Et quelquefois j'ai comme une grande idée

Pour d'autres, Thomas (Becket) poursuit de sa tombe le roi d'Angleterre d'une implacable vindicte. La révolte d'Aliénor, celle de ses enfants, les décès prématurés des aînés, la fin misérable du roi lui-même apparaissaient comme le châtiment du meurtre de Cantorbéry.
Alain Bournazel - Les Rois maudits d'Angleterre
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 20 août

Contenu

Roman - Noir

Et quelquefois j'ai comme une grande idée

Vengeance MAJ jeudi 03 octobre 2013

Note accordée au livre: 6 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 24,5 €

Ken Kesey
Sometimes a Great Notion - 1964
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Antoine Cazé
Toulouse : Monsieur Toussaint Louverture, octobre 2013
800 p. ; 24 x 16 cm
ISBN 979-10-90724-06-8

Actualités

  • 23/10 Édition: Parutions de la semaine - 23 octobre
    C'est en poche, chez Rivages, que l'on trouve les deux romans noirs les plus intéressants, qui sont autant d'hommages à Dashiell Hammett. L'avant et après Faucon maltais, le roman qui a fait connaître Sam Spade sous les traits de Humphrey Bogart au cinéma. Mais réduire les parutions de la semaine à ces deux uniques ouvrages serait faire offense à quelques autres dont ce roman de Conor Fitzgerald - toujours chez Rivages - Mort d'un faussaire ou cet autre de Miquel Bulnes, Le Sang dans nos veines (Actes Sud). Notons en bande dessinée le troisième volet de Sherlock Holmes Society (Soleil) avec au scénario Sylvain Cordurié et pour la troisième fois un dessinateur différent, Alessandro Nespolino. Et puis en jeunesse le très sensible La Révolte d'Éva, d'Élise Fontenaille (Le Rouergue). Comme d'habitude...
    Faites votre choix !

    Fictions adulte grand format :
    Invisibles et remuants, de Nicolas Ancion (maelstrÖm reEvolution)
    Le Dossier Nuts, de Joseph Annet (Memory press, "Roman")
    Le Sang dans nos veines, de Miquel Bulnes (Actes Sud, "Actes noirs")
    Projet Sin, de Lincoln Child (Ombres noires)
    La Flèche de Poséidon, de Clive Cussler & Dirk Cussler (Grasset, "Grand format")
    Tu ne t'en sortiras pas vivant, de Claire Fasce-Dalmas (Presses du Midi)
    Mort d'un faussaire, de Conor Fitzgerald (Rivages, "Thriller")
    Justiciers : histoires vraies, de Bruno Fuligni (Sonatine-Perrin)
    Au Crazy love, de Willy Grimmonprez (M. Dricot, "Roman policier")
    Block 46, de Johana Gustawsson (Bragelonne, "Thriller")
    Les Ombre du passé, de C. J. Lyons (Delpierre)
    Peur dans la ville : une enquête du commissaire Féra, de Roger Moiroud (Thot, "Polar")
    Des garçons bien élevés, de Tony Parsons (La Martinière)
    La Balle sainte : complots au Vatican, de Luís Miguel Rocha (L'Aube, "L'Aube noire")
    Mort en eaux vives, de Dana Stabenow (Delpierre, "Une enquête de Kate Shugak")
    Lune rouge, de Julia M. Tean (Rebelle)

