k-libre - auteur - Robert Van Gulik

Malgré mes prières ardentes à Taranis, mon père n'a jamais réussi... Euh... N'a jamais repris sa forme humaine. Il était condamné à... rester corbeau. Un jour, je... je l'ai retrouvé mort, cloué à la porte d'une grange.
Philippe Ward & Sylvie Miller - Lasser : un privé sur le Nil
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 25 septembre

Contenu

Robert Van Gulik

MAJ lundi 09 août 2010
© D. R.

Biographie Robert Van Gulik


Naissance à Zutphen le 09 août 1910.
Mort à La Haye le 24 septembre 1967.
Fils d'un médecin de l'Armée Royale des Indes, Robert Van Gulik se retrouve à Java pendant la Première Guerre mondiale. Il découvre les dialectes du cru auprès des domestiques et de ses camarades de jeu. Côtoie les légendes et mystères. De retour aux Pays-Bas en 1923, il prend des cours de chinois, rédige quelques nouvelles, commence à collaborer à des revues, écrit des articles pointus (comme le fameux chapeau chinois)sur la Chine ancienne. Entre à l'université de Leyde où il étudie le droit colonial oriental ainsi que le chinois et le japonais. De passage à l'université d'Utrecht, il enrichit sa panoplie de langues orientales avec le sanskrit et le tibétain. Diplomate éphémère à Tokyo - la Seconde Guerre mondiale éclate -, il se retrouve en Afrique de l'Est, en Égypte, mais ne tarde pas à se rapprocher de son Est de prédilection : Inde puis Chine libre. Après la guerre et une mission diplomatique à Washington, Robert Van Gulik est de retour à Tokyo. Il y traduit Dee Goon An, un récit policier chinois anonyme du XVIIIe siècle. Le succès est au rendez-vous. Il s'approprie alors la personnalité historique du juge Ti Jen-tsié, qui vécut au VIIe siècle et fit montre de sagacité et diplomatie au point de monter les plus hauts échelons administratifs et politiques de la Chine impériale. Avec les enquêtes du juge Ti, Robert Van Gulik va tenir ses lecteurs en haleine de 1950 à 1968 à travers une pléthore de romans et de recueils de nouvelles. La série sera l'objet d'adaptations BD et cinéma, de pastiches et sera reprise par Frédéric Lenormand et Zhu Xiao Di. Parallèlement à cette fresque romanesque et historique, Robert Van Gulik poursuit sa carrière diplomatique, et continue d'écrire des essais. Devenu ambassadeur au Japon en 1967, il est rapatrié aux Pays-Bas atteint d'un cancer du poumon. Il s'éteint à La Haye la même année.


* Bibliographie actuellement recensée sur le site

Rencontre avec l'auteur français Frédéric Lenormand à l'occasion de la sortie en salles du film hong-kongais Detective Dee réalisé par Tsui Hark.
Frédéric Lenormand est l'auteur d'une série de romans ...

Pied de page