le moins réussi du livre réside sans doute dans l'approche très conventionnelle de l'histoire d'amour de Rose pour un jeune médecin pauvre. C'est la partie où l'écriture de Tess Gerristen est teintée d'un peu trop de mièvrerie, peut-être souhaitée pour atténuer les descriptions très imagées des soins médicaux rudimentaires.

Nominations :
Grand Prix des Lectrices de "Elle" Policier 2013

Citation

À vous de décider de ce que vous voulez révéler. Aujourd'hui, les gens n'ont d'yeux que pour Jake Burke. Il est leur monstre, pour le moment. Mais bientôt, j'en suis sûr, un autre retiendra leur attention. Je connais l'opinion : son appétit de monstres est insatiable.

Rédacteur: Fabien Maurice lundi 21 janvier 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page