Dépêche | Doubles lauriers pour Aurélien Molas

Un homo novus, dans tous les sens, perdu dans un souk. Il était fatal que le milieu traficoteur, copineur, débraillé, réagisse mal, comme devant un envahisseur barbare.
Giancarlo De Cataldo & Carlo Bonini - Rome brûle
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 22 septembre

Contenu

prix littéraire

MAJ mardi 22 septembre

Doubles lauriers pour Aurélien Molas
11/06/2010

Doubles lauriers pour Aurélien Molas
Il aurait dû y avoir ce week-end un salon du polar à Mâcon - le premier du genre, baptisé Raisin Noir. Il n'aura pas lieu suite à de sombres aléas sur lesquels nous reviendrons en détail car l'affaire le mérite. De ce salon pourtant subsiste quelque chose : un auteur heu-reux !
En effet, l'événement s'accompagnait de la création de deux prix littéraires - Raisin Noir polar, et Raisin Noir des lycéens - dont l'attribution a été maintenue malgré l'annulation du salon. Et les jurés des deux prix ont élu le même ouvrage : La Onzième plaie d'Aurélien Molas (Albin-Michel).
En conséquence de quoi la ville de Mâcon remettra officiellement et de manière très festive ses deux récompenses au jeune auteur le vendredi 18 juin à 17 h 30 à la médiathèque municipale (23, rue de la République. Tél. : 03.85.39.90.26). Un "cocktail 100 % bourguignon" sera servi à cette occasion. Il est également précisé dans le communiqué qui nous a été envoyé qu'avant de recevoir ses prix, Aurélien Molas signera son livre durant l'après-midi dans trois librairies mâconaises :
- Cultura (89 Route de Lyon. Tél. : 03.85.32.88.60).
- Le Cadran Lunaire (27 rue Franche. Tél. : 03.85.38.85.27). Cette librairie est membre du groupement Initiales.
- Gibert Joseph (13 rue Philibert Laguiche. Tél. : 03.85.21.99.80).


Liens : La Onzième plaie | Aurélien Molas | Prix Raisin Noir du polar | Prix Raisin Noir des lycéens

Par Isabelle Roche

Pied de page