Au commencement

Votre bâtardise, quoique connue trop tard, m'a été avouée par la comtesse. Cela rendra notre affaire plus facile à traiter, chevalier. Que pourrait un bâtard contre moi ?
Christophe Estrada - Hilarion : l'araignée d'Apollon
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Cité sous les cendres
Dix ans ont passé depuis que Danny Ryan et son fils ont dû fuir Providence et la vengeance d'une fami...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 22 juillet

Contenu

Roman - Policier

Au commencement

Assassinat - Urbain - Procédure MAJ lundi 06 novembre 2023

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20,5 €

Ivan Zinberg
Paris : HarperCollins France, octobre 2023
306 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 979-10-339-1122-7
Coll. "HarperCollins Noir"

Un début à chaque fin

Partons suivre le quotidien d'une équipe de policiers d'Île-de-France qui se compose de Luc Delmas, Nicolas Pradier, Guilaine Monteil, Stéphane Lain, Sarah Barnowski et Mario Giordanio. C'est une équipe avec ses envies, ses besoins, ses failles, mais qui se serre aussi les coudes. Même si le commandant Delmas n'est pas toujours satisfait de la façon dont il fonctionne, il voit bien que les résultats sont là. Il fait avec les amours et même la future maternité d'une collègue, avec les envies de devenir photographe qui fait qu'un policier prend souvent des congés sabbatiques, du calme d'une coéquipière qui prépare sa retraite, le tout avec un commissaire qui a des tendances dépressives fortes. C'est alors que l'équipe va être chargée d'une nouvelle enquête. Un petit dealer a été abattu d'une balle dans le hall de l'immeuble où il faisait sa surveillance. Difficile de trouver une piste d'autant plus que le coin est gangrené par un gang qui n'entend pas que l'on se mêle de ses affaires. Les policiers se "rabattent" alors sur un autre meurtre lorsqu'on découvre une prostituée tuée sur son "lieu de travail". Les enquêtes pointent vers d'autres prostituées qui auraient pu voir quelque chose. Mais les policiers sont motivés malgré leurs soucis et parviennent à établir des liens entre les victimes, puis avec un coupable potentiel. Mais cette course-poursuite risque aussi de les faire passer à côté de l'essentiel.

Le roman d'Ivan Zinberg est construit de main de maître, avec un retournement final, imprévisible et pourtant annoncé depuis le début (il faut absolument éviter de feuilleter et de lire les dernières pages). Le récit qui raconte, sans pathos, le quotidien d'une équipe, ses doutes et ses motivations, nous fait entrer de plain-pied et avec force dans la vie de policiers ordinaires. Le coupable est présenté lui aussi avec soin. S'appuyant sur un moment particulier de l'histoire française (les derniers jours qui précèdent le second tour de l'élection présidentielle de 2022), Au commencement n'est pas manichéen, sait montrer les forces et les faiblesses, joue avec le réalisme d'une enquête sans entrer dans trop de sentimentalisme, comme dans les séries télévisées où l'enquête semble laisser la place aux problèmes psychologiques des enquêteurs. Ivan Zinbzerg continue ainsi une trajectoire plus intéressante dans la littérature policière contemporaine, avec des romans tout aussi intéressants et une réussite dans l'écriture au plus proche de ce qu'il décrit.

Citation

Mille images parasitaient son esprit. Le flic, incapable de savoir si son dégoût provenait de l'odeur de gerbe ou des flashs terrifiants, sentait qu'il perdait la maîtrise de lui-même.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 06 novembre 2023
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page