Dépêche | Disparition de Jan Thirion

Chaque étape avait un coût ou nécessitait des moyens humains. Y aurait-il assez de place dans les cellules du comté ? Et suffisamment d'habits de rechange ? Et qui règlerait la note des examens de laboratoire ?
Graham Hurley - Une si jolie mort
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 16 septembre

Contenu

nécrologie

MAJ lundi 16 septembre

Disparition de Jan Thirion
02/03/2016

Disparition de Jan Thirion
La disparition de Jan Thirion est une bien triste nouvelle. L'homme était d'une discrétion, d'une humilité et d'une sobriété classes à tous points de vue. Sa santé vacillante depuis de nombreuses années ne l'empêchait pas d'écrire et de partager. Les habitués de k-libre se rappelleront que depuis mars 2011 Jan Thirion nous proposait à un rythme hebdomadaire Ma vie des autres, une étude noire sous forme de micro-fictions en mille signes du genre humain. Depuis "L'Instant présent", il nous avait ainsi offert 275 textes dont le dernier, "Un monde vert" est paru ce mardi. Les micro-fictions de Jan Thirion étaient autant de portraits de ces "morts-vivants dans leurs chrysalides d'illusions" qu'il affectionnait. Cinq "épisodes" de Ma vie des autres seront publiés dans les prochaines semaines. Par-delà son attirance pour les formes courtes, Jan Thirion était également romancier. Signe que les mauvais genres ont des frontières ténues, il avait été publié par un autre éminent collaborateur à k-libre, Thomas Bauduret, chez Asgard et Lokomodo, et avait eu l'une de ses nouvelles éditée dans le recueil collectif hommage aux Ramones dirigé par Jean-Noël Levavasseur, autre éminent k-libriste. Le tout après avoir été de l'équipe Krakoen lancée par Max Obione (auquel il aura été fidèle jusqu'au bout en intégrant Ska). De ce Toulousain discret et stylé, je me rappellerai nos échanges sur fond de westerns - il adorait le cinéma et était d'une profonde culture du genre. Jan Thirion allait dans quelques jours célébrer son 64e anniversaire. C'est un ultime pied de nez caustique. Le "voleur de pensées" aujourd'hui n'est plus.
Les obsèques de Jan Thirion se sont déroulées samedi 5 mars à 14 h 30 au cimetière Pahin de Tournefeuille.


Liens : Jan Thirion | Max Obione | Thomas Bauduret | Jean-Noël Levavasseur

Par Julien Védrenne

Pied de page