    Fictions adulte poche :
    Ketty au pouvoir, de Jean-Pierre Bocquet (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Les Gouttes d'eau, de Christoph Chabirand (Orphie, "Policier outre-mer")
    Un été rouge à Cancale, d'Anne Chambrin (Ouest et compagnie, "Roman policier")
    Ron-ron, ça tourne !, de Gérard Chevalier (Le Palémon, "Le Chat Catia mène l'enquête")
    Poirot Halloween, d'Agatha Christie (Le Livre de poche, "Policier")
    Le Dossier Hammett, de Owen Fitzstephen (Rivages, "Noir")
    Mal mené, de Denis Flageul (La Gidouille, "Les Nouvelles enquêtes de Léo Tanguy")
    Spade & Archer : une histoire avant l'histoire du... Faucon maltais de Dashiell Hammett, de Joe Gores (Rivages, "Noir")
    Le Cimetière perdu, de Hervé Huguen (La Palémon, "Enquête police en série")
    Barbarie 2.0, d'Andrea H. Japp (J'ai lu, "Thriller")
    Zones blanches : Lannion, Ploumanac'h, Paimpol, de Firmin Le Bourhis (Le Palémon, "Enquêtes police en série. Le Duigou et Bozzi")
    Le Baiser d'Hypocras : golfe du Morbihan, de Françoise Le Mer (Le Palémon, "Enquêtes police en série. Le Gwen et Le Fur")
    S.A.S.H.A., de Martin Michaud (Kennes)
    Derniers instants, de Steve Mosby (Points, "Thriller")
    Larmes du chasseur : Léon-Trégor, de Laurent Ségalen (Ouest et compagnie, "Roman policier")
    Dans les pas de Chaïm, de Philippe Tassart (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    La Veuve noire de Solidor : Saint-Malo, Saint-Servan, de Roger-Guy Ulrich (Ouest et compagnie, "Roman policier")

    Romans & nouvelles étrangers :
    Helena o El Mar del verano, de Julián Ayesta (Studyrama, "Classiques")
    Rossinantes reprend la route, de John dos Passos (Grasset, "Les Cahiers rouges")
    Et quelquefois j'ai comme une grande idée, de Ken Kesey (Monsieur Toulousain Louverture, "Les Grands animaux")
    Coup pour coup : les spadassins de Midas, de Jack London (Libertalia, "La Petite littéraire")
    Le Promeneur d'Alep, de Nirouz Malek (Le Serpent à plumes)
    Qu'il est doux et beau de mourir pour sa patrie, d'Avi Primor (Piranha)
    C'est très bien comme ça, d'Annie Proulx (Grasset, "Les Cahiers rouges")
    Contre-courant, de Thanassis Valtinos (Faria)

    Romans & nouvelles français :
    La Violence des âmes brisées, de Romain Alberti (Mille plumes)
    J'étais la terreur, de Benjamin Berton (Christophe Lucquin)
    Les Autres, de Sophie Cadalen (Tabou, "Les Jardins de Priape")
    En mai, fais ce qu'il te plait, de Christian Caron & Laure Irrmann (Flammarion, "Littérature française")
    La Passion d'Aymée, de Patrick Chailonick (Raison et passions)
    La Farine : une confession, de Benoît Damon (Héros-Limite, "Feuilles d'herbe")
    Tu as volé mon cœur, de Omar Zaïd (Coelacanthe)

    Bandes dessinées :
    Sherlock Holmes Society. 3, In nomine dei, de Sylvain Cordurié & Alessandro Nespolino (Soleil, "1800")
    Les Souliers rouges : l'histoire complète, de Gérard Cousseau & Damien Cuvillier (Bamboo, "Grand angle")
    Transmetropolitan. 5, Le Remède, de Warren Ellis & Darick Robertson (Urban comics, "Vertigo essentiels")
    Sans issue : bienvenue à Christmasland, de Joe Hill & Wilson (Milady, "Milady graphics")
    Airborne 44. 6, L'Hiver aux armes, de Philippe Jarbinet (Casterman)
    Justice League. 8, La Ligue d'injustice, de Geoff Johns (Urban comics, "DC renaissance")
    Comment écrire un polar suédois sans se fatiguer, de Henrik Lange (Çà et là)
    La Seconde Guerre mondiale racontée aux enfants. 1, de Guy Lehideux & Christian Goux (Triomphe, "Junio. Le Vent de l'Histoire")
    La Guerre des amants. 3, Jaune Berlin, de Jack Manini & Olivier Mangin (Glénat, "Grafica")
    New rodeo girls ; suivi de Rose garden school, de Nicky (Dynamite)
    Vita Oswood, d'Olivier Paille & Fabrizio Pasini (Graph Zeppelin)
    USA über alles. 2, Base 51, de Jean-Pierre Pécau & Milorad Vicanovic-Maza (Delcourt, "Série B. Néopolis")
    Chronique(s) de nulle part, de Pierrick Starsky, Rica & Guillaume Tocco (Aaarg, "Collection casbah")
    Venezia : intégrale, de Lewis Trondheim & Fabrice Parme (Dargaud, "Poisson pilote")

