Dépêche | The Spy Who Loved Biathlon

Depuis le procès de Cologne, le faussaire et ses avocats ne sont pas les seuls à façonner l'image d'un 'artiste exceptionnel'. Les spécialistes que Beltracchi a bernés ou qui ont joué un rôle dans ce scandale entretiennent eux aussi le mythe du roi des faussaires. Car cette légende les arrange : plus le faussaire est génial, plus ceux qui se sont laissé berner sont innocents.
Stefan Koldehoff & Tobias Timm - L'Affaire Beltracchi
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 19 juin

Contenu

site Internet

MAJ mercredi 19 juin

The Spy Who Loved Biathlon
27/03/2013

The Spy Who Loved Biathlon
Que serait James Bond sans les poursuites en ski ? Déjà cinq à son palmarès de Au service secret de Sa Majesté à Le Monde ne suffit pas en passant successivement par L'Espion qui m'aimait, Rien que pour vos yeux et Octopussy. Alors, James Bond est-il un skieur invétéré ? Cet article ne résoudra pas cette épineuse à défaut d'être enneigée question, mais il révèlera qu'en juste retour des choses, des skieurs ont endossé le rôle d'agents secrets.

La saison 2012-2013 de Biathlon vient à peine de s'achever, que l'on découvre que la plupart des biathlètes se sont amusés à tourner un pastiche de James Bond lors des étapes de Antholz, Oslo, Sochi et Khanty-Mansiysk. Dans le rôle de 007, Simon Fourcade, frère de Martin, qui, lui, a réussi l'exploit de remporter les quatres globes mis en jeu cette année, un grand chelem que seul avait réalisé avant lui en 2004 Raphaël Poirée, légende française et rival incontestable du maître norvégien Ole Einar Bjørndalen (qui joue ici son propre rôle).



Simon Fourcade endosse à merveille le smoking pour parfaire le rôle de l'amateur mécréant de Martini. Un rôle principal sur mesure pour un athlète dont la saison a été bouleversée par une blessure, et qui a donc tiré vers le haut ses coreligionnaires de la gâchette. Rappelons en effet que le biathlon allie ski de fond et tir (debout et couché mais à l'horizontal). Dix minutes qui offrent leur lot d'effets spéciaux un peu volontairement minables, qui proposent aux plus fines gâchettes fondeuses les principaux rôles des films, des équipements truqués pour mieux neutraliser les ennemis, et deux passages sur la montre et la voiture de Bond (les Allemands ont réussi à convaincre BMW de prêter une de ses berlines pour une circulation sur une route enneigée si ce n'est verglassée).

Le scénario quant à lui ne tient pas la route, mais les méchants sont de vrais Russes, Ukrainiens, Biélorusses ou Autrichiens quand ils ne sont pas Allemands. La poursuite en ski n'a pas besoin de doublures, et même si la fin n'offre pas - désolé - la scène d'amour usuelle, il n'en demeure pas moins que certains pastiches du genre ont été moins réussis !

Casting :
007 : Simon Fourcade
M : Kaisa Makarainen
Serveur : Martin Fourcade
Q : Bjorn Ferry
F (assistant de Q) : Jakov Fak
Moneypenny : Olga Zaitseva
Dr Nyet : Dmitry Gubernev
Infirmière : Krystyna Palka
Agent double : Darya Domracheva
Garde : Miriam Gossner
Poursuivant 1 : Elisa Gasparin
Poursuivant 2 : Simon Eder
Commentateur : François Schlotterer
Assistant-commentateur : Halvard Hanevold
Ole Einar Bjørndalen : Ole Einar Bjørndalen
Franz Berger : Franz Berger

Présents dans la scène du restaurant : Andrea Henkel, Tim Burke, Jarkko Siltakorpi, Mari Laukkanen, Laure Soulié, Lee-Steve Jackson, Eva Tofalvi & Marcel Fourcade
Présent lors de la poursuite : Zdenek Videk, Jaroslav Soukup, Ingela Andersson, Émilie Larsson, Bente Landheim, Ekaterina Yurlova, Marie-Dorin-Habert, Teja Gregorin, Marine Bolliet...

Bond Band : Gabriela Soukalova (voix), Jean-Guillaume Béatrix (piano & guitar), Lowell Bailey (guitar & percussions) & Jean-Philippe Le Guellec (guitar & basse)



Par Julien Védrenne

Pied de page