42 degrés

Il s'installa au comptoir et commanda un café et un 'suspendu', tradition locale aux origines oubliées : vous commandiez deux cafés, payiez deux cafés, mais on ne vous en servait qu'un ; le second demeurait 'suspendu', pour un désargenté qui passerait plus tard, boirait son café sans savoir qui le lui offrait. Us et coutumes d'un temps jadis, lorsque générosité et solidarité ne nécessitaient nulle retape médiatique.
Philippe Paternolli - Tout droit
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Mordew
Avec Alex Pheby et son roman Mordew, nous sommes dans un univers particulier avec un monde médiéval à ce ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 28 novembre

Contenu

Roman - Thriller

42 degrés

Social - Écologique - Terrorisme MAJ vendredi 07 octobre 2022

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Wolf Harlander
42 Grad - 2020
Traduit de l'allemand par Catherine Weinzorn, Joël Falcoz
Bordeaux : Hervé Chopin, mai 2022
542 p. ; 23 x 15 cm
ISBN 978-2-35720-650-2

Eceauterrorisme

Nous sommes en été et la canicule commence à peser sur l'Europe. Les fleuves s'assèchent de plus en plus rapidement et les nappes phréatiques diminuent. Au cœur du continent, l'Allemagne est particulièrement touchée, même si le reste de l'Europe subit aussi. Nous allons suivre différents personnages qui doivent faire face à cette chaleur : Julius Denner est un hydrologue chargé par son directeur de thèses de faire des prélèvements dans les fleuves pour regarder la qualité de l'eau soumise aux pressions de chaleur. Il découvre ainsi que certains industriels continuent à relâcher des substances toxiques dans l'eau. En temps normal, tout ça se dilue à peu près, mais avec la baisse des eaux, ça ne fonctionne plus. Il manque d'être tué par des gardes d'une entreprise qui le frappent avant de le donner aux forces de l'ordre, catalogué comme terroriste. Julius Denner décide alors de continuer son enquête. Elsa Forsberg est, elle, une ancienne éco-terroriste qui a refusé la violence de son groupe et est devenue informaticienne. Elle se sert de ses connaissances pour trouver dans les données statistiques des pistes et des problèmes. Là, elle repère que la raréfaction de l'eau en Europe est plus rapide que prévue. Elle prévient les instances de l'Union qui ne veulent pas entendre parler de cette étude. Résultat, elle la diffuse sur Internet comme lanceuse d'alerte, ce qui la place comme dangereuse et recherchée par les forces de police. Quant à Noah, c'est un expert qui travaille pour un grand cabinet, et qui se retrouve missionné pour mener une enquête car les entreprises qui distribuent l'eau constatent des étrangetés dans leurs statistiques, comme si les informations collectées variaient trop soudainement. Il découvre que l'erreur provient sans doute d'un logiciel défaillant, mais il manque de mourir, tué par un saboteur venu trafiquer des stations d'épuration. Les trois personnages susmentionnés vont se croiser et en échangeant leurs informations comprendre qu'il y a quelqu'un derrière cette histoire. Mais qui ? Il leur faudra également essayer de convaincre les services secrets allemands de leur bonne foi. En parallèle, nous allons observer deux personnages qui, eux, subissent les événements dans leur chair et tentent de faire face. D'une part, Florian, un pompier volontaire coincé dans les feux qui se multiplient, et de l'autre Kerstin, une jeune femme qui doit fuir, avec ses deux enfants, les zones sinistrées et sans eau.

Wolf Harlander signe-là un thriller captivant. Les indices arrivent rapidement pour que l'on comprenne, nous lecteurs, les tenants de cette vague de destruction volontaire accompagnant une sécheresse. Le récit est éclaté entre ces différents protagonistes - ce qui permet d'avancer de manière intelligente dans les indices et de constater à travers d'autres clés les dangers et les risques d'une vie où l'eau commence à être rationnée. Scènes d'émeutes, complots écologistes ou d'autres natures, actions répondant aux réflexions, lente découverte de la vérité pour certains et de la réalité des vérités humaines (égoïsme, destruction..), tous ces éléments se répondent de manière ingénieuse dans une intrigue construite avec soin. Pour un premier essai c'est une réussite.

Citation

Lorsque les deux véhicules ne furent plus qu'à une vingtaine de mètres l'un de l'autre, le passager de Tarassov baissa sa vitre et braqua un pistolet-mitrailleur dans leur direction. Le mercenaire fit feu. Une rafale de balles percuta le capot du camion. L'instant d'après, le pare-brise explosa.

Rédacteur: Laurent Greusard vendredi 07 octobre 2022
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page