    Mangas :
    Tokkô : l'éveil du diable. 1, de Tooru Fujisawa (Pika, "Pika seinen")
    Lost Sahara. 1, de Alan Heller (Ankama)
    Prison school. 6, de Akira Hiramoto (Soleil, "Soleil seinen. Soleil manga")

    Littérature de jeunesse (éveil) :
    Os court !, de Jean-Luc Fromental & Joëlle Jolivet (Hélium)

    Fictions jeunesse :
    Le Secret de la bataille de Verdun, de Francis Bergeron (Triomphe, "Le Clan des Bordesoule")
    Les Indiens sont à l'Ouest, de Christian Émery & Étienne Friess (LittleVillage)
    Dix petits pères Noël, de Maëlle Fierpied & Yomgui Dumont (Milan jeunesse, "Polar. L'École de P.A.N.")
    Les Canards sauvages, de Jean-Louis Foncine (Delahaye, "Signe de piste")
    La Révolte d'Éva, d'Élise Fontenaille-N'Diaye (Le Rouergue, "DoAdo. Noir")
    Jazz sous la lune : berceuse et standards jazz, sélection de Misja Fitzgerald-Michel (Didier Jeunesse, "Contes et opéras")
    Cité 19, de Stéphane Michaka (Pocket, "Jeunesse")
    Mission Chabadas : 3 enquêtes ébouriffantes, de Daniel Picouly (Belin jeunesse)

    Jeux & divertissements :
    Batman Arkham Asylum : l'encyclopédie illustrée (Huginn & Muninn, "Jeux vidéo")

    Cinéma, télévision & radio :
    Martin Scorcese : exposition, Paris, Cinémathèque française, du 14 octobre 2015 au 14 février 2014, Exposition, Paris, Cinémathèque française (Silvana Editoriale)
    20 ans de western européen, d'Alain Petit (Artus films)
    Sherlock : le guide de la série, de Steve Tribe (Bragelonne)

    Théâtre (pièces) :
    Outrages : l'ornière du reflux, de Pierre-Yves Chapalain (Les Solitaires intempestifs, "Bleue")

    Photographie :
    Génération AK : the Afghanistan wars : 1993-2012, de Stephen Dupont (Steidl)

    Essais littéraires :
    Chronique d'une année : 1946-1947, de Raymond Guérin (Librairie La Nerthe)

    Mémoires littéraires & correspondance :
    Tribulations d'un précaire, de Iain Levison (Liana Levi, "Piccolo")

    Art du dessin & caricatures :
    Miles Hyman : drawings, de Miles Hyman (Glénat)
    Robert E. McGinnis : crime et séduction, de Robert E. McGinnis (Urban comics, "Urban books")
    Chinese propaganda posters, d'Anchee Min, Duo Duo & Stefan Landsberger (Taschen, "Bibliotheca universalis")
    Docteur Moebius et Mister Gir : entretiens avec Jean Giraud, de Moebius & Numa Sadoul (Casterman)

    Cuisine & gastronomie :
    Les Cookies de Batman (Marabout, "Coffret-cuisine")

    Biographies & généalogie :
    Le Jeune homme et la guerre, de Jean-Pierre Bigeault (L'Harmattan, "Témoignages poétiques")
    Signora Auschwitz, d'Edith Bruck (Kimé, "Entre histoire et mémoire")
    Cette année, les pommes sont rouges, de Georges Gerra & Laurent Gerra (Flammarion, "Littérature générale")
    L'Arménienne : l'indestructible fil de la vie : survivre au génocide, de Gaya Guerian (XO)

