k-libre - auteur - Olivier Descosse

Et si seul le mal pouvait combattre le Mal ?
Maxime Chattam - La Conjuration primitive
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 18 septembre

Contenu

Olivier Descosse

MAJ samedi 03 avril 2010
© D. R.

Biographie Olivier Descosse


Naissance à Marseille le 07 octobre 1962.
Né d'un père anesthésiste et d'une mère psychanalyste, Olivier Descosse a toujours aimé se faire peur. Enfance tranquille et solitaire entre rêverie et "fascination pour les meurtrissure du corps", peut-être alimentée par les visites qu'il rendait à son père et les visions des patients et l'odeur antiseptique des lieux. Les dimanches consacrés aux jeux de piste et autres chasses au trésor ont aiguisé son sens de la déduction. Il aurait pu être détective, mais c'est vers le barreau qu'il se dirige de façon quasi imperturbable. Parce qu'avant, il y a l'imbroglio des études et les tiraillements. Berceau oblige, c'est d'abord une première année de médecine qui attend Olivier Descosse. Quelques années et errances plus tard, il se retrouve dans le Droit chemin à Aix-en-Provence. Il obtient sa maîtrise tout en fréquentant assidûment les bars de la ville. D'ailleurs, il commence à noircir des pages (nouvelles, pensées, poèmes, scénarios...) à ce moment issues de son imagination et non pas de ses cours magistraux qu'il suit avec beaucoup de modération. Inscrit au barreau en janvier 1988, il devient avocat itinérant (Paris, New York, Chicago, Lyon, Papeete...) pendant douze ans. Tout ceci ne lui laisse aucun répit pour écrire, mais c'est à Tahiti que le démon de la plume revient le hanter. Ce coup-ci, ce sera Mythes, un roman, qui peinera a trouver une maison d'édition pour l'accueillir. Dans l'intervalle, Olivier Descosse écrit un second roman, Le Couloir de la pieuvre. En 2002, l'éditeur Paris-Méditerranée se manifeste pour le premier. En 2003, Stock pour le second. Stock, d'ailleurs, il y restera le temps d'un Miroir de sang (2004) et d'un Pacte rouge (2005 - prix polar à Cognac) avant de rejoindre les éditions Michel Lafon en 2007 avec L'Ordre noir. S'en suivront deux nouveaux romans publiés annuellement. Pour l'heure, Olivier Descosse a remisé sa robe d'avocat et se consacre à plein temps à l'écriture.



Présence à un festival :

2014 : Saint-Maur en poche

2011 : Plume de glace

2010 : Plume de glace | Quais du Polar


site : http://www.olivier-descosse.com/

Bibliographie*

Romancier :

Nouvelle :

Actualité

  • 13/11 Édition: Parutions de la semaine - 13 novembre
  • 09/09 Prix littéraire: Sélection 2014 du Prix marseillais du polar
  • 21/05 Édition: Parutions de la semaine - 21 mai
  • 25/03 Festival: Un nouveau festival noir, et un nouveau prix
  • 05/03 Édition: Parutions de la semaine - 5 mars
    Cette semaine, les parutions sont en nombre et des plus variées. Simenon revient en Omnibus. Trois éditions, l'assurance de quelques trois mille pages de (re)lecture plaisante. Au rayon des rééditions, signalons celle de La Bête de miséricorde, de Fredric Brown, aux éditions Moisson rouge dans une nouvelle traduction. Mais les parutions font la part belle aussi aux auteurs contemporains ! Citons pêle-mêle Harlan Coben, Nadine Monfils, Ira Ishida, Donna Leon et Peter Robinson. k-libre à lu pour vous Docteur à tuer, de Josh Baziell, et vous le recommande. Les petites bourses et les grands voyageurs iront vers les poches, et là aussi le choix sera difficile. James Lee Burke, Sue Grafton, Ian Rankin, Olivier Descosse ou Max Obione. Enfin, faites votre choix :

