Du polar : entretiens avec Philippe Blanchet

Oublions cela et tournons-nous vers une approche plus psychologique. Cette missive est anonyme, donc l'auteur tenait à préserver de son identité. Curieusement, ce que chacun de nous tente de dissimuler trouve fréquemment un moyen détourné de s'exprimer. La vérité transparaît sous forme de signes et d'aberrations très subtils.
Frank Tallis - Petite musique de la mort
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tu entreras dans le silence
Lorsque les soldats français partirent au combat, en 1914, c'était avec la certitude de rentrer rapid...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 28 mai

Contenu

Essai - Policier

Du polar : entretiens avec Philippe Blanchet

Enquête littéraire MAJ lundi 22 avril 2013

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

François Guérif
Avec la collaboration de Philippe Blanchet
Paris : Payot, avril 2013
320 p. ; 20 x 12 cm
ISBN 978-2-228-90882-5

Actualités

  • 04/12 Café littéraire: François Guérif fait son ciné à Nantes
  • 22/05 Librairie: Rencontre-débat avec François Guérif
  • 26/04 Librairie: Pascal Dessaint, Sandrine Collette et Dominique Manotti font la Hune
  • 05/04 Édition: Parutions de la semaine - 5 avril
    Un nouveau roman de Yal Ayerdhal est toujours un événement tant l'auteur aime à jouer des frontières des genres en posant des questions au minimum sociales et dérangeantes. Dans une semaine très classique - tant avec Lars Kepler, que Val McDermid, Karin Slaughter et Morley Torgov sans oublier le très prolifique James Patterson -, des ouvrages qui à amènent une réflexion ne sont pas si nombreux. Il y a bien sûr Têtes de Maures, de Didier Daeninckx qui revient sur un pan de l'Histoire, mais ce retour vers le passé n'anticipe guère, aurait-on envie de dire. Certes, il faut se souvenir mais également donner des pistes. Yal Ayerdhal en ce sens n'est pas un mauvais choix, on vous l'assure.
    En parlant de retour vers le passé, les rééditions poche sont là pour nous servir avec en premier lieu celles de Pascal Dessaint au sujet duquel nous vous recommandons plus particulièrement la lecture des Derniers jours d'un homme. Là aussi, les publications classiques ne manquent pas. Les traditionnelles naphtalinées non plus tels Le Fils, de Georges Simenon et Le Mystère de la chambre jaune, de Gaston Leroux. Notons les romans policiers historiques de Frédéric Lenormand et de Henri Lœvenbruck.
    Passés les pastiches d'Agatha Christie de Pascal Brissy en jeunesse, attardez-vous sur ces figures historiques que sont Nelson Mandela et Martin Luther King dont les portraits sont réalisés par Kedir Nelson. Il ne s'agit pas tant d'intrigues policières, vous l'aurez deviné, que de parcours d'hommes dans un monde noir avec des sujets et des thèmes qui nous préoccupent.
    Enfin, nous ne saurions terminer ce petit laïus sans parler des entretiens de François Guérif réunis en un document intitulé sobrement Du polar aux éditions Payot. C'est l'ouvrage que nous avons choisi de mettre en illustration de notre article. Il foisonne d'anecdotes de la part d'un acteur majeur de la littérature policière. À découvrir !
    Mais comme d'habitude, il vous importe de faire vous-même le choix qui s'impose selon vous goûts littéraires du moment...

    Fictions adulte grand format :
    Rainbow Warriors, de Yal Ayerdhal (Au diable Vauvert)
    Le Serment d'Eugénie, de Daniel Borgis (L'Écriteau, "Polar")
    Au bar de la Marine, de Gilles Calamand (La Clé du chemin)
    Têtes de Maures, de Didier Daeninckx (L'Archipel, "Cœur noir")
    Ailleurs... autrement..., de Claude Danze (Chloé des Lys)
    Le Bon père, de Noah Hawley (Gallimard, "Série noire")
    Le Sommeil et la mort, d'A. J. Kazinski (Jean-Claude Lattès)
    Incurables, de Lars Kepler (Actes sud, "Actes noirs")
    Portrait-robot, de Jean-Michel Lecocq (L'Harmattan, "Écritures")
    Le Lynx, de Leena Lehtolainen (Blackmoon, "Thriller")
    Comme son ombre, de Val McDermid (Flammarion, "Littérature étrangère")
    Négociations au sommet, de James Patterson & Michael Ledwige (L'Archipel)
    Médiums : enquête dans l'univers des phénomènes paranormaux..., de Adrien Roisin (Chloé des Lys)
    Broken, de Karin Slaughter (Grasset, "Grand format")
    Le Maître chanteur de Minsk, de Morley Torgov (Actes sud, "Actes noirs")
    L'Attrait de l'opprimé, de Vladimir Volkoff (Le Rocher)

