L'Argent du diable

La perspective du voyage te donne un objectif, des choses à faire : remettre ta démission officielle au cabinet d'avocats, réserver un vol, trouver ton passeport, résilier le bail de l'appartement, faire tes valises, décider que garder (livres, babioles, quelques photos) et que laisser ou jeter (tout le reste).
Tyler Keevil - Tu marches parmi les ruines
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Mordew
Avec Alex Pheby et son roman Mordew, nous sommes dans un univers particulier avec un monde médiéval à ce ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 27 septembre

Contenu

Roman - Policier

L'Argent du diable

Politique - Social - Assassinat MAJ lundi 21 mars 2022

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Jean-Michel Leboulanger
Châteaudun : Le Loir, mars 2022
442 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 979-10-94543-80-1
Le Prix du silence, 3

Ce qu'il faut savoir sur la série

Découverte macabre dans le bocage

Nous sommes en Normandie, lieu de villégiature de nombreux hommes politiques influents, qu'ils soient en activité ou dans l'opposition. Alan Ortiz, lui, est un policier, qui plus est fatigué et qui a sombré dans l'alcoolisme. Il remonte la pente grâce à l'amour de sa compagne, une de ses collègues. Il n'a cependant pas encore totalement oublié la première, pourtant dangereuse mentalement, disparue sans laisser de traces depuis maintenant cinq ans. Le récit commence justement avec le "retour" de cette compagne. Seul problème, c'est son cadavre enterré depuis cinq ans dans le bocage qui permet de la retrouver. Un temps soupçonné, Alan Ortiz doit laisser sa compagne (actuelle) se charger de l'enquête. Une enquête qui se complique lorsque les fouilles autour du corps pour chercher des indices révèlent d'autres corps. Seul indice, un briquet provenant d'une boîte de nuit du coin, mais qui a entretemps fermé. En même temps, un homme politique local est menacé par l'envoi de cercueils anonymes dans lesquels on retrouve d'ailleurs le même briquet. On l'a même assommé en laissant un indice étrange, un nom écrit au feutre sur son corps : le nom d'un des sept nains de l'adaptation par Walt Disney de Blanche-Neige ! Lorsque d'autres notables sont victimes de la même chose, et que les autres corps se révèlent être des jeunes femmes, disparues elles aussi en même temps que l'ex-compagne, que des manifestations violentes de black blocs font chanceler la ville, que le commissaire les soutient tout en subissant des pressions politiques très fortes, les policiers comprennent qu'ils doivent découvrir très vite la vérité.

Dernier volet d'une trilogie (qui évoque quelques uns des événements précédents mais sans que cela ne constitue un frein à la lecture), L'Argent du diable vaut surtout par son dynamisme et son sens du rythme. L'intrigue elle-même est plus classique : une sombre histoire autour de soirées fines qui dérapent, des secrets financiers de politiques. Les personnages sont aussi assez balisés : burn-out, policiers alcooliques, cachant de lourds secrets et perturbés, pressions politiques, la solution viendra d'une jeune recrue qui a des problèmes autistiques et d'une policière particulièrement accrochée à son métier. Au final, tout trouvera sa place, avec quelques deus ex machina un peu faciles, mais le récit de Jean-Michel Leboulanger est bien mené, présentant la campagne normande et ses petites villes avec soin. Une bonne lecture qui ne transcende pas le genre, mais qui permet de passer un bon moment.

Citation

Un jour, il lui avait proposé le mariage, pensant que cela la stabiliserait et surtout lui ferait perdre cette habitude ravageuse de la quitter régulièrement avant de revenir en pleurs et de réclamer son pardon.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 21 mars 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page