Balle perdue

Il y a des choses qu'on ne peut pas tuer avec un fusil, parce que ces choses-là sont déjà mortes.
Pascal Garnier - L'A26
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

De neige et de vent
Nous sommes à la frontière entre l'Italie et la France. Dans la montagne, Tordinona, un petit village...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 24 mai

Contenu

Roman - Policier

Balle perdue

Psychologique - Procédure - Faits divers MAJ mardi 14 mai 2024

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19 €

Nane Beauregard
Paris : Maurice Nadeau, mars 2024
160 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-86231-544-7
Coll. "À vif"

Destin d'une balle perdue

Expression toute faite, Balle perdue pose cependant son lot de questions. En effet, lorsque quelqu'un meurt, par hasard, d'une balle perdue, la balle est-elle réellement perdue si elle touche et même tue quelqu'un d'autre ? C'est la question qui se pose parfois en entendant tel ou tel faits divers. Du moins, c'est l'interrogation qui s'est glissée dans la tête de Nane Beauregard, à partir d'une aventure malheureuse arrivée aux États-Unis. Lors d'une sortie en voiture, les membres d'un gang ont essayé de tirer sur un homme d'un autre gang. La cible a juste été blessée mais une balle perdue a définitivement mis fin à la vie d'une petite fille. Sur les bases de témoignages, Pascual Lozano, qui connaissait d'ailleurs la victime et sa famille, est arrêté et passe en jugement. Il reste mutique, mais reconnait rapidement qu'il se trouvait dans la voiture, qu'il n'a pas tiré et qu'il n'en sait pas plus. Le procès se déroule à Las Vegas avec des avocats qui aimeraient le voir fendre ce silence, une famille qui le regarde en ayant l'air de comprendre qu'il est pris dans des ambiances contradictoires et que l'histoire aurait pu se dérouler autrement, et que, dans ces quartiers abandonnés, la notion de victime et de coupable demeure plus que floue.

Nane Beauregard nous propose un roman qui se concentre non pas sur l'affaire en elle-même, mais sur le procès avec ses dits et non-dits, ses variations autour de la vérité. Balle perdue se focalise sur l'idée d'une balle perdue, de l'innocence des uns qui se font tuer sans comprendre et sur ceux qui ont tiré sans bien saisir pourquoi. L'exercice est intelligemment mené, même si cela l'éloigne du genre balisé et pourra surprendre ceux qui aiment les solutions et les réponses. À réserver pour les "aventuriers" borderline du genre. Qui est vraiment coupable ? Peut-on vivre quand on est d'une famille avec cette idée incessante de la balle perdue qui a touché votre fils ou votre fille qui passait par hasard ? Plongée dans les têtes, dans les idées confuses de ceux qui subsistent, dans une volonté de donner au style une part importante, le roman de la psychanalyste Nane Beauregard est une bonne évocation du problème, des enjeux moraux et psychologiques que tout cela peut soulever, sans jamais adopter un point de vue manichéen, juste en regardant les gens se débattre comme des insectes sous la loupe d'un savant biologiste.

Citation

Et c'est alors que les yeux de l'enfant se sont ouverts dans une presque apesanteur, à peine le battement d'aile d'un oiseau, un moineau ou une mésange, sur l'obscurité aveugle et la profonde solitude de la nuit.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 14 mai 2024
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page