Le Solitaire des Rocheuses

De retour dans la chambre des parents, elle constata que Grégoire luttait pour se relever. Pas le temps de commettre la moindre erreur. Calmement, elle ferma la porte de la pièce et récupéra son pistolet.
Christopher Reich - Les Lois de la vengeance
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 19 décembre

Contenu

DVD - Western

Le Solitaire des Rocheuses

Braquage/Cambriolage - Infiltration - Gang MAJ vendredi 18 décembre 2015

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 16,89 €

George Sherman
The Lone Hand - 1953
Patrick Brion (présentation)
Paris : Sidonis, décembre 2015
1 DVD VOST Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm
Coll. "Western de légende"

Jeu de confiance

Le Solitaire des Rocheuses est un western des plus traditionnels mais qui pousse à la curiosité. Tourné en 1953 par George Sherman, il offre à Joel McCrea un rôle sur mesure alors que l'acteur américain est au crépuscule de sa carrière (même s'il faudra attendre neuf ans pour voir Sam Peckinpah lui rendre un bel hommage en lui confiant un rôle de vieux cow-boy dans Coups de feu dans la sierra). La cinquantaine approchant, il joue un fermier veuf et père d'un enfant d'une petite dizaine d'années venu s'installer dans les parages de la ville de Timberline. Zachary Hallock ne souhaite surtout pas faire de vagues dans ce nouveau lieu. Il a une ferme, une vache, une charrue et cent soixante acres. Mais des bandits font régner la terreur. Ils pillent des banques, attaquent des diligences. Les régulateurs menés par le propriétaire George Hadley n'arrivent pas à mettre la main sur eux. Joshua, le fils de Zachary, qui est aussi le narrateur privilégié de cette histoire, a dès le premier jour en ville un indice : l'un des agresseurs porte des bottes sur lesquelles sont cousues des étoiles rouges. Mais son père lui interdit de révéler quoi que ce soit. Surtout quand ce quoi que ce soit est le meurtre d'un agent Pinkerton en rase cambrousse, lâchement assassiné de deux balles dans le dos sous ses yeux. Bientôt, le comportement de Zachary Hallock inquiète son propre fils (qui joue admirablement bien l'enfant qui doute face aux agissements de son père). Il disparait six fois. Six fois les bandits s'agitent. Pourtant, l'enfant a tout pour être heureux dans son nouveau foyer. Son père s'est en effet marié à Sarah Jane (Barbara Hale qui avant d'incarner sur le tard Della Street dans la série Perry Mason aura été révélée par Joseph Losey et Richard Fleisher), la sœur de son meilleur ami Daniel. Bien entendu, à mesure que le doute s'installe chez Sarah Jane, le torchon brûle un peu plus entre les nouveaux mariés. Jusqu'au jour où il faudra bien révéler la vérité. La vérité saute aux yeux de l'amateur de westerns. Joel McCrea est l'un de ces héros crépusculaires droits dans leurs bottes et leurs convictions qui sont à l'aise dès lors que des individus bafouent l'ordre. C'est un agent infiltré de la Pinkerton qui a su gagner la confiance des bandits et qui attend de débusquer leur chef (forcément un homme qui jouit d'une belle réputation en ville). Le film dure une heure et quart. Le temps d'apprécier les environs de Durango. De constater l'attrait de George Sherman pour les Rocheuses et les cours d'eau - ce n'est pas un hasard si l'un des bandits meurt d'une chute dans le lit d'une rivière en eaux vives. Ce n'est pas un hasard non plus si l'ultime combat se déroule au milieu d'un fleuve qui sépare - on l'imagine - deux États. Et puis, le temps de voir que si Joel McCrea a voulu se jouer des sentiments de Barbara Hale, il en a été à la fin victime. Un happy end joyeux pour un western optimiste et léger qui à travers le prisme d'un enfant naïf (qui sera même enlevé par le chef de gang) force la dramatique.

Le Solitaire des Rocheuses (76 min.), réalisé par George Sherman sur un scénario de Joseph Hoffman d'après un roman d'Irving Ravetch. Avec : Joel McCrea, Barbara Hale, Alex Nicol, James Arness, Charles Drake, Jimmy Hunt...
Bonus. Présentation de Patrick Brion. Galerie photos.

Citation

- Dis-moi quelque chose qui me convaincra que j'ai tort de te soupçonner d'être un hors-la-loi.
- Soit tu me fais confiance ou pas.

Rédacteur: Julien Védrenne vendredi 18 décembre 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page