La Terre en colère

Durant un moment, Isabeau de Bavière dévisagea en silence celui qui, seize ans plus tôt, avait assassiné son amant le duc d'Orléans, père de plusieurs de ses enfants. Elle était belle alors, et la douleur du temps passé l'étreignit.
Jean d'Aillon - La Ville de la peur
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Vestibule des lâches
Dans le final du Vestibule des lâches, on apprend que l'un des personnages a découvert une fresque pr...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 22 mai

Contenu

Roman - Policier

La Terre en colère

Écologique - Terrorisme - Procédure MAJ jeudi 03 mars 2022

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18,5 €

Nils Barrellon
Paris : Jigal, février 2022
264 p. ; 20 x 13 cm
ISBN 978-2-37722-159-2
Coll. "Polar"

L'attaque des khmers verts

Le commissaire Julien Bonfils est chargé d'une nouvelle enquête. En effet, on vient de retrouver le corps d'un homme pendu par un câble depuis un pont du périphérique. À peine arrivé sur les lieux, il voit dans le public, qui observe les événements, un individu qui lui semble louche. Alors qu'il tente de l'interpeler, ce dernier s'enfuit et c'est le début d'une course poursuite très dangereuse. Mais l'homme parvient à s'échapper. Quelques heures plus tard, une revendication arrive et annonce que derrière ce meurtre se trouverait un groupe écologiste qui proclame le djihad vert et veut provoquer la repentance en tuant des gens impliqués de manière négative dans le réchauffement climatique. Le commissaire est surpris car autant le groupe semble mener avec force et tactique ses manières de ravir les victimes, de mettre en scène leur mort, de faire transiter les informations, autant sa communication semble brouillonne et mal faite. Quand un deuxième corps est retrouvé, dans les mêmes conditions que le premier, la police va pouvoir intervenir plus facilement, car les actions des uns et des autres provoquent des mouvements, des traces et elle peut ainsi se lancer à la poursuite d'éventuels complices, de petites mains qui ont effectué une partie du travail et savent deux-trois éléments qui, mis bout à bout, créent une piste intéressante à suivre. Mais il reste toujours cette interrogation du différentiel entre des connaissances très pointues et des moments qui frisent l'amateurisme. La vérité des chefs qui se cachent derrière ce groupe terroriste vert est peut-être bien différente de celles de combattants de la base...

Le roman de Nils Barrellon se base vraiment sur le travail d'une équipe de policiers, menée par un commissaire qui devrait rester en retrait mais se met en danger constamment par goût de l'adrénaline. Et ça rend l'intrigue nerveuse avec des rebondissements bien montés et relançant continuellement l'histoire. La description des personnages est menée avec soin et l'on suit avec attention des aventures rapides, bien racontées, dans un roman qu'on aura du mal à lâcher avant sa conclusion.

Citation

Il me présente une magnifique photo de rétroviseur. Rien de bien palpitant pour qui n'est pas féru de catalogues de pièces automobiles. En revanche, le reflet qui apparait dans le miroir est beaucoup plus intéressant...

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 03 mars 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page