À la poursuite de l'Atlantide

Elle se fout et des responsabilités et du salaire qui les accompagne. Un crime, une enquête, des suspects, un mis en cause, et la société nettoyée des nuisibles. Voilà ce pour quoi elle est faite.
Hervé Jourdain - Terminal 4
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tokyo revisitée
1949. Tokyo est occupée par l'armée américaine à la suite de la défaite du Japon. Dans cette métropol...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 16 août

Contenu

Roman - Thriller

À la poursuite de l'Atlantide

Fantastique - Ésotérique - Maritime MAJ lundi 06 janvier 2020

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 7,9 €

Andy McDermott
The Spear of Atlantis - 2018
Traduit de l'anglais par François Fargue
Paris : Bragelonne, janvier 2019
526 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 979-10-281-0260-9
Coll. "Poche thriller"

Speedy le kangourou au pays de l'orichalque

Pour être honnête les romans dont la quatrième de couverture est une liste d'éloges panégyriques essentiellement issus de la presse américaine m'inquiètent un peu. Lançons-nous dans ces aventures. Le couple Wilde crapahute dans le Tibet profond à la recherche d'indices concernant la localisation de l'Atlantide suite à des renseignements récupérés dans des archives de la société secrète nazie Thulé. Tout cela est convenons-en un petit peu nunuche : ça s'aime, ça s'embrasse, ça évoque les futures parties de jambes en l'air. Nous retrouvons rapidement tous les poncifs du continent disparu : Poséidon (dans sa version première), l'orichalque et le gosel... Et brusquement un audacieux coup de théâtre !
Quelques années plus tard le docteur en archéologie Nina Wilde tente de passer un doctorat d'Histoire avec pour thème l'Atlantide. Elle se fait recaler sèchement à l'initiative de son allié dans le jury. Elle ne pourra pas monter son expédition océanographique financée par l'université. HEU-REU-SE-MENT, le soir même elle reçoit un appel de la fondation Frost dont le boss Killian Frost, un milliardaire humaniste (comme ils le sont tous !), lui, veut bien financer les recherches de Nina. Une voiture vient la chercher le soir même, mais tout ne se passe pas comme prévu. Louons les divinités marines Eddie Chase est là.
Soyons clair tout cela est cousu de cordes à nœud blanches MAIS, en revanche, les nombreuses scènes d'action sont admirablement maîtrisées, les rebondissements dignes d'une balle sauteuse, bref l'aventure avec un grand A. Le roman se lit comme on regarde un honnête film de série B. Quant aux néophytes du continent disparu, ils y trouveront un terreau culturel sympathique.

Citation

Toi, tu ferais n'importe quoi pour ne pas monter les tentes.

Rédacteur: Jean-Hugues Villacampa lundi 06 janvier 2020
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page