Virtual Killer

'Finalement, ça n'a pas beaucoup d'importance qu'on soit mort ou vivant, puisqu'on continue à appartenir à la même famille', pensa Sofia. Elle comprit que c'était ça, le secret du feu. Pouvoir retrouver tous ceux qui lui étaient chers. Qu'ils soient morts ou vivants, qu'ils soient loin ou près d'elle.
Henning Mankell - Le Roman de Sofia
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 16 septembre

Contenu

Roman - Noir

Virtual Killer

Psychologique - Tueur en série MAJ mardi 23 mars 2010

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Public averti

Prix: 17 €

Jean-Claude Matysiak
Paris : Pascal, janvier 2009
254 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-35019-032-7
Coll. "Nero - Polar santé"

La Mutualité serial killer...

Éric Monge. Sa haine. De lui, de sa femme, du monde, des autres… De tout. Trop de frustrations accumulées. Alors l'ordinateur, le jeu en réseau, Ultimate, quelque chose comme ça, d'ultime, comme un refuge sidérant. Imperator. Il s'est baptisé Imperator et se croit invincible sur le réseau. Killer player d'un univers hyper violent. Un guerrier qui a toutefois la malchance de tomber sur Frédéric, un petit jeunot qui lui fiche une raclée en deux coups de manette. C'en est fini de ses illusions de toute puissance. Éric mord la poussière, mais le refuse. Chat avec Fred, qui lui propose de lui vendre son avatar. Éric se rend dans le squat où loge Fred, un couteau de chasse glissé dans son pantalon. Et tout bascule : Fred l'humilie trop, la rage prend Éric, qui hallucine et voit se dresser devant lui le fantôme de son père. Welcome Imperator ! Déchaînement de violence. Tuer le père, certes...
Curieuse co-production que ce roman, écrit par un psy amplifiant les clichés du métier et parrainé par la Mutualité française - si, si… Rien moins que cela ! Une Mutualité militante, dépêchant un polar pour défendre notre système de santé, dans une collection vouée, je cite : "à porter à la connaissance de chacun des dossiers qui ne doivent pas rester dans l'ombre"… Ici la clinique mal ajustée des dérives psychotiques, le tout dans un style très post Frédéric Dard et un langage volontiers vulgaire, sous la plume d'un auteur chevronné, spécialiste des addictions bien sûr, et de la psychologie des serial killers…

Citation

Et il jouit en pleurant, à cheval sur son bourreau.

Rédacteur: Joël Jégouzo vendredi 12 mars 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page