Parker : le casse

Si j'hésitais plus longtemps, mes nerfs allaient lâcher ou j'allais m'évanouir de fatigue. Je n'avais plus beaucoup de jus, mais je n'allais pas abandonner, pas encore. Il fallait en finir. Je devais mettre un terme à tout ça. Alors je pris une profonde inspiration, puisai le peu d'énergie qui me restait, m'efforçai d'oublier les douleurs qui me parcourait le corps.
Victor Gischler - Coyotte Crossing
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 19 juillet

Contenu

Bande dessinée - Noir

Parker : le casse

Braquage/Cambriolage - Vengeance MAJ vendredi 25 janvier 2013

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,99 €

Darwyn Cooke (scénario & dessin)
Scénario adapté de l'œuvre de Richard Stark
Parker: the Score - 2012
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Matz
Paris : Dargaud, janvier 2013
144 p. ; illustrations en couleur ; 26 x 19 cm
ISBN 978-2-205-06785-9

Actualités

  • 18/01 Édition: Parutions de la semaine - 18 janvier
    Beaucoup d'ouvrages intéressants sont prêts à se dresser sur les étals des librairies qui résistent encore et toujours à l'envahisseur virtuel qui se cache sous d'odieux accoutrements - librairies, bibliothèques et formats. À commencer par ceux d'Ingrid Astier, Alexis Aubenque, Michel Quint, Frank Tallis, Alexis Lecaye et Malcom Mackay.
    Notons au passage les premières parutions de l'année en grands caractères au sein desquelles ressortent plus particulièrement des auteurs comme Donna Leon, Johan Theorin et Simon Beckett.
    Deux événements d'importance en bande dessinée avec le troisième volet des aventures de Parker par Darwyn Cooke. Le personnage créé par Richard Stark - donc Donald Westlake - reprend du galon avec un graphisme et des bichromies toujours à la hauteur. Et puis chez "Écritures" des éditions Casterman, cette biographie Le Boxeur dessinée. Quand on connait d'une part la qualité de la collection et, d'autre part, les liens qui existent entre boxe et littérature noire, on ne peut que tomber sous le charme.
    Sinon, Syros ressort des romans jeunesse de Jean-Hugues Oppel en pagaïe ainsi que le très bon Qui se souvient de Paula ? de Romain Slocombe. Capricci propose une biographie de Quentin Tarantino alors même que le réalisateur américain est sur le devant de la scène avec un western, Django unchained, qui signe une entrée fracassante au box office français. Et Michel Lafon nous "offre" un Gangster Squad dont nous vous parlerons bientôt.
    Comme d'habitude : faites votre choix !

    Fictions adulte grand format :
    Angle mort, d'Ingrid Astier (Gallimard, "Série noire")
    Pour le bien des enfants, d'Alexis Aubenque (Calmann-Lévy)
    Personne ne saura !, de Robert Audiffren (Presses du Midi)
    Le Dernier pape, d'Édouard Brasey (Télémaque, "Thriller")
    Les Démons de l'île Saint-Louis, de Peter Burley (Kero)
    L'Âge du doute, d'Andrea Camilleri (Fleuve noir, "Thriller")
    Nécrologie, de Paul Cleave (Sonatine)
    Le Chien des Baskerville, d'Arthur Conan Doyle (Librio, "Policier")
    Le Réseau Corneille, de Ken Follett (Robert laffont, "Best-sellers")
    Le Vallon des Parques, de Sylvain Forge (Toucan, "Noir")
    Les Démons du vitrail, de Helen Grant (Michel Lafon)
    Mourir pour Léonard, de Christian Jacq (J)
    La Trahison du scorpion, de Andrew Kaplan (City, "Thriller")
    Dame d'atout, d'Alexis Lecaye (Le Masque, "Grands formats")
    Le Fauteuil hanté, de Gaston Leroux (Librio, "Policier")
    Il faut tuer Lewis Winter, de Malcom Mackay (Liana Levi, "Policier")
    Le Cimetière des hirondelles, de Mallock (Flauve noir, "Thriller")
    Le Prix à payer, de Nick McDonnell (Flammarion, "Littérature étrangère")
    Le Garçon dans la neige, de M. J. McGrath (Presses de la Cité, "Sang d'encre")
    Petits goûters entre amies, de Louise Millar (Presses de la Cité, "Suspense psychologique")
    En dépit des étoiles, de Michel Quint (Héloïse d'Ormesson)
    Trilogie noire en Picardie, de Philippe Randa (Dualpha, "Fictions populaires")
    L'Inquisiteur, de Mark Allen Smith (Robert laffont, "Best-sellers")

