Mafia protocole

Claudia était une menteuse. Comme tous les junkies. Et elle détestait qu'on l'ignore.
Hilary Davidson - Le Mal que tu m'as fait
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Cemetary Road
Bienville est une ville du Mississippi en perte de vitesse qui croit qu'elle va réussir à rester dyna...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 15 juin

Contenu

Roman - Thriller

Mafia protocole

Enlèvement - Tueur à gages - Mafia MAJ jeudi 06 mai 2021

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 32,9 €

Claude Molinari
Paris : Le Panthéon, avril 2021
584 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-7547-5408-8
Coll. "Roman"

Sans remords ni repos

Au début de ce roman de Claude Molinari, un jeune Lapon vit tranquillement avec sa famille, travaillant pour emmener à la chasse sur la banquise les touristes. Ce qu'il ne sait pas, c'est que son nouveau client n'est autre qu'un parrain de la mafia. Ce même client découvre que Zak, le jeune Lapon, est l'une des plus fines gâchettes qu'il ait vues. Ce parrain le prend alors sous son aile, le drogue puis lui met une puce dans le cou et l'entraîne pour en faire une machine de guerre redoutée et redoutable, une machine de guerre qu'il loue contre forte monnaie. Mais au bout de quelques années, Zak est fatigué de cette vie et veut quitter le "jeu". Lors de sa dernière mission, il a rencontré deux voyous qui n'ont pas froid aux yeux et qui sont prêts à l'aider. Ce n'est pas du goût du parrain. D'autant plus qu'il a fort à faire : sa fille unique vient d'être enlevée par des nervis d'un autre clan qui finalement décident d'en faire une prostituée de luxe pour les Émirats arabes. Zak se dit que s'il parvient à la sauver, il pourra gagner sa liberté. Mais le parrain a également un frère un peu pénible. Lié à une secte, ce dernier a des pulsions sexuelles violentes qu'il ne peut assouvir qu'en tuant de manière particulièrement terrible ses victimes. Comme il a laissé en France quelques cadavres mutilés de jeunes femmes, la police française, emmenée par le commandant Roussouly et le commissaire Mellado, va tenter de le retrouver. C'est plutôt chose ardue car le parrain a envoyé son frère en Afrique du Sud, où il continue "ses petites affaires" et a réussi à se lier avec des yakuzas.
Claude Molinari ne recule devant rien et ne lésine pas sur les cadavres. Ses personnages ont une certaine tendance à faire parler la poudre à tout bout de champ. On a, par exemple, une équipe de tueurs hexagonaux qui se trouvent en Italie pour chercher Zak et qui voient à la terrasse d'un café des policiers français. Ils s'arrêtent pour attaquer le bar à la grenade ! De même, une jeune femme enlevée et violentée est récupérée par d'autres truands qui la prennent (dans tous les sens du terme) pour eux. Il n'hésite même pas à liquider des personnages que l'on croit centraux et ce pour décaler son histoire qui virevolte ainsi d'un pôle à l'autre, ou presque. Le lecteur en a le tournis. Si l'on cherche une intrigue hyper construite, des détails noirs, une vision de la société, on risque d'être un peu déçu par ce roman qui fonce du début à la fin, d'aventures sanglantes en meurtres gore, de contrats de tueurs à des fuites d'un serial killer, laissant une piste rouge derrière lui. Si l'on apprécie ce côté mouvementé, ces suites de péripéties qui se chassent l'une l'autre, se dévorant l'une l'autre, on trouvera sans doute intéressant ce Mafia protocole, sorte de version accélérée et sous acide d'un film de Quentin Tarantino.

Citation

Ses yeux remontèrent le long du silencieux, trouvèrent un Colt 45 ACP chromé, avec au bout de la crosse la main de Zak, un doigt sur la détente. C'est à ce moment que Caldera comprit qu'il était à une fraction de seconde du repos éternel.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 06 mai 2021
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page