k-libre - auteur - Bernard Vitiello

L'instinct de survie prit le relais. Petty était à deux doigts de se faire refroidir par un Mexicain unijambiste pendant qu'un inconnu se vidait de son sang à leurs pieds. Il allait devoir être convaincant.
Richard Lange - La Dernière chance de Rowan Petty
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 19 octobre

Contenu

Bernard Vitiello

MAJ lundi 27 septembre 2010
© D. R.

Biographie Bernard Vitiello


Naissance à Marseille le 12 juin 1951.
Flashback... Courant 1924, peu de temps après l'assassinat du député Matteotti, ses grands-parents, des socialos purs et durs, quittent l'Italie fasciste pour se réfugier à Marseille. Arrivés la tête farcie de beaux rêves, ils déchanteront vite : on les traite de Ritals, de "babis". Sous l'Occupation, le Franchouille basique hérite d'un masque à gaz, eux pas, alors que, français, ils le sont devenus et qu'ils restent l'honneur de la République. Le genre de choses qu'on n'oublie point et qui se transmettent d'une génération à l'autre. Son père prend la carte du PS ; après une courte expérience comme prothésiste dentaire, le voilà reporter au Provençal (aujourd'hui La Provence).
Résultat des courses, Bernard Vitiello commence à écrire dès l'adolescence, et il prendra le train de 68 à toutes vapeurs.
Au début des années 1980, il se fait A.C.I. (auteur-compositeur-interprète). S'en suivra une série de concerts, notamment au Toursky (Marseille) et à Châteauvallon. Derrière lui, sept musicos aguerris, dont Philippe Troïsi, âme damnée du groupe rock Quartiers Nord. Quelques trois cents songs plus loin, il composera pour la scène. En 2009, Vitiello signe un oratorio.
Côté arts plastiques, une longue route le mène du dessin pur à la gouache, via la linogravure, les papiers collés et le pastel.
Pour autant, il n'abandonne jamais la littérature : des tonnes de poésie (son domaine de prédilection), des romans (surtout le noir), des écrits sur la société et le théâtre.
Dans l'intervalle, Bernard Vitiello a exercé une foultitude de métiers (il faut bien vivre !), en particulier au sein de cette grosse machine qu'est l'Éducation nationale : pion pendant sept ans dans un L.E.P. des quartiers Nord où il crée un atelier de Jeu dramatique puis de photo ; ensuite Conseiller d'orientation psychologue.



Présence à un festival :

2015 : Salon du polar breizh & d'ailleurs

2014 : Salon du polar breizh & d'ailleurs

2013 : Corsicapolar

2012 : Polar aux Lecques

2011 : Polar aux Lecques | Semaine noire

2010 : Polar aux Lecques | Polar en plein cœur | Salon du polar breizh & d'ailleurs | Semaine noire | Vivre livre

2009 : Festival du polar de Villeneuve lez Avignon | Le Polar dans tous ses états

Bibliographie*

Romancier :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page