Vrai flic : mémoires d'un flic du Nord

Et les choses de la vie continuent à s'empiler sur nos rêves.
Margot D. Marguerite - La Vieille dame qui ne voulait pas mourir avant de l'avoir refait
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 24 mars

Contenu

Essai - Policier

Vrai flic : mémoires d'un flic du Nord

MAJ mercredi 29 octobre 2014

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Joël Specque
Paris : Télémaque, mai 2014
460 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-7533-0212-9

Croire et buter

L'Affaire du Carlton bien sûr, avec DSK en guest star, le casse du siècle, les ripoux de Lyon, les gangs de Creil... Joël Specque aura été, à des degrés divers, de toutes les grandes affaires françaises ! Citant volontiers Albert Camus, il s'interroge : c'est quoi, un vrai flic ? Un qui sait où placer la ligne rouge ? Un qui connaît l'odeur de mort qui campe sur cette ligne ? Un qui porterait haut de vraies valeurs ? Ou bien enfin un qui n'aurait pas voulu se faire justicier, mais qui aurait fini par incarner la Justice ? Moins la vocation, témoigne-t-il, que l'expérience, avec la foi nécessaire, que l'on rencontre ou pas. Mémoire de la police judiciaire lilloise, avec trente-sept années de service, des mœurs aux braqueurs, patron de la crim' de Lille avant d'être le patron du GIPN de la même région, traquant sans relâche les tueurs en série pédophiles, il nous livre un témoignage exceptionnel. Et d'une intelligence folle, s'efforçant chaque fois d'éclairer en amont de son parcours l'itinéraire de toute une génération de flics qui eurent vingt ans dans les années 1970. Vingt ans... Une formation bricolée à l'époque, et Lille pour choix, pour la prime, sans fard, avant de découvrir ce que flic signifie d'engagement et de sacrifice.
C'est donc aussi, au-delà du témoignage, un livre de réflexion sur le fonctionnement de la police, de la grande criminalité à la sûreté urbaine, expliquant comment l'évolution de la délinquance a fini par brouiller les cartes et modifier les attributions de saisines. Décrivant ces bascules, de la Sûreté récupérant nombre d'affaires criminelles au moment de la montée en puissance du trafic de drogue en France, à la P.J. des années 1990 revenue sur le terrain, la police réorganisant ses services pour éviter le chavirage de la délinquance dans la criminalité.
Au gré de son parcours, ce qu'on découvre, c'est toute la structure de la machine policière et ses rouages complexes. Offrant une incroyable vision des circuits de la délinquance, tout comme de la criminalité. De ce point de vue, le livre est une bible ! Mais une bible critique, l'intelligence toujours en éveil au-delà des anecdotes savoureuses, décortiquant l'évolution des réponses apportées par la police à la montée des violences criminelles.
Analysant la chaîne de la police judiciaire, soulevant des questions cruciales, comme celle de la nécessité de recréer du lien entre toutes les structures et tous les échelons de la police française. Et c'est encore des analyses des plus fines sur le nouveau banditisme des banlieues, absolument convaincantes sur le cas de la région lilloise, ne cessant d'en interroger la topographie pour montrer comment celle-ci sert une délinquance désormais internationale, plaçant Lille au cœur d'une criminalité tournante de grande envergure.
Joël Specque a pris deux ans pour écrire son livre. Qu'il a conçu tout d'abord comme une période de sevrage face à l'addiction qu'il a connue, quand il était dans l'exercice de son métier, addiction perceptible certes, mais moins comme une drogue qu'une passion, l'emportant bien au-dessus du simple témoignage de carrière que l'on découvre habituellement, pour nous livrer une vision de la police des plus rares.

Citation

Dans cette lutte âpre qui oppose la police aux malfaiteurs des banlieues, c'est un bain de jouvence lorsque nous avons affaire à des gangsters de la 'vieille école'.

Rédacteur: Joël Jégouzo vendredi 26 septembre 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page