    Fictions adulte poche :
    Un château à Ré-la-Blanche, de Robert Béné (De Borée, "Policier")
    Rivage mortel, de Clive Cussler & Jack B. du Brul (LGF, "Thriller")
    Les Derniers jours d'un homme, de Pascal Dessaint (Rivages, "Noir")
    Tu ne verras plus, de Pascal Dessaint (Rivages, "Noir")
    L'Hypnotiseur, de Lars Kepler (Babel, "Noir")
    Cure fatale à Nantes, de Anne-Solen Kerbrat-Personnic (Alain Bargain, "Enquêtes & suspense")
    Quitte ou double, de Cyrille Legendre (Le Masque, "Masque poche. Jaune")
    La Baronne meurt à cinq heures, de Frédéric Lenormand (LGF, "Policier")
    Le Mystère de la chambre jaune, de Gaston Leroux (Archipoche, "La Biliothèque du collectionneur")
    L'Apothicaire, de Henri Lœvenbruck (J'ai lu, "Thriller")
    Grise mine à Fougères, de Valérie Lys (Alain Bargain, "Enquêtes & suspense")
    Fièvre, de Val McDermid (J'ai lu, "Thriller")
    Vengeance à Yaoundé, de Marie Ottoli (Dagan, "Afro-polar. Suspense")
    L'Autel du crime ; Promesses du crime, de Nora Roberts (J'ai lu, "Lieutenant Eve Dallas")
    Le Fils, de Georges Simenon (LGF, "Policier")
    Irish folie, de Jean-Charles Stasi (L'àpart, "Clair de noir")
    Le Souverain bien, de Emmanuel Tugny (Publie papier, "Publie noir")

    Bande dessinée :
    Les Gendarmes : le bêtisier des véritables dépositions, de Christophe Cazenove, Olivier Sulpice & Henri Jeanfaivre (Bamboo, "Humour job")
    Blackface Banjo, de Franz Duchazeau (Sarbacane)
    Dog Fights. 3, Hallali, de Régis Hautière & Fraco (Paquet, "Cockpit policier")
    First Wave featuring : the Spirit. 2, de David Hine & Moritat (Ankama, "DC. Pulp heroes)
    Blue estate. 4, de Viktor Kalvachev, Kosta Yanev & Andrew Osborne (Ankama, "Hostile Holster")
    Les Pieds nickelés visitent les châteaux de la Loire, de Julien Moca & Gérald Forton (L'àpart)
    Captain Britain, de Alan Moore & Alan Davis (Panini comics, "Marvel gold")
    X-Men. 3, Planète X, de Grant Morrison, Phil Jimenez & Chris Bachalo (Panini comics, "Marvel. Marvel select")
    X-Men : X-Club, de Simon Spurrier & Paul Davidson (Panini comics, "100  Marvel")
    The Avengers. 1971, de Roy Thomas & Harlan Ellison (Panini comics, "Marvel Classic")
    Le Convoi. 1, de Eduard Torrents & Denis Lapière (Dupuis)
    Après-guerre. 1, L'Espoir, de Éric Warnauts & Raives (Le Lombard, "Signé")

    Mangas :
    Reborn ! : Mon prof le tueur. 35, de Akira Amano (Glénat, "Shonen manga")
    Bloody monday : saison 2. 1, de Ryou Ryumon & Koji Megumi (Pika, "Pika shônen")
    Master Keaton. 1, de Naoki Urasawa, Hokusai Katsushika & Takashi Nagasaki (Kana, "Big Kana")

    Littérature de jeunesse (éveil) :
    Western, de Gaëtan Dorémus (Autrement, "Histoires sans paroles")

    Fictions jeunesse :
    L'Énigme de l'Orient-Express, de Pascal Brissy (Hatier jeunesse, "Hatier poche. Premières lectures")
    Un fantôme à Trouillebleue, de Pascal Brissy (Hatier jeunesse, "Hatier poche. Premières lectures")
    Le Message top secret, de Pascal Brissy (Hatier jeunesse, "Hatier poche. Premières lectures")
    Irrésistible ! : l'intégrale, de Meg Cabot (Albin Michel jeunesse, "Wizz")
    Nuit blanche au lycée, de Fabien Clavel (Rageot, "Thriller")
    I have a dream, de Martin Luther King & Kadir Nelson (Steinkis, "Les Figures de l'histoire")
    Nelson Mandela, de Kadir Nelson (Steinkis, "Les Figures de l'histoire")
    Aventures à Sainte-Énimie. 4, Méjean Loup, de Josette Wouters (Airvey jeunesse, "Kid'police")

    Criminologie & prisons :
    De l'or et des sardines : le roman vrai du plus grand casse de tous les temps, de Hervé Brunaux (Le Rouergue)
    La Narco-criminalité au Mexique, de Kevin Chalton (Le Cygne, "Géo-sécurité")
    13 médecins criminels : docteur Petiot et Cie, de Serge Janouin-Benanti (L'àpart)
    Henri Pranzini : le joueur, de Viviane Janouin-Benanti (L'àpart)
    L'Affaire Beltracchi : enquête sur l'un des plus grands scandales de faux tableaux du siècle et sur ceux qui en ont profité, de Stefan Koldehoff & Tobias Timm (Actes sud)