    Fictions adulte poche :
    Le Faucon et l'hirondelle, de Boris Akounine (10-18, "Grands détectives")
    Hors champ, de William Bayer (Rivages, "Noir")
    Le Mystère Napoléon, de Steve Berry (Pocket, "Thriller")
    Un mois avec Montalbano, d'Andrea Camilleri (Pocket, "Policier")
    La Sentinelle de l'ombre, de Robert Crais (Pocket, "Thriller")
    Raclée de verts, de Caryl Férey (Pocket, "Thriller")
    La Face cachée des miroirs, de Catherine Fradier (Pocket, "Policier")
    La Femme que j'aimais, de Franck Hériot (Pocket, "Policier")
    L'Aiguille creuse, de Maurice Leblanc (Folio)
    Dame de trèfle, d'Alexis Lecaye (Le Masque, "Le Masque")
    Chaleur blanche, de M. J. McGrath (Pocket, "Thriller")
    Adios Hemingway, de Leonardo Padura Fuentes (Métailié, "Suites")
    Lumière de fin, de Henry Porter (J'ai lu, "Thriller")
    Séquestrée, de Chevy Stevens (Pocket, "Thriller")
    Les Portes de l'interdit, de Frank Tallis (10-18, "Grands détectives")

    Fictions adulte grands caractères :
    Les Murmures des morts, de Simon Beckett (Libra diffusio, "Policier")
    De mal à personne, de Odile Bouhier (Libra diffusio, "Policier")
    Affaires de star !, de Carol Higgins Clark (Libra diffusio, "Policier")
    La Nuit des corbeaux, de John Connolly (Libra diffusio, "Policier")
    Les Cousins de Saintonge, d'Alain Gandy (Libra diffusio, "Policier")
    Le Sixième homme, de Monica Kristensen (Libra diffusio, "Policier")
    La Femme au masque de chair, de Donna Leon (Libra diffusio, "Policier")
    L'Homme au ventre de plomb, de Jean-François Parot (Libra diffusio, "Policier")
    Si je te retrouvais, de Nora Roberts (Libra diffusio, "Policier")
    La Ville éphémère, d'Alexandre Suval (Libra diffusio, "Roman")
    Le Sang des pierres, de Johan Theorin (Libra diffusio, "Policier")

    Bande dessinée :
    Rork : l'intégrale. 2, de Andreas (Le Lombard)
    Dark Avengers. 2, L'Homme-molécule, de Brian Michael Bendis, Mike Deodato Jr & Chris Bachalo (Panini comics, "Marvel Deluxe")
    Parker. 3, le Casse, de Darwyn Cooke (Dargaud)
    Cyber. 1, La Colère d'Arès, de Cordurié & Zivorad Radivojevic (Soleil, "Anticipation")
    Deadpool team-up. 2, Amis pour la vie (Panini comics, "100 % Marvel")
    Le Service : l'histoire des hommes de l'ombre de la Ve République. 2, Hautes sphères : 1974-1979, de Jean-Blaise Djian, Olivier Legrand & Alain Paillou (Emmanuel Proust)
    Les Éternels. 1, Dessein intelligent, de Neil Gaiman & John Romita (Panini comics, "Marvel Select")
    Pinkerton. 1, Dossier James : 1875, de Remi Guérin & Sébastien Damour (Glénat, "Aventure")
    Bad Ass. 1, Dead End, de Herik Hanna & Bruno Bessadi (Delcourt, "Contrebande")
    Le Tueur. 11, La Suite dans les idées, de Luc Jacamon & Matz (Casterman, "Ligne rouge")
    Le Boxeur, de Reinhard Kleist (Casterman, Écritures")
    Deadpool max. 3, La Liste noire, de David Lapham & Kyle Baker (Panini comics, "Max comics")
    Justice League : crise d'identité, de Brad Meltzer & Ralph Morales (Urban comics, "DC classiques")
    Le Chien de Chambara, de Hugues Micol (Futuropolis)
    Flex Mentallo, de Grant Morrison & Frank Quitely (Urban comics, "Vertigo deluxe")
    L'Île des possédés, de Richard D. Nolane & Olivier Roman (Soleil, "Détectives de légende")
    Silas Corey. 1, Le Réseau Aquila, de Fabien Nury & Pierre Alary (Glénat, "Caractère")
    Cambrioleurs. 1, Les Oiseaux de proie, de Jake Raynal (Casterman, "Ligne rouge")

    Mangas :
    Ace attorney investigations. 3, de Kenji Kuroda & Kazuo Maekawa (Kurokawa)

    Jeunesse :
    Dans le grand bain, de Jean-Hugues Oppel (Syros, "Souris noire")
    Ippon, de Jean-Hugues Oppel (Syros, "Souris noire")
    Nuit rouge, de Jean-Hugues Oppel (Syros, "Souris noire")
    Tigre ! Tigre ! Tigre !, de Jean-Hugues Oppel (Syros, "Souris noire")
    Qui se souvient de Paula ?, de Romain Slocombe (Syros, "Souris noire")

