Le Meurtre des nuages

Certes il ne fait pas chaud, mais ce port ne gèle jamais et il fonctionne chaque jour de l'année quand il n'y a pas de tempête. Des marchandises arrivent du monde entier, et partout où il y a tant d'activité, un homme comme moi peut toujours faire des affaires.
William Ryan - Film noir à Odessa
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 21 septembre

Contenu

Roman - Noir

Le Meurtre des nuages

Psychologique - Social MAJ mardi 02 février 2010

Note accordée au livre: 2 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 9,5 €

Lil Esuria
Puyloubier : Les Netscripteurs, novembre 2009
142 p. ; 17 x 11 cm
ISBN 978-2-9529994-1-0
Coll. "Roman noir"

Actualités

  • 19/06 Salon: Un peu de noir dans le Var
    Le samedi 26 juin de 10 h 30 à 20 h 30, Anthony, dynamique libraire de Saint-Cyr-sur-Mer*, organise Livres aux Lecques - du nom du port de plaisance saint-cyrien. Il s'agit d'un "salon du Polar, de l’Image, & de toutes les Littératures" qui se tiendra au square Ferrié - une attrayante pinède toute proche de la mer. Soutenu par la mairie de la ville, il peut ainsi proposer aux fous de livres, pendant toute une journée, de rencontrer quelque cinquante auteurs "tous azimuts" en ce qui regarde les genres, des animations permanentes, des jeux pour gagner des livres... bref, de quoi ne pas s'ennuyer une minute. Côté noir/polar, on mentionnera la présence de Thierry Cazon, de l'association Les Polarophiles tranquilles (éditrice de la revue éponyme) et d'une petite dizaine de plumes sombres : Geoffrey Bidaut (Bad Swimmers - Édilivre), Florence Bremier (Les Héros sont fatigants ! - éditions Grrr Art), Mathieu Croizet (Polka - L'Écailler du Sud), Gilles Del Pappas (Attila & La Magie blanche - Au-delà du raisonnable), Lil Esuria (Le Meurtre des nuages - Netscripteurs), Joachim S. Valdez (Puma qui sommeille - Gallimard "Folio policier"), et Bernard Vitiello (Noir Divan - éditions Demeter).

    * Librairie Dispolivre
    11, avenue du Port
    83270 Les Lecques. Tél. : 04.94.74.36.75.
    Liens : Polka |Mathieu Croizet |Gilles Del Pappas |Lil Esuria |Les Polarophiles tranquilles |Les Polarophiles tranquilles

La vie rêvée des démons ordinaires

Max est un jeune lycéen, dont le père est absent et la mère dépassée, qui ne réussit pas à l'école. Il est amoureux d'une jeune fille de sa classe mais il ne sait comment lui dire. Peut-être boit-il aussi un peu trop. En tout cas, sa vie est un désastre, il est oisif, et son destin est flou et incertain. Jusqu'au jour, où il se met à écrire. Il rêve d'une relation amoureuse avec sa professeur d'histoire-géographie et il développe cette passion.
Quelques jours plus tard (à moins qu'il ne le rêve) la prof se jette dans ses bras et son lit, et ils entament une fougueuse passion. Mais cela ne le conduit qu'à une ruine de plusalors Max décide d'écrire sa vie de rock star...

Le texte oscille sans cesse, sans qu'il soit possible au lecteur de faire la part des choses, entre la réalité un peu triste du jeune homme et ses fantasmes. Mais peut-être ses fantasmes se réalisent-ils ? En tout cas ils sont décrits avec la même réalité que le reste. Tous les lecteurs qui ont connu une adolescence plongée dans les livres et les chimères se sentiront en harmonie avec ce personnage qui va jusqu'au bout de ses réflexions et de ses pensées les plus secrètes. Il n'y a pas d'intrigue policière mais une histoire noire, une plongée dans l'univers mental d'un adolescent restituée avec force et conviction, même si elle lorgne souvent du côté du sordide.
C'est un premier roman, et parfois, Lil Esuria se regarde un peu écrire, cisèle un peu trop ses phrases ou ses pensées pour l'adolescent paumé, grandi trop vite qu'il est, mais il serait idiot de se focaliser sur ce défaut pour lire avec intérêt une auteur qui lorsqu'elle aura muri devrait encore nous raconter des choses intéressantes et captivantes, car elle sait manier une intrigue et, surtout, embarquer son lecteur avec lui.

Citation

Elle me regardait avec panique et voulut crier, mais l'épaisse fumée entra dans sa bouche, l'enroula tout entière , et le mur se referma sur son corps.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 22 avril 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page