Le Monde 2

Le chef de cette bande s'appelle lui-même Hugon la Variole, à cause des marques de petite vérole qu'il porte sur le visage.
Catherine Cuenca - Le Crime de la pierre levée
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 25 mai

Contenu

Le Monde 2 n°282

Magazine

MAJ dimanche 09 août 2009
Visuel de la revue Le Monde 2 n°
Pays : France





Prix: 3.5 €
Le Monde 2 n°282
11 juillet 2009
Parution hebdomadaire
66 p. : 22.00 x 28.50 cm
ISSN 0395-2037

Ce qu'il faut savoir sur la revue
Le Monde 2 est un magazine hebdomadaire supplément au quotidien Le Monde qui parait le samedi. Lancé en novembre 2001, Le Monde 2 offre de la couleur et de l'espace à ses lecteurs. C'est avant tout un magazine à vocation culturelle.

Sommaire partiel - pp. 12-21

Dans l'intimité du crime (Martial Montergnole, Alain Verleene, Frantz Prosper, Frédérique Beaulieu, Michel Mary & Claude Chabrol)
Polar - La sélection de l'été (Chasseur de tête, de Jo Nesbø, Méfie-toi des filles, de Sylvie Granotier, Des myrtilles dans la yourte, de Sarah Dars, Traquer les ombres, de John Harvey, Exfiltration, de David Ignatius, Fakirs, d'Antonin Varenne, Tijuana City Blues, de Gabriel Trujillo Muñoz, Le Mystère Bellini, de Jason Goodwin, Little Bird, de Craig Johnson & Moisson rouge, de Dashiell Hammett)

Petit décryptage
Richement illustré par de véritables photos en couleurs de faits divers, l'enquête "Le Goût du crime" donne la parole à six intervenants qui racontent leur univers du crime. Ils sont chef de groupe à la brigade criminelle de Paris, ancien président de cours d'assise, psychiatre-expert criminel, avocat pénaliste, journaliste au "Nouveau détective" ou cinéaste, et nous emmènent à la découverte de crimes évidemment sordide tout en mettant en avant la banalité du déclencheur.
La sélection de l'été du Monde 2 se veut, dès l'abord, modeste. Ici, pas de "meilleurs polars", seulement dix de neuf maisons différentes (la "Série noire" chez Gallimard fait exception à la règle). On retrouve deux incontournables dans la liste : Fakirs, d'Antonin Varenne et Moisson rouge, classique des classiques dans sa nouvelle traduction, de Dashiell Hammett. De l'éclectisme mais aussi un choix heureusement surprenant, Tijuana City Blues, publié aux éditions Les Allusifs.


Ouvrages chroniqués : Moisson rouge | Tijuana City Blues | Traquer les ombres
dimanche 09 août 2009

Pied de page