Le Carrousel infernal

Au début tout allait bien. La vie rêvée en somme. L'apparence illusoire du bonheur. Attachement progressif à Virginie. Attachement de plus en plus fort. Amoureux d'abord, bien sûr. Besoin de sentir sa peau, son odeur, de la mordiller délicatement. Puis d'Elle tout entière. Plus que de l'amour. Attachement réciproque avant l'envie d'enfants. Avant l'impuissance.
David Coulon - Dernière fenêtre sur l'aurore
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Palanquin des caïds
Quand on a, selon l'expression consacrée, touché le fond du fond parce que l'on a trop cru à LA c...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 05 août

Contenu

Nouvelle - Thriller

Le Carrousel infernal

Fantastique - Horreur-gore - Apocalyptique MAJ mercredi 04 novembre 2020

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22,9 €

Joe Hill
Full Throttle - 2019
Avec la collaboration de Stephen King
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Marianne Feraud, Hélène Collon, Antoine Chainas
Paris : Jean-Claude Lattès, septembre 2020
462 p. ; 23 x 15 cm
ISBN 978-2-7096-6607-7
Coll. "Thrillers"

La pomme ne tombe jamais loin de l'arbre

Joe Hill est le fils de Stephen King, et il écrit dans la continuité de ce que pourrait écrire son père : des histoires liées au fantastique et au suspense avec des éléments noirs. Il sort ici un nouveau recueil composé de treize nouvelles (un chiffre plus faire peur ?), dont deux écrites avec Stephen King. Les nouvelles sont de facture très classique et développent des thèmes normaux du genre fantastique contemporain. Quelques nouvelles se détachent du lot, dont la première qui revisite le film Duel. Après une discussion orageuse, des bikers, membres d'un gang, ont tué un fabricant et sa compagne. Ils en parlent lors d'un arrêt à une station-service, sans se rendre compte qu'ils viennent de transmettre l'information au père de la jeune fille. Celui-ci va les suivre et les attaquer à un moment où il est impossible de quitter la route. "Les Retardataires" raconte une belle histoire où un chauffeur de bus devenu chauffeur de bibliobus voit arriver des fantômes qui lui rendent les livres qu'ils ont emprunté des années plus tôt. Est également bienvenue "En direct du cirque de la mort" dont la forme sous envoi de tweets raconte comment un cirque composé de zombies crée des spectacles pour pouvoir dévorer l'ensemble des spectateurs. La dernière nouvelle évoque, par le petit bout de la lorgnette, l'apocalypse nucléaire à travers les passagers d'un avion qui n'arrive pas à atterrir. Les autres nouvelles sont également intéressantes, mais s'éloignent du genre noir pour être des textes classiques, de bonne facture, du fantastique - des faunes venus d'un univers parallèle, un monstre genre celui du Loch Ness, des loups garous. Le recueil peut donc satisfaire un amateur du genre qui aime les passerelles, un connaisseur de l'œuvre de Joe Hill, proche de celle de son père, et qui entend frissonner à court terme.

NdR - Le recueil comporte les nouvelles suivantes : "Plein gaz" (avec Stephen King), "Le Carrousel infernal", "La Gare de Wolverton", "Sous les eaux argentées du lac Champlain", "Faune", "Les Retardataires", "Tout ce qui compte c'est toi", "Empreinte", "Le Diable dans l'escalier", "En direct du cirque de la mort", "Racines", "Dans les hautes herbes" (avec Stephen King) & "Vous êtes libéré".

Citation

Elle n'avait pas peur d'être amenée à la limite du supportable. Elle avait une grande tolérance à la douleur et sa baïonnette était à portée de main. Si seulement elle avait une main pour l'atteindre.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 04 novembre 2020
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page