    Grand format
    Docteur à tuer, de Josh Bazell (Lattès)
    Les Secrets de la forêt, de Gilbert Bordes (Robet Laffont)
    La Bête de miséricorde, de Fredric Brown (Moisson rouge-Alvik)
    Le Vestiaire de la reine morte, de Serge Brussolo (Plon "Suspense thriller)
    La Raison du doute, de Gianrico Carofiglio (Le Seuil "Policiers")
    Le Crime du beau temps, de Michel Chaillou (Gallimard "Haute enfance")
    Au voleur !, de Carol Higgins Clark (Albin Michel)
    Sans laisser d'adresse, de Harlan Coben (Belfond "Noir")
    Les Croquants, de Valéry G. Coquant (éditions Saint Martin)
    Les Dossiers secrets de Sherlock Holmes, de François Ducos & Gérard Dôle (Terre de brume "Terres mystérieuses")
    La Ville insoumise, de Jon Fasman (Le Seuil)
    Propriétés privées, de Pascale Fonteneau (Actes sud "Noirs")
    Cruelle madone, d'Elena Forbes (Payot "Suspense")
    Notaire en eaux troubles, d'Alain Gandy (Presses de la Cité "Polars de France")
    La Mort au crépuscule, de William Gay (Le Masque)
    Requiem pour la fille d'un d'un corbeau, de Jean-Yves Gontard (Édilivre "Coup de cœur")
    Rave d'une nuit d'été, d'Ira Ishida (Philippe Picquier)
    Les Trains du crime, de Serge Janouin-Benanti (l'A part du noir)
    Le Tueur du Paris-Mulhouse, de Viviane Janouin-Benanti (l'A part du noir)
    Les Disparus de Monte Angelo, de Thomas Kanger (Presses de la Cité "Sang d'encre")
    Le Cantique des innocents, de Donna Leon (Calmann-Lévy "Suspense")
    Coco givrée, de Nadine Monfils (Belfond)
    À l'arrache, de Bibi Naceri (éditions du Toucan "Noir")
    Les Âmes de la forêt, de Carol O'Connel (City)
    Toutes les couleurs des ténèbres, de Peter Robinson (Albin Michel "Spécial suspense")
    Le Messager, de Daniel Silva (L'Archipel)
    Les Essentiels de Georges Simenon, de Georges Simenon (Omnibus)
    Romans du monde. 1, de Georges Simenon (Omnibus)
    Romans du monde. 2, de Georges Simenon (Omnibus)
    Je suis le dernier Juif debout, de Michael Simon (Rivages "Thriller")
    Hors d'atteinte, de Karin Slaughter (Grasset)
    Le Papillon de papier, de Diane Wei Lang (NIL)
    Ceci n'est pas un jeu, de Walter Jon Williams (L'Atalante "Insomniaques et ferroviaires")

    Poche
    Bitterroot, de James Lee Burke (Rivages "Noir")
    Et nous nous reverrons..., de Carol Higgins Clark (LGF "Thrillers")
    Sans un mot, de Harlan Coben (Pocket "Thriller")
    Les Enfants du néant, d'Olivier Descosse (J'ai lu "Thriller")
    Toutankhamon : le livre des ombres, de Nick Drake
    Power play, de Joseph Finder (LGF "Thrillers")
    Meurs avec moi, d'Elena Forbes (J'ai lu "Policier")
    E comme explosif, de Sue Grafton (Pocket "Noir")
    La Mort de l'ange, de Linda Howard (J'ai lu "Frissons")
    Vingt mille vieux sur les nerfs, de Jean-Paul Jody (Baleine "Le Poulpe")
    Tue ton patron, de Jean-Pierre Levaray (Libertalia)
    Scarelife, de Max Obione (Krakoen)
    Des nouvelles de Mary, de James Patterson (LGF "Thrillers")
    44 Jours : the Damned united, de David Peace (Rivages "Noir")
    Fleshmarket close, de Ian Rankin (LGF "Policier")
    L'Autel du crime, de Nora Roberts (J'ai lu)
    Triptyque, de Karin Slaughter (LGF "Thrillers")
    Maître des âmes, de Peter Tremayne (10-18 "Grands détectives")
    Le Mystère de la maison Aranda, de Jeronimo Tristante (10-18 "Grands détectives")
    Une mère en danger, de Judith Henry Wall (J'ai lu "Frissons")

    Grands caractères
    Oscar Wilde et le jeu de mort, de Gyles Brandreth (À vue d'œil "16-17)
    Jusqu'au dernier, de Nicci French ((À vue d'œil "16-17)
    Je te vois, de Gregg Hurtwitz (À vue d'œil "16-17) Le Club des philosophes amateurs, d'Alexander McCall Smith (À vue d'œil "16-17)
    Va chercher !, de Spencer Quinn (À vue d'œil "16-17)
    Et l'eau devint sang, de Ruth Rendell (À vue d'œil "16-17)
    Liens : Docteur à tuer |Josh Bazell |Gyles Brandreth |James Lee Burke |Gianrico Carofiglio |Pascale Fonteneau |Nicci French |Serge Janouin-Benanti |Viviane Janouin-Benanti |Jean-Paul Jody |Nadine Monfils |Max Obione |James Patterson |David Peace |François Vidonne |Georges Simenon |Peter Tremayne

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page