k-libre - auteur - Diana Abu-Jaber

Marie regagna sa chambre et se lova dans le sofa qui lui servait parfois de lit. Elle n'avait jamais couru après le luxe. Le bush était son vrai luxe. Le seul luxe. Et elle entendait bien se battre bec et ongles pour le conserver.
Samuel Gance - La Piste de l'assassin
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Vigilance
Dans un futur proche et indéterminé des États-Unis, une émission de téléréalité captive les populations :...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 22 octobre

Contenu

Diana Abu-Jaber

MAJ vendredi 13 août 2010
© D. R.

Biographie Diana Abu-Jaber


Naissance à Syracuse .
Diana Abu-Jaber est auteur et professeur à l'université de Portland. Elle est née en 1960 à Syracuse, New York, d'un père jordanien et d'une mère américaine d'ascendance irlandaise. À l’âge de sept ans, elle séjourne deux ans en Jordanie avec ses parents. Actuellement, elle partage son temps entre Miami et Portland, où elle enseigne. Ses écrits traitent souvent de questions d'identité et de culture.
Son roman Arabian Jazz a remporté le prix littéraire de l'Oregon et a été nominé au prix Faulkner, et Crescent a reçu le prix du PEN Center 2004, le prix de la fondation Before Colombus et a été classé parmi les vingt meilleurs romans de 2003 par la revue Christian Science Monitor.



site : http://www.dianaabujaber.com/

Bibliographie*

Romancier :

  • 2010 - Origine (Sonatine, avril 2010)

Actualité

  • 24/11 Prix littéraire: Pete Dexter à l'honneur
    Mercredi 23 novembre au Lutetia s'est déroulée la remise du Prix du meilleur polar des lecteurs de Points. À cause d'un virage de campagne à moto, Antonin Varenne, lauréat du premier prix en 2010 et par conséquent Président du jury, n'a pu être présent. Cela ne l'a pas empêché d'adresser une lettre lue à haute voix teintée d'humour... noir évidemment. Dans une ambiance festive, le roman noir a été mis à l'honneur. C'est en effet un véritable plébiscite. Neuf titres avaient été retenus par les éditions Points dans un catalogue qui ne se soucie que très peu de savoir si tel ou tel roman appartient aux genres policier, thriller ou noir. Mais force est de constater le raz de marée imposé par Pete Dexter et Leonardo Padura. C'est d'ailleurs ce premier pour l'excellent Cotton Point qui a remporté la palme. L'occasion pour les présents d'entendre son éditeur premier, Olivier Cohen, dire tout le bien qu'il pensait d'un ancien journaliste cassé par son métier vivant avec sa femme dans un mobile home auteur de romans époustouflants de Paperboy à Deadwood. Notons également qu'étaient présents trente des trente-quatre jurés tant professionnels qu'amateurs, et que l'engouement du prix cette année avait valu à l'équipe chargée du prix chez Points de recevoir par lettres deux mille candidatures.

    Sélection et nombre de votes :
    Cotton Point, de Pete Dexter (15 voix)
    Les Brumes du passé, de Leonardo Padura (11 voix)
    Hypothermie, de Arnaldur Indridason (4 voix)
    Origine, de Diana Abu-Jaber (2 voix)
    Les Visages, de Jesse Kellerman (2 voix)
    La Ronde des innocents, de Valentin Musso (1 voix)
    Hiver, de Mons Kallentoft (1 voix)
    Les Courants fourbes du lac Tai, de Qiu Xiaolong (0 voix)
    Donne-moi tes yeux, de Torsten Petterson (0 voix)
    Liens : Cotton Point |Les Brumes du passé |Hypothermie |Hiver |Origine |Pete Dexter |Leonardo Padura |Jesse Kellerman |Mons Kallentoft |Arnaldur Indridason |Antonin Varenne

  • 05/04 Prix littéraire: Sélections et présélections...
  • 01/04 Édition: Parutions de la semaine - 1er avril
* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page