k-libre - auteur - Jerome Charyn

Si les connaisseurs ne peuvent distinguer tes œuvres de celles de Picasso, Giacometti, Matisse ou Chagall, alors c'est quoi, l'art moderne ? C'est quand n'importe qui peut en faire autant, c'est ça le 'moderne' ?
Elvin Post - Faux et usage de faux
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

G.A.V.
Nous sommes dans un commissariat français. La nuit arrive. Il y a eu dans la cité voisine deux coups de f...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 26 octobre

Contenu

Jerome Charyn

MAJ jeudi 19 février 2009
© D. R.

Biographie Jerome Charyn


Naissance à New York le 13 mai 1937.
New-yorkais pure souche, Jerome Charyon vient du Bronx et fait des études à Columbia. Licence de Lettres en poche, il enseigne la littérature américaine avant d'être nommé Maître de conférences en Creative writing à Rice en 1981. Entretemps, Jerome Charyn a entamé une carrière de romancier avec Il était une fois un Droshky, en 1964.
Les livres de Jerome Charyn ont tous un héros en commun, ou presque  : New York. Autour du commissaire et futur maire de New York, Isaac Sidel, il crée une fresque picaresque de personnages déjantés, attirants et repoussants à la fois. Son œuvre, empreinte de judaïsme, est une véritable comedia des ratés new-yorkais.
Jerome Charyn se partage aujourd'hui entre New York et Paris. Il a contribué à de nombreux scénarios de bandes dessinées. Lui et Daniel Pennac ont une attirance réciproque fort compréhensible qui les poussa à se rendre mutuellement hommage un été dans le quotidien Le Monde.


On en parle : 813101 (Article)

Bibliographie*

Scénariste :

Romancier :

Scénario inspiré de son œuvre :

Actualité

  • 04/12 Édition: Parutions de la semaine - 4 décembre
  • 16/12 Prix littéraire: Remise des Étoiles du Parisien 2014
    Le 15 décembre, La Bellevilloise a accueilli les 2e Étoiles décernées par le quotidien Le Parisien / Aujourd'hui en France a des personnalités qui ont marqué l'année. Ces Étoiles, passées de dix-huit à vingt (certaines ont disparu) ont une fâcheuse tendance à être parfaitement k-librées. C'est ainsi que cinq d'entre elles plébiscitent une œuvre sombre, grise ou noire de l'année. En bande dessinée, le duo François Boucq / Jerome Charyn au Lombard, qui avait déjà eu l'occasion de faire parler de lui à travers deux autres albums (Bouche du diable et La Femme du magicien) s'offre une Étoile pour Little Tulip - une immersion dans l'enfer du goulag. En polar, c'est au tour de l'écrivain de Thriller Franck Thilliez d'enlever la mise avec Angor (Fleuve Noir), quatrième aventure de Lucie et Sharko avec un arbre mystérieux. Les série TV ont la côte, c'est presque une litote, et cette année se sont les policières qui s'illustrent d'Engrenages et True Detective. Enfin, Ubisoft et Assassin's Creed emportent la palme jeu vidéo... Le Parisien pouvait-il passer à côté de l'un des jeux les plus attendus lorsque l'on sait qu'il fait revivre le Paris du Moyen Âge ?

    Palmarès 2014 :

    Meilleure BD : Little Tulip de François Boucq et Jerome Charyn (Le Lombard, "Signé")
    Meilleur polar : Angor de Franck Thilliez (Fleuve, "Noir. Thriller")
    Meilleur roman : On ne voyait que le bonheur de Grégoire Delacourt (Jean-Claude Lattès)
    Meilleur livre jeunesse : Mauve de Marie Desplechin (École des loisirs, "Neuf")
    Meilleur spectacle comique : Madame Foresti, de Florence Foresti (Théâtre du Châtelet)
    Meilleure pièce de théâtre : Le Cercle des Illusionnistes, d'Alexis Michalik (Théâtre des Béliers)
    Meilleure comédie musicale : Love Circus, de Stéphane Jarny (Folies Bergère)
    Meilleur film étranger : Mommy de Xavier Dolan (Metafilms)
    Meilleur film français : Les Combattants de Thomas Cailley (Nord Ouest Production)
    Meilleur album français : Chaleur humaine, de Christine and The Queens (Because)
    Meilleur album étranger : Wanted On Voyage, de George Ezra (Columbia Recors)
    Meilleur magazine TV : Un jour, un destin
    Meilleure série française : Engrenages (Son et Lumière)
    Meilleure série étrangère : True Detective (HBO)
    Meilleur divertissement TV : Touche pas à mon poste (H2O Productions)
    Meilleure exposition : Niki De Saint-Phalle (Grand Palais)
    Meilleure série courte : Parents, mode d'emploi (France 2)
    Meilleure personnalité média : Maïtena Biraben
    Meilleur cirque : Cirque Phénix
    Meilleur jeu vidéo : Assassin's Creed (Ubisoft)

    La soirée en images sur le site du Parisien
    Liens : François Boucq |Franck Thilliez

  • 25/01 Édition: Parutions de la semaine - 25 janvier
  • 19/10 Édition: Parutions de la semaine - 19 octobre
  • 10/02 Édition: Parutions de la semaine - 10 février
* Bibliographie actuellement recensée sur le site



Pied de page