Sous surveillance

Tu diras à Don, dis-lui merci d'avoir pensé à moi mais je ne peux pas accepter son offre... Dis-lui que je ne suis pas l'homme qu'il lui faut
Jonathan Glazer - Sexy beast
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 22 octobre

Contenu

DVD - Thriller

Sous surveillance

Politique MAJ mardi 22 octobre 2013

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 19,99 €

Robert Redford
The Company You Keep - 2012
Paris : M6, septembre 2013
1 DVD VOST/VF Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm

Thriller politique seventies

Robert Redford a soixante-dix-sept ans. Et si on se souvient un peu de sa filmographie, on sait qu'il a été au centre de quelques thrillers politiques des années 1970 qui nous ont scotchés dans nos fauteuils et qui restent de sacrés bons moments de cinéma. Alors, en souvenir du bon vieux temps, Robert rameute quelques vieux potes et remet le couvert. L'histoire ? De nos jours, une tranquille mère de famille est arrêtée alors qu'elle faisait le plein de sa voiture : elle a jadis appartenu aux Weather Underground, un groupe qui, à l'époque, a provoqué des attentats aux USA pour marquer son opposition à la guerre du Vietnam. Un jeune journaliste décide de se plonger dans ce dossier et découvre que Jim Grant, un avocat un brin gaucho, pourrait bien avoir eu un lien avec tout ça. Surtout que l'avocat disparaît subitement... Le journaliste, c'est Shia LaBeouf, très convaincant dans son rôle de loser qui se révèle malin comme un singe. L'avocat, c'est Robert Redford bien sûr, toujours vert (sauf quand il court, ça, ce serait mieux qu'il arrête à l'écran), beau gosse et prévenant. Et à ses côtés Susan Sarandon, Sam Elliot, Nick Nolte, de la pure star estampillée seventies qu'on a plaisir à retrouver sur nos écrans dans des rôles qui leur collent super bien à la peau. Autour d'eux, de la filature, des poursuites, des complots, une quête éperdue de la justice, des combats utopiques de jeunes idéalistes... On rentre là-dedans comme on se rematerait Les Trois jours du Condor, avec un délicieux goût de cinéma à message, un peu irrévérencieux, parfaitement abouti. Dans le making of, Robert le Sage raconte que dans ces années de guerre, il aurait pu basculer du côté des militants terroristes. Mais il avait une famille à faire vivre et une carrière à faire décoller. Info ou intox ? On ne saura pas et on s'en fout. On est juste content qu'il ait remis au goût du jour un genre qui ne se pratique plus guère et qu'il l'ait fait avec talent et maîtrise.

Sous surveillance (120 min.) : réalisé par Robert Redford sur un scénario de Lem Dobbs d'après un roman de Neil Gordon. Avec : Robert Redford, Shia LaBeouf, Anna Kendrick, Richard Jenkins, Susan Sarandon, Julie Christie...

Bonus. Making of. Bande annonce.

Citation

Jamais on ne s'est trahis les uns les autres. Pas une fois. Aucun d'entre nous, durant toutes ces années. Ce n'est pas maintenant que je vais commencer.

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur mardi 22 octobre 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page