Un homme de parole

Promesse d'Anouk qui démêle tout, l'enquête s'annonce être un costaud casse-tête.
Mymi Doinet - Un cheval si génial
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Cité sous les cendres
Dix ans ont passé depuis que Danny Ryan et son fils ont dû fuir Providence et la vengeance d'une fami...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 25 juillet

Contenu

Roman - Policier

Un homme de parole

Social - Mafia - Gang MAJ mardi 17 octobre 2023

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22,9 €

Lee Child
Blue Moon - 2019
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Elsa Maggion
Paris : Calmann-Lévy, septembre 2023
400 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-7021-8265-9
Coll. "Noir"

Une nouvelle moisson rouge

Voici donc la nouvelle aventure de Jack Reacher, redresseur de torts devant l'éternel ! Traversant les États-Unis, Jack Reacher se repose dans un bus quand il voit devant lui un vieil homme qui laisse dépasser de ses vêtements une enveloppe pleine d'argent. Il repère également le jeune voyou qui va essayer de le voler. Quand le vieil homme descend, suivi par son futur voleur, Reacher les suit afin de protéger le vieil homme. Il découvre ainsi que le vieil homme et sa femme tentent désespérément de sauver leur fille qui souffre d'un grave cancer. Il y a moyen de la guérir mais ça nécessite beaucoup d'argent et le patron du vieil homme, Trulenko, avait cessé de payer les primes d'assurance santé pour son propre profit. Afin d'obtenir de l'argent, le vieil homme n'a eu d'autre choix que de passer par les fourches caudines d'un prêteur sur gages, qui travaille pour la mafia albanaise qui gère la moitié de la ville, l'autre moitié étant aux mains des Ukrainiens. C'est alors tout naturellement que Jack Reacher décide d'aider le vieil homme et notamment de l'accompagner au rendez-vous fixé dans un bar. À l'arrivée, il découvre que le prêteur n'a pas bien l'air au courant des tarifs et qu'en plus il a un accent ukrainien. Ce que Reacher subodore (et le lecteur est au courant), c'est que la mafia ukrainienne a décidé de tenter un coup de force en s'emparant du racket des prêts. En se trouvant dans le coin, Jack Reacher va troubler le jeu, sans trop le savoir, car il abat deux membres du gang, ce qui va provoquer une guerre larvée. En parallèle, en s'appuyant sur une journaliste, Jack Reacher comprend que la mafia ukrainienne a embauché et cache Trulenko, pour le compte des Russes, afin d'utiliser ses compétences informatiques pour jouer un troll dans les élections américaines. Il veut donc infiltrer et faire parler des membres du gang ukrainien pour retrouver l'informaticien et lui faire payer pour les soins de la jeune fille cancéreuse. Avec l'aide d'une jeune serveuse de bar, il va lui falloir jouer du pistolet...

Ce brave Jack Reacher continue ses aventures comme défenseur de la veuve et de l'orphelin. Ici, il va devoir nettoyer la ville de deux gangs en jouant, sans le faire exprès au début, sur leur rivalité à l'instar d'une trame de western contemporain. Comme les échecs mettent en péril l'existence des chefs des gangs et les volontés des adjoints de s'emparer du trône, les éliminations entre membres d'un même gang vont aussi aider l'ancien soldat. Raconté de manière dynamique, sous-tendu par des passages plus "sentimentaux" sur l'aide aux personnes âgées, la fille mourante ou la liaison avec la serveuse, Un homme de parole fonce du début à la fin vers sa conclusion, c'est-à-dire la victoire du chevalier blanc. L'intrigue est cousue de fils de la même couleur mais tout est raconté vivement, sans temps morts, avec quelques détails sur les plans des uns et des autres, presque à la manière d'un dessin animé - la façon dont les assaillants vont se faire abattre un par un en voulant entrer dans le bureau où est retranché le héros par exemple. C'est manichéen et l'on imagine les grands héros (genre Stallone, Willis ou Norris) qui pourraient jouer dans la version cinématographique d'une telle histoire. Rafraichissant et sans prise de tête, efficace et sérieux pour un bon moment de détente simple et primaire. Jack Reacher !

Citation

Trulenko marqua de nouveau une pause. Puis il arriva à l'inévitable conclusion. Il semblait réfléchir et décider vite. Probablement influencé par sa longue relation avec les ordinateurs. Il se leva à nouveau, pianota, cliqua. Bientôt l'écran se rafraichit. Une couleur apaisante. Et une liste de chiffres. Maxim Trulenko, compte courant, solde : quatre millions de dollars.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 17 octobre 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page