Ma meilleure amie s'est fait embrigader

Il me dit saynonara et je souris. Juste des mots, je le sais, des clichés indélébiles et fixés dans mon esprit, des sons étranges et rugueux expulsés de sa gorge.
Pascal Millet - Sayonara
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 06 décembre

Contenu

Roman - Guerre

Ma meilleure amie s'est fait embrigader

Psychologique - Terrorisme - Complot MAJ lundi 12 décembre 2016

Note accordée au livre: 1 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 14,5 €

Dounia Bouzar
Paris : La Martinière, avril 2016
236 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-7324-7512-7

Daesh pour les Nuls

Camille était sa meilleure amie. Et puis... du jour au lendemain, Camille a changé, du tout au tout, sans qu'elle ne s'en aperçoive. "Camille s'est fait embrigader la semaine suivante." Et aussitôt après, elle partait pour la Syrie. Sarah, sa meilleure amie donc, en est restée bouche bée. D'un bout à l'autre aveuglée, sans que rien ne laisse présager une telle trajectoire. Si, peut-être : le mal-être d'une adolescente et un exposé sur la mal-bouffe comme élément déclencheur. Comment les gens peuvent accepter de manger aussi mal ? Camille s'est révoltée contre McDo, pour succomber aussitôt aux sirènes des complotistes... Elle s'est mis à voir partout des sociétés secrètes qui complotaient contre elle et ses parents. Et la société française. Et le monde entier, du tant qu'on y était... Les illuminati. Charlie Hebdo ? Une machination politique. Et ça a dérapé aussi sec. Camille s'est renfermée, a perdu toute confiance en Sarah, l'école, ses parents... Sur Internet, elle a fini par entrer en contact avec un type "vachement sympa" qui lui a parlé d'Islam. Un rabatteur. Le livre s'affaire, écrit à deux voix, celle de Sarah, marocaine d'origine sauvée par sa culture française d'une civilisation décidément rétrograde de l'autre côté de la Méditerranée, et celle de Camille, jour après jour tombant sous l'emprise des techniques de persuasion de Daech. Fort heureusement, la Préfecture veillait. Elle a fourni l'aide nécessaire qui sauvera notre Camille des griffes de Daech... C'est un roman de circonstances, que l'on pourrait taxer de commande, et qui est surtout pétri de trop bonnes intentions pour servir de quelconque pare-feu contre les dérives sectaires liées à l'Islam.

Citation

L'Islam, c'était devenu une passion, comme une série télévisée.

Rédacteur: Joël Jégouzo mardi 07 juin 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page