Liste Goncourt : le choix de l'Orient

La mort est une affaire qu'on doit gérer.
Carol Reed - The Fallen Idol
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 24 juin

Contenu

Liste Goncourt : le choix de l'Orient

MAJ 02 novembre 2015

Actualité du prix


Historique du prix

À l'initiative de l'Institut Français de Pologne et avec l'accord et la participation de l'Académie Goncourt ont été déclinés sept prix qui se fondent sur la deuxième sélection du Prix Goncourt. Intitulés selon la même nomenclature : "Liste Goncourt : le choix...", ils concrétisent le travail d'étudiants en français à travers - pour l'instant - l'Europe, le Maghreb et l'Orient. En 2012, l'Institut Français du Liban a lancé en partenariat avec le Bureau régional de l'Agence Universitaire de la Francophonie une décalque du prix Liste Goncourt : le choix polonais créé, lui, quelques quatorze années auparavant. L'adhésion des universités du Liban, mais également des universités d'Orient a été total permettant d'année en année la création d'un jury d'étudiants dont un Grand Jury - présidé par un écrivain francophone - plus resserré se réunit à Beyrouth dans le cadre du Salon du livre francophone de la ville. Ce prix à vocation pérenne entend dynamiser la filière du livre francophone dans cette région déjà francophile. Il encourage les étudiants à développer leur sens critique. Chaque année, plus de quatre-vingts fiches de lecture sont ainsi écrites. Enfin, le prix entend contribuer au dialogue interculturel par la participation d'étudiants en provenance de dix pays de la région Moyen-Orient : Djibouti, Égypte, Émirats arabes unis, Irak, Iran, Jordanie, Liban, Palestine, Syrie et Soudan. Il s'accompagne d'une importante couverture médiatique avec entretiens télévisés et radiophoniques qui tiennent compte de l'avancée des travaux des jurés. L'ouvrage lauréat, fidèle à la tradition des prix "Liste Goncourt", est par la suite traduit en arabe. Quant à son auteur, il se voit invité l'année suivante au Salon du livre francophone de Beyrouth. À cette occasion, le prix lui est remis accompagné de son roman traduit en arabe, et une séance de dédicaces est organisée.

Palmarès :
2015 : Titus n'aimait pas Bérénice, de Nathalie Azoulay (P.O.L.)
2014 : Meursault, contre-enquête, de Kamel Daoud (Actes Sud)
2013 : Le Quatrième mur, de Sorj Chalandon (Grasset)
2012 : Rue des voleurs, de Mathias Énard (Actes Sud)

Liens Liste Goncourt : le choix de l'Orient



Par Julien Védrenne








Pied de page