k-libre - l'équipe

Je lâchai une pièce dans le bonnet d'un autre mendiant qui tremblait, appuyé contre un mur. Il lui manquait une jambe, perdue sans doute à la guerre. Le protecteur se vantait haut et fort d'être un ami des pauvres et attribuait les problèmes économiques à la clôture illégale par les seigneurs des campagnes et à l'éviction des tenanciers de leurs terrains pour y faire paître des moutons, ce qui rapportait davantage.
Christopher John Sansom - Révolution
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Vestibule des lâches
Dans le final du Vestibule des lâches, on apprend que l'un des personnages a découvert une fresque pr...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 28 mai

Contenu

l'équipe de k-libre

Pied de page