Dépêche | Sélection 2018 du Prix Erckmann-Chatrian

Et le pire était à venir, quand ils comprendraient ce que, pour l'instant, ils n'avaient pas encore commencé à réaliser. Que cette transformation serait permanente. Qu'ils venaient de mettre en jeu leur raison. Qu'ils venaient de miser leur équilibre mental. Leur vie.
Michael Grant - BZRK
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 18 août

Contenu

prix littéraire

MAJ dimanche 18 août

Sélection 2018 du Prix Erckmann-Chatrian
20/10/2018

Sélection 2018 du Prix Erckmann-Chatrian
Il faudrait allez creuser du côté des lauréats du Prix Erckmann-Chatrian afin de déceler quelques perles littéraires. Ce prix est décerné depuis 1925, et si nombre de ses lauréats sont aujourd'hui méconnus, le simple fait que ces quinze dernières années aient récompensé des auteurs tels Pierre Pelot, Pierre Hanot, Élise Fontenaille ou encore Nicolas Mathieu, laisse imaginer que les décennies passées, d'autres auteurs avec non moins de talent que ceux précités sont à (re)découvrir. En attendant ce jour, le Prix Erckmann-Chatrian a dévoilé sa sélection finale. Son jury se réunira le lundi 5 novembre 2018 en l'hôtel de ville de Metz, et le lauréat de cette édition sera, lui, proclamé à midi tapante en présence d'une équipe de France 3 Lorraine. Éric Todenne pour Un travail à finir dans la collection "Chemins nocturnes" des éditions Viviane Hamy, figure parmi les cinq finalistes. Tirera-t-il son épingle du jeu ? Là est la question. Le suspense durera quelques deux longues semaines... Mais que le meilleur gagne !

Sélection 2018 du Prix Erckmann-Chatrian :
- Un homme aborde une femme, de Fabienne Jacob (Buchet-Chastel) ;
- Le Point sur la méduse, de Florent Kieffer (La Dragonne) ;
- Le Goupil, d'Éric Mathieu (La Mèche) ;
- Passé inaperçu, de Gabrielle Schaaf (Le Seuil) ;
- Un travail à finir, d'Éric Todenne (Viviane Hamy).


Liens : Pierre Pelot | Élise Fontenaille | Pierre Hanot | Prix Erckmann-Chatrian

Par Julien Védrenne

Pied de page