Le Secret des Mages du Trident rouge

Pendant plus d'une heure, il la tint comme un poisson au bout de la ligne. Elle pouvait aller et venir, entrer dans la cuisine, essayer de manger sur un coin de table, répondre à l'appel des clients, elle retrouvait toujours le regard paisible de Maigret.
Georges Simenon - La Maison du juge
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Mordew
Avec Alex Pheby et son roman Mordew, nous sommes dans un univers particulier avec un monde médiéval à ce ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 03 octobre

Contenu

Roman - Policier

Le Secret des Mages du Trident rouge

Tueur en série - Urbain - Secte MAJ mercredi 09 mars 2022

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20,5 €

Maurice Daccord
Paris : L'Harmattan, janvier 2022
214 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-343-25091-5
Coll. "Noir"
Une enquête de Crevette et Baccardi

Ce qu'il faut savoir sur la série

Découper en morceaux pour retrouver l'unité

Dans la petite ville où se situe l'intrigue de la série de Maurice Daccord, "Une enquête de Crevette et Baccardi", il y a une secte discrète, mais satanique qui se fait appeler les Mages du Trident rouge. Elle est constituée (évidemment) de notables locaux qui se réunissent de temps en temps dans un endroit tenu secret, et ils vouent un culte à Satan. Mais tout ça a l'air d'être plus une posture qu'un véritable groupe sanglant. Toutefois, en parallèle, un nouveau tueur en série est apparu, qui enlève des petites filles qu'il découpe en morceau et reconstitue sous forme de poupée à l'ancienne dans les rues de la ville. Malgré les renforts des forces de police et des patrouilles dans les rues, rien n'y fait. Il commence à répandre la peur et les corps. Interrogation supplémentaire : que fait-il des têtes que l'on n'arrive pas à retrouver ? Comme il a l'idée de laisser à côté des cadavres un petit mot : Demon est deus inversus, ce qui pourrait justement être une devise sataniste, le parallèle est vite fait avec d'éventuels groupes sataniques. Le commandant Léon Crevette enquête donc, en toute discrétion (car il s'agit quand même de notables !), mais les cadavres s'additionnent sans que vraiment l'enquête n'avance. Alors, Léon Crevette est prêt à effectuer quelques démarches en marge de la légalité pour en savoir plus...

Ce roman de Maurice Daccord est particulier car l'enquête n'avance que par à-coups, que par les corps suppliciés qui ponctuent les différentes étapes du récit. Entre ces étapes, les policiers essaient de mener l'enquête mais n'arrivent pas à avancer car les indices sont trop minces. Toutefois il y aura une résolution logique, qui renoue avec les thèmes très anciens du genre populaire, à savoir : société secrète, portes dérobées, souterrains qui permettent de passer d'un quartier à l'autre, méchant vraiment ignoble qui manigance ses coups dans l'ombre. Le tout est construit de manière chronologique, développant les hauts et les bas de la vie du commandant qui tente d'avancer, mais n'y arrive que difficilement. Jusqu'à une résolution finale qui accélère le rythme d'un récit très axé sur son narratif. Et l'ensemble prolonge les enquêtes du commandant Léon Crevette et de son ami Eddy Baccardi, racontées dans le premier volet, Tantum ergo, avec cependant une intrigue assez similaire.

Citation

Le Commandant est frappé par l'absence de sang autour et sur la dépouille, comme si on l'avait lavée. Selon les premières constatations du médecin dépêché sur place, la mort semble précéder le démembrement. À l'autopsie de le déterminer, de dire également sui la victime a subi des violences sexuelles. Tous ces points devront être explicités.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 09 mars 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page