    Cinéma, télévision & radio :
    Quentin Tarantino, de Hervé Aubron, Noémie Luciani, Maxime Cervulle et al. (Capricci/Les Prairies ordinaires)

    Criminologie & prisons :
    Cyber-arnaque : comment les hackers piratent vos cartes bancaires, de Misha Glenny (Denöel, "Impacts")
    Gangster squad, de Paul Lieberman (Michel Lafon)
    La France orange mécanique, de Laurent Obertone (Ring)

    Liens : Nécrologie |Le Chien des Baskerville |Le Vallon des parques |Il faut tuer Lewis Winter |La Face cachée des miroirs |Chaleur blanche |Lumière de fin |Les Portes de l'interdit |De mal à personne |L'Homme au ventre de plomb |Le Sang des pierres |Qui se souvient de Paula ? |Séquestrée |Le Sixième homme |Ingrid Astier |Paul Cleave |Arthur Conan Doyle |Sylvain Forge |Gaston Leroux | Mallock |Michel Quint |Boris Akounine |Steve Berry |Caryl Férey |Catherine Fradier |Maurice Leblanc |Leonardo Padura |Frank Tallis |Simon Beckett |Odile Bouhier |Donna Leon |Jean-François Parot |Johan Theorin |Darwyn Cooke |Sylvain Cordurié |David Lapham |Fabien Nury |Jean-Hugues Oppel |Romain Slocombe |Chevy Stevens | Matz |John Connolly |Robert Crais |Monica Kristensen

Vrai casse-gueule

Avec déjà deux albums des aventures de Parker, le personnage récurrent de ce diable de Richard Stark, le dessinateur de comics Darwyn Cooke est un habitué. Autant dire qu'il prend ses aises avec un personnage haut en couleur qu'il décline selon une bichromie changeante optant pour de l'orange accompagné de l'éternel noir pour ce Casse. Le trait est rugueux à l'amorce d'un braquage tout particulier, et il s'associe pour l'occasion au talent de Matz en traducteur laconique et froid, qui n'oublie pas qu'il est l'initiateur du Tueur chez Casterman.
Tout débute comme dans les romans du double de Donald Westlake avec Parker sur un coup, qui remarque qu'un individu le suit, et qui retourne sur ses pas à sa rencontre. Mais au lieu d'un simple pugilat, l'individu sort un couteau alors Parker le tue. Il est comme ça Parker : il ne tue pas par plaisir mais par nécessité. Et puis il s'avère qu'il était suivi par l'acolyte de l'homme qui l'avait mis sur ce coup. L'histoire est embrouillée. Elle va le devenir encore plus quand cet homme, de toute évidence un amateur, propose à Parker le casse du siècle : plus d'un quart de millions de dollars disséminés dans une petite ville minière. L'homme entend maitriser le commissariat, la caserne de pompiers, la banque, les locaux de la mine... Il a même réalisé une jolie maquette des lieux.
Sa première idée à Parker est de dire "Non merci, sans moi !" et, franchement, au vu de ce qui va suivre, il aurait mieux fait de faire confiance à son instinct car le plus difficile n'est pas de réunir douze salopards pour un plan minutieux, millimétré et chronométré, non, mais c'est de faire face à ces impondérables qui viennent de l'intérieur même du gang. À commencer par le commanditaire lui-même qui, et ça il aurait dû s'en douter, Parker, a des comptes à rendre avec cette ville.
Cent quarante-quatre pages éblouissantes avec cet orange hypnotique qui rend toute la finesse du trait de Darwyn Cooke en même temps que la violence des actes. Le dessinateur rend hommage au Salaire de la peur lorsqu'il met en scène la descente d'un semi-remorque le long d'une route étroite en à-pic. Il s'amuse des rêves de l'un des gangsters qui se laisse aller à voir en rose ce qu'il a vu en noir de la Seconde Guerre mondiale. Écart brutal entre le rêve et la réalité. Et la réalité c'est que c'est une bande dessinée où le sang coule, où les bâtiments explosent pendant que certains batifolent, et où la fuite se doit d'être menée en bon ordre. La peur transpire par certains pores et, tous ou presque réagissent à l'inverse de Parker qui, lui, c'est une certitude est un vrai pro. N'est par Parker qui veut, non, et c'est peut-être pour ça qu'au contraire d'un Dortmunder, il n'aura pas fait le déplacement pour rien. Vivement le quatrième album...

Citation

Parker traîna un peu devant la carte. 12 hommes. De minuit à 6 h du matin. De ce qu'il pouvait voir, M. Edgars avait bien tout prévu, pensé à tout. C'était un gros coup. Ça pouvait marcher. Au premier abord, ça passait pour de la science-fiction, mais ça pouvait marcher...

Rédacteur: Julien Védrenne jeudi 15 mai 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page