k-libre - auteur - Yal Ayerdhal

L'humanité se présentait sous des formes très différentes. Avec des mouvements de balancier, des revirements. Des variations de cris.
Åke Edwardson - Le Dernier hiver
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 26 juin

Contenu

Yal Ayerdhal

MAJ mercredi 28 octobre 2015
© D. R.

Biographie Yal Ayerdhal


Naissance à Lyon le 26 janvier 1959.
Mort à Bruxelles le 27 octobre 2015.
Dans la bibliothèque de son père Jacky Soulier, il aime dévorer les romans de science-fiction qu'il collectionne. Mais sa première carrière professionnelle il la passe en qualité d'animateur socioculturel. C'est également un grand passionné de sport. Mais Marc Soulier devient Yal Ayerdhal sur la couverture de ses livres quand il commence à écrire à la fin des années 1980. Il signe un premier ouvrage de mille pages en quatre volumes intitulé La Bohème et l'ivraie. Il publie en 1991 Mytale, une série de trois tomes, puis le thriller Transparences et, en 1996, Genèses, une anthologie de nouvelles françaises autour d'écrivains comme Jean-Marc Ligny ou Richard Canal. Il compte également à son actif Étoiles mourantes, co-écrit avec Jean-Claude Dunyach.
Nombre d'histoires qui composent son œuvre sont situées dans l'univers intergalactique. On sent chez lui l'influence de Frank Herbert, notamment dans L'histrion, publié en 1993. Considéré comme le chef de file de la littérature française de science-fiction, Ayerdhal signe Le Chant du Drille, Balade choreïale, et L'Œil du Spad. Mais c'est également un homme révolté au discours politique et écologique. Pour lui, la science-fiction est la digne héritière de la philosophie, la seule qui permet d'avoir une réflexion vulgarisante. Homme engagé, il est à l'origine du collectif de défense des droits d'auteur, "Le droit du Serf", qui entend défendre le prêt gratuit mais aussi lutter contre Hadopi. Avec plus de vingt-cinq ouvrages en quelques vingt-cinq années consacrées à l'écriture, Yal Ayerdhal devient l'un des chantres des littératures de mauvais genres avec de nombreux prix littéraires à la clé - du Grand Prix de l'Imaginaire pour Demain, une oasis en 1993 au Prix Ozone pour Étoiles mourantes en 1999. En 2004, il obtient le Prix Michel Lebrun pour Transparences, une récompense policière. Après une trop courte lutte, il décède d'un cancer particulièrement intrusif à l'âge de cinquante-six ans.


On en parle : L'Indic5 (Interview) & 23 (Article)


Présence à un festival :

2014 : Quais du Polar

2013 : Mauves en noir

2012 : Le Polar se met au vert | Mauves en noir | Polar à Drap

2010 : Sang pour sang polar

Bibliographie*

Romancier :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



Pied de page