Une tache indélébile

Même si la plus grande partie de son visage a disparu, il reconnaît Bill Haji. Il n'y a rien à sauver. Peut-être était-il mort avant que les chiens s'en emparent. Ses célèbres favoris ressemblent à de la fourrure de lapin retournée.
Thomas Rydahl - Dans l'île
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 24 mars

Contenu

Roman - Policier

Une tache indélébile

Ethnologique - Procédure - Trafic MAJ lundi 22 octobre 2018

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20,8 €

Philippe Jarzaguet
Paris : Persée, septembre 2018
262 p. ; 21 x 15 cm
ISBN 978-2-8231-2483-5

Mur de Chypre

L'essentiel de l'action d'Une tache indélébile se déroule à Chypre, dans les deux parties ennemies de l'île, dans cette variante locale du Rideau de Fer. Est-ce ce cadre figé, cette zone un peu étrange qui semble figée dans le passé qui a incité son auteur, Philippe Jarzaguet, à écrire une histoire, elle aussi inspirée par les textes un peu anciens et une intrigue qui se développe comme on les écrivait il y a quelques décennies, dans la "Série noire" des éditions Gallimard ? En tout cas, l'homme a été attaché de sécurité intérieure à Chypre. Ceci explique donc cela. Plutôt que de sombrer dans le glauque et le sanglant, le récit se déroule pour raconter une histoire de gangsters et de policiers, de proxénètes et d'indicateurs, de liens d'honneur et de vieilles amitiés, d'ancestrales haines. Il y a des prostituées, des réseaux de drogue, des tortionnaires et des hommes de main sans état d'ame, des plans pour passer la drogue à travers une frontière dangereuse à traverser... Face à ce conglomérat international de voyous différentes forces de police, de Paris jusqu'à Istanbul, tentent de démêler les fils des réseaux, de trouver les connections criminelles, de remonter les filières, en s'appuyant sur les forces classiques : enquêtes longues, filatures, utilisation des indics, ou liaisons nauséeuses avec certains truands pour en coincer d'autres. Au cœur de cette histoire, donc, trois amis chypriotes qui gèrent un petit réseau criminel et rêvent de passer à la vitesse supérieure. De l'autre côté de la frontière, un ancien colonel de l'armée turque, devenu le parrain local et qui cherche lui aussi à s'étendre. Leurs promotions conjointes passent sans doute par la collaboration avec des barons de la drogue.
Comme dit précédemment, l'auteur a lui-même travaillé dans différents services de police et a exercé des postes à l'étranger. Nul doute que quelques éléments de sa vie ou de ses enquêtes transpirent dans cette histoire écrite de manière très classique mais qui, en reprenant les codes du classicisme, réussit pleinement à transcrire ce monde, ce jeu des policiers et des voyous, parfois ennemis, parfois proches, avec une loupe d'entomologiste. Le récit se construit chronologiquement avec justesse et s'offre une pointe d'humour avec l'adjonction de deux petits truands branquignolesques qui ratent leurs missions avec une candeur désarmante, véritables bras cassés du crime organisé, ce qui permet de glisser plus facilement sur quelques scènes qui évitent le voyeurisme glauque (assassinats divers, dressage de prostituées, etc.). En même temps, Une tache indélébile permet de poser un coup de projecteur précis sur l'histoire récente (et sans doute largement méconnue) de Chypre et de représenter une situation géopolitique complexe.

Citation

Sa haine viscérale des Turcs lui interdisait d'aller au nord. S'humilier à présenter ses papiers à des policiers turcs pour retourner dans son propre pays lui était inacceptable.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 22 octobre 2018
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page