    Histoire de France :
    Mémoires des résistants du département de la Vienne, exécutés, internés, déportés, des Amis de la Fondation pour la mémoire de la déportation (Geste, "Histoire")
    Vichy au Canada : l'exil québécois de collaborateurs français, de Marc Bergère (Presses universitaires de Rennes (Histoire")
    Le Dernier des grands maquis de France : Le Lomont, août-septembre 1944, de Jean-Pierre Marandin (Le Sékoya)
    Des enfants dans la tourmente : Toulouse et le Secours suisse aux enfants dans le sud de la France : 1939-1947 ; suivi de Rapport Richard Gilg, de José Martinez Cobo & Richard Gilg (Le Pas d'oiseau)
    1944-1945 : la libération de Tours : les Tourangeaux entre allégresse et désenchantements, de Thierry Vivier (Hugues de Chivré)

    Histoire de l'Europe :
    Les Français à Ypres : 1914-1915, d'Yves Buffetaut (Ysec)
    1914-1918 : les hommes, les mots, la guerre, d'Alain d'Amato (Aldacom)
    Les Généraux américains : 1939-1945, de François de Lannoy (ETAI, "Histoire militaire. Parcours d'exception")
    1917 : la paix impossible, de Jean-Yves Le Naour (Perrin, "Synthèses historiques")
    Victor Iturria : un héros basque = Victor Iturria : euskal heroia, de Catherine Marchand (Kilika)
    Les Juifs dans le Reich hitlérien. 2, Du nouvel avant-guerre au culte de la Shoah : 1938-..., de Bernard Plouvier (Dualpha, "Vérités pour l'histoire")
    Récits de guerre France-Italie : débarquement en Normandie et ligne gothique en Toscane, sous la direction de Viviana Agostini Ouafi, Éric Leroy Du Cardonnoy & Caroline Bérenger (Indigo et Côté-Femmes, "Archives plurilingues et témoignages")
    Revue d'histoire de la Shoah. 203, Les Neutres d'Europe face au génocide, 1941-1945, dossier préparé par Georges Bensoussan (Mémorial de la Shoah)
    Sonderkommando et Arbeitsjuden : les travailleurs forcés de la mort, sous la direction de Philippe Mesnard (Kimé, "Entre histoire et mémoire")

    Histoire des autres continents :
    Gitega, capitale du Burundi : une ville du Far West en Afrique orientale allemande (1912-1916), de Jean-Pierre Chrétien (Karthala, "Hommes en sociétés")

    Génie civil :
    Incendie, équipier de 1ère intervention : connaître et manipuler les extincteurs, sous la direction de Bruno Vanehuin-Phalempin (Icone graphic)

    Science militaire :
    L'Armée de l'air en AFN : Maroc, Algérie, Tunisie : 1940-1967. 1, d'Alain Crosnier (Histoire et collections)
    L'Armée de l'air en AFN : Maroc, Algérie, Tunisie : 1940-1967. 2, d'Alain Crosnier (Histoire et collections)

    Criminologie & prisons :
    Dans la tête des tueurs : portraits de profilers, de Véronique Chalmet (Points, "Crime")
    Atlas du crime à Paris : du Moyen Âge à nos jours, de Dominique Kalifa & Jean-Claude Farcy (Parigramme, "Beaux livres")
    Crimes de femmes : 25 histoires vraies, d'Anne-Sophie Martin & Brigitte Vital-Durand (Points, "Crime")
    Rebelles et révoltées : mineures derrière les grilles, d'Hélène Mathieu (HD ateliers Henry Dougier, "Le Changement est dans l'R !")
    Truands : mes 50 ans dans le milieu corso-marseillais, de Milou & Thierry Colombié (Robert Laffont)
    Identités criminelles, de Christophe Naudin (PUF, "Questions judiciaires")
    Les Deux affaires Grégory, d'Étienne Sesmat (Points, "Crime")


    Liens : Le Sang dans nos veines |Justiciers |Block 46 |Les Ombres du passé |La Balle sainte |Le Dossier Hammett |Spade & Archer |Barbarie 2.0 |Derniers instants |La Révolte d'Éva |Dans la tête des tueurs : portraits de profilers |Des garçons bien élevés |Lincoln Child |Clive Cussler |Agatha Christie |Denis Flageul |Joe Gores |Andrea H. Japp |Steve Mosby |Jack London |Sylvain Cordurié |Warren Ellis |Élise Fontenaille |Stéphane Michaka |Iain Levison |Miles Hyman

