k-libre - auteur - Ross Macdonald

Ces vendeuses, à son humble avis, avaient la fâcheuse manie de quitter leur emploi sans préavis, et parfois même sans se donner la peine de récupérer leurs affaires personnelles dans leur chambre du premier étage.
Erik Larson - Le Diable dans la ville blanche
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 27 mars

Contenu

Ross Macdonald

MAJ jeudi 11 juillet 2013
© D. R.

Biographie Ross Macdonald


Naissance à Los Gatos le 13 décembre 1915.
Mort à Santa Barbara le 11 juillet 1983.
Ross Macdonald est le pseudonyme de Kenneth Millar. Natif de Californie, il étudie à London Otario (1933-1938) puis à Toronto (1938-1939) au Canada avant de franchir à nouveau la frontière et de se retrouver au Michigan entre 1941 et 1949, avec une interruption due à son service militaire durant la Seconde Guerre mondiale où il officie dans la marine dans le Pacifique. Cela ne l'empêche pas de devenir professeur d'histoire et d'anglais - avec une thèse sur Coleridge -, et d'obtenir un doctorat en philosophie.

Il se marie avec Margaret Millar qui le précède dans la voie de la littérature policière avec L'Invisible ver en 1941. Une façon d'ouvrir une brèche dans laquelle il s'engouffre d'abord avec son vrai nom pour quatre romans de jeunesse issus de ses diverses expériences politiques, littéraires et de guerre. Mais c'est bel et bien avec la création de Lew Archer, celui qui allait devenir son personnage fétiche pendant une vingtaine d'ouvrages, que Ross Macdonald trouve une consécration toute mesurée en même temps qu'il subit l'héritage de Dashiell Hammett et Raymond Chandler. Archer est le détective de Santa Barbara (rebaptisé pour l'occasion Santa Teresa). À l'instar de ses glorieux ainés que sont Sam Spade et Philip Marlowe, il remue la fange des familles bien établies américaines dans lesquels pullulent tares et vices.

Ce sont d'ailleurs ces tares qui rattrapent Ross Macdonald. En 1956, victime de ce que lui-même appelle "troubles sismiques", il suit une psychothérapie qui va l'amener à écrire sur la recherche du père absent. Lew Archer n'a alors plus "qu'une fonction de catalyseur imaginatif".


Bibliographie*

Romancier :

Scénario inspiré de son œuvre :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



Pied de page