Tarmac Blues

(Les gens qui aiment la poésie) voient plus de choses que les autres, ils ont l'air plus disponible et ils sont attentifs à tout, tout le temps ; ils ne le savent pas forcément, mais ils feraient d'excellents détectives.
Jérôme Leroy - Terminus Nord
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

L'Ange déchu
Max Temple, célèbre psychologue spécialisé dans le démontage des théories complotistes, vient de mourir. ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 24 juillet

Contenu

Roman - Policier

Tarmac Blues

Enlèvement - Gang - Chantage MAJ lundi 22 mars 2021

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,5 €

Gérard Carré
Paris : Jigal, février 2021
366 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-37722-126-4
Coll. "Polar"

Sans temps mort avec morts

Deux policiers, deux "frères", Léonard et Milo, ont failli se déchirer pour la même femme, Salomé. Finalement, elle a épousé Léonard, et attend de lui des jumeaux. Milo s'est concentré sur son métier et il pense réussir. Il a réussi à obtenir un indicateur au cœur même de l'entreprise mafieuse de Jüri Ostnik alias Le Viking, l'un des plus puissants seigneurs de Paris. Le Viking en question est même en attente de jugement, mais l'indic a des preuves qui pourraient encore plus l'enfoncer au fond des prisons : il a en effet fait alliance avec des groupes djihadistes pour assurer son emprise. Seul gros bémol, Le Viking a lui aussi ses informateurs au sein de la police, à de nombreux niveaux, et il a entendu parler de la menace qui pèse sur lui. Il sait que Léonard est assez haut placé dans la hiérarchie pour connaître ou débusquer le nom de l'indic. Aussi, il n'hésite pas à faire enlever par son bras droit Kamel la future maman. Ce dernier confie l'otage à Lucie, une jeune femme, maltraitée par la vie et devenue une dangereuse tueuse. Dans ces conditions, Léonard trahira-t-il son ami pour la sauvegarde de sa femme ?
Comme nous sommes dans une sorte de "Je te tiens, tu me tiens par la barbichette", les différents protagonistes de ce roman ont toujours deux fers au feu et essaient de tromper sans arrêt leurs ennemis. Kamel va-t-il aider son chef ou profiter de l'occasion pour l'enfoncer et prendre sa place ? Léonard pourrait en même temps donner le nom de l'indic et prévenir ce dernier qu'il doit fuir. Le Viking depuis sa prison a encore des réseaux doubles et solides. Milo a travaillé comme militaire et il en a gardé des amis prêts à tout pour l'aider. Lucie est une tueuse fiable mais suffisamment paranoïaque pour se méfier de Kamel, et ce même sans raison. Et quand c'est la sœur de l'indic qui récupère les preuves, elle devient l'objet de nombreuses poursuites. Tarmac Blues est plus punk que blues. Même si les personnages ont des blessures et des soucis, ils sont engagés dans une course poursuite pour s'en sortir (que ce soit échapper à l'enlèvement, retrouver les ravisseurs, liquider des policiers, lyncher les balances et éviter de prendre perpétuité), et chaque action provoque une avalanche de contre-actions. Par son propre récit, Gérard Carré dynamite son histoire, ne tient pas en place et nous entraine, au fil des chapitres où les différents protagonistes se démènent, dans une action digne des dessins animés de Tex Avery où rien ne s'arrête jamais, où tout rebondit et virevolte. Cela n'empêche pas l'écrivain de maitriser ce mouvement perpétuel, de ménager quelques pauses pour poser de bonnes questions sur l'honnêteté, la fidélité, la trahison, le respect de la légalité, et pour présenter sans ostentation les fêlures des personnages, bref pour écrire un polar nerveux qui n'est pas qu'une série B. d'aventures, mais un récit humain captivant. De bout en bout.

Citation

Un homme cagoulé ouvre la portière arrière de la Mercedes en brandissant un pistolet automatique. Il saisit le portable de Salomé que lui tend le chauffeur... avant de lui tirer deux balles dans la tête, polluant le pare-brise d'un dégueulis de sang et de matière grise.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 22 mars 2021
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page