    Problèmes sociaux & sécurité publique :
    Ma vie de flic, de Paul Nicolas (Serpenoise)

    Littérature (théorie & études) :
    Du polar : entretiens avec Philippe Blanchet, de François Guérif (Payot)
    Liens : La Baronne meurt à cinq heures |L'Apothicaire |L'Affaire Beltracchi |Quitte ou double |Le Sommeil et la mort |Le Maître chanteur de Minsk |Incurables |Yal Ayerdhal |Didier Daeninckx |Lars Kepler |Val McDermid |James Patterson |Robert Béné |Clive Cussler |Pascal Dessaint |Frédéric Lenormand |Gaston Leroux |Henri Lœvenbruck |Georges Simenon |Régis Hautière |Denis Lapière |Josette Wouters |Viviane Janouin-Benanti |Serge Janouin-Benanti |Stefan Koldehoff |Tobias Timm |François Guérif |Cyrille Legendre

  • 03/04 Librairie: François Guérif et le polar aux Batignolles

La conquête du Noir

À Bertrand Tavernier qui lui demandait pourquoi au lieu de raconter des faits il ne cessait d'ouvrir et d'ouvrir des parenthèses - qu'il n'oubliait cependant pas de refermer -, le grand réalisateur américain Samuel Fuller rétorqua que sans ça il n'y aurait pas d'histoire. C'est une leçon bien assimilée par Français Guérif à l'heure de nous confier en un entretien avec Philippe Blanchet, une richesse d'anecdotes et de confidences littéraires savoureuses. Il faut dire que l'homme et son parcours fascinent.

Libraire, écrivains de documents cinématographiques, cinéphiles, directeur de collection, éditeur, spécialiste des littératures policières, révélateur d'un genre : il est passé par tous ces états alternativement ou simultanément. Et il a surtout rencontré des gens en plus de quarante années d'une vie prompte à défendre des goûts littéraires sûrs. Aucune révélation ne vient perturber une discussion si ce n'est une double figure tutélaire pressentie. François Guérif est marqué à jamais par deux auteurs inévitables : Robin Cook et James Ellroy. Il narre la naissance d'une amitié, il tente d'expliquer les rapports qu'il a eu avec ces deux grands auteurs, il explicite leur influence, il décline leur filiation, il s'offre un regard sur le paysage éditorial français, survole avec élégance la grande histoire du polar, et l'on se dit que l'on part un peu avec cet éclaireur chevronné à la conquête du Noir.

Et c'est tout à fait ça ! De la création de la librairie spécialisée Le Troisième œil aux deux collections "Noir" et "Thriller" aux éditions Rivages, il y a eu beaucoup d'escarmouches pour amadouer un genre qui l'a souvent fui. Des collections avortées, des collections mortes, des succès qui tardent à venir, une revue "Polar" qui ressuscite à de nombreuses reprises avant de mourir de sa belle mort. "Red Label" symbolise à elle seule l'échec et ses raisons. La collection qui maintenant se retrouve en bonne place sur les étals des bouquinistes, devait être sponsorisée par un spiritueux. Son lancement est concomitant à la loi Evin qui règlemente la publicité pour l'alcool. L'absence de soutien financier la plombe et pourtant quel catalogue ! De James M. Cain à Fredric Brown, on y retrouve la patte de François Guérif. Et puis, comme dans toutes les belles aventures, c'est un peu celle à laquelle on croit le moins qui va le plus loin. La collection "Rivages-Noir" est devenue successeur de la prestigieuse "Série noire" numérotée des éditions Gallimard; Elle ne va pas tarder à s'offrir son numéro 1000. Gageons que celui-ci n'échappera pas à James Ellroy ou à Dennis Lehane - l'un des piliers des ventes de la collection étrangement peu présent dans l'entretien et qui n'a semble-t-il que très peu de liens affectifs avec Guérif, ceci expliquant cela. Si l'éditeur observe l'immense talent de cet auteur qui a quand même écrit Un pays à l'aube - vaste roman sur l'Amérique en crise des années 1930, qui lui tenait à cœur -, il ne s'attarde pas sur ses relations avec lui.

Dennis Lehane fait partie du très large survol de ces auteurs que l'on découvre page après page. Rien d'inédit mais avec la verve passionnante d'un homme très cultivé qui sait ouvrir et ouvrir des parenthèses avant de les refermer une à une. En plus d'être un révélateur d'histoires, François Guéri est un excellent raconteur d'histoires. Ce que les Anglo-Saxons nomment un storyteller.


On en parle : La Tête en noir n°163 |813 n°115

Récompenses :
Prix des éditeurs 2013

Citation

Disons simplement que le roman noir a la volonté de foutre le bordel, de braquer la lumière sur ce qui ne va pas. Le social est la première de ses préoccupations.

Rédacteur: Julien Védrenne mardi 29 octobre 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page