Vol au-dessus d'un nid de bûcherons

Et quelquefois j'ai comme une grande idée est le genre de livres dont on aurait presque envie de rendre la lecture obligatoire sans rien en dire pour ne pas en déflorer la surprise. Mais quelquefois on est bien obligé de faire des chroniques.
Nous sommes dans l'Oregon au milieu des années 1960, il fait froid, il fait humide, la rivière est indomptable, et on coupe des arbres. La ville (fictive) de Wakonda vit grâce au bois, et sa population lutte contre la famille Stamper qui a le mauvais goût de continuer à travailler en faisant fi de la grève générale. Forcément ça passe mal. Et malheureusement, se frotter aux Stamper n'est pas précisément le genre de trucs dont tout le monde est capable. Chez les Stamper, on est fort, on ne se laisse pas faire, on n'hésite pas à cogner et comme le dit Hank, son plus illustre représentant : "S'il fallait qu'on se foute sur la gueule avec les Russes, je me battrais pour notre pays jusqu'au bout. Et si l'Oregon devait se foutre sur la gueule avec la Californie, je me battrais pour l'Oregon. Mais si un gus [...] veut me foutre sur la gueule à moi, alors je me bats pour moi."

Mais Et quelquefois n'est pas une histoire où les bucherons vont dans la forêt avec des chemises à carreaux en chantant des chansons traditionnelles. C'est l'histoire d'une famille, d'une fratrie, d'une tribu. Dans le rôle du père de famille, il y a Henri, le patriarche agité et pilier de bar. Hank, figure locale réputée pour ses records sportifs et, comme on l'a vu, les coups qu'il n'hésite pas à distribuer si on ose s'opposer à lui. Il y a Joe Ben, sorte de sage au milieu du tumulte. Et Lee, le petit dernier, l'intello qui est revenu après une longue absence pour cause d'études et qui n'a qu'une idée : se venger de son frère Hank. Face à eux, entre eux, autour d'eux : une galerie de personnages sur lesquels l'auteur n'oublie pas de s'attarder, histoire que nous fassions connaissance.

Ken Kesey nous livre une histoire où l'amour et la haine se succèdent d'une phrase à l'autre. Où les liens qui unissent ces frères sont tendus avec des barbelés. Tout peut se briser, se déchirer en un instant. "Je veux leur parler de ma famille, alors je dis : mon père est un salaud de capitaliste et mon frère un fils de pute." Les narrateurs changent d'une page à l'autre, d'un paragraphe à l'autre, d'une phrase à l'autre. Tout est fait pour nous dérouter et pourtant, on ne se perd pas. Passées les premières pages, on suit le rythme imposé par Kesey. Le cœur de Et quelquefois j'ai comme une grande idée : cette relation entre Hank et Lee, une relation faite d'admiration tue, de violence réfrénée et de non-dits : "Je suis venu pour lui causer mais je savais avant même de descendre du car qu'on causerait pas, parce qu'on cause jamais. Jamais on a été capables de se parler. Peut-être parce qu'on n'en a jamais eu besoin."

Nous ne pouvons que remercier les éditions Monsieur Toussaint Louverture de publier cet inédit que Ken Kesey. Si l'auteur de Vol au-dessus d'un nid de coucou considère Et quelquefois j'ai comme une grande idée comme son chef d'œuvre, nous apporterons cette nuance : ce n'est pas son chef d'œuvre, mais un chef d'œuvre. Et quelquefois la littérature nous offre de très grands personnages de romans. Nous connaissions le John Kaltenbrunner du Seigneur des porcheries, l'Igniatius Reilly de La Conjuration des imbéciles, le Dennis Keith de Shangrila... il faudra désormais compter avec Hank Stamper.

Citation

Il me semble bien que... j'essaye de mettre fin à mes jours, merci beaucoup ; mais je ne suis pas tout à fait sûr d'avoir trouvé exactement la bonne méthode. Bon, si vous voulez bien m'excuser, je vais faire une nouvelle tentative.

Rédacteur: Gilles Marchand lundi 